DERENÉMESNIL Jean, Charles, *Félix

Nom: 
DERENÉMESNIL
Prénom: 
Jean, Charles, *Félix
Date de début d'activité: 
20/05/1835
Date de fin d'activité: 
30/06/1838
Ville - Département: 
Paris
Adresse personnelle: 

114, rue vieille du Temple (1835)

Successeurs: 
Informations personnelles: 

Il est né le 18 septembre 1801. Son père était ouvrier à l'Imprimerie royale. Il est marié. Il est graveur en taille-douce en 1835. Le 23 août 1830, il annonce qu'il va se mettre à son compte comme imprimeur en lettres ; il lui est répondu que cette installation est soumise à  l'autorisation du gouvernement  et que la réglementation a fixé à 80 le nombre des imprimeurs en lettres parisiens, mais qu'une loi nouvelle "dont on s'occupe en ce moment pouvant en modifier les dispositions ", il est incité à ajourner son installation. Aucune loi ne viendra modifier le nombre des imprimeurs brevetés.

 

Informations professionnelles: 

Derenémesnil s'installe comme graveur en taille-douce, activité pour laquelle il n'a pas besoin de brevet, puis fait une demande pour la lithographie.
Il est l'inventeur d'un procédé de grapholithotypie,"impression sur pierre à l'aide de caractères mobiles permettant d'imprimer toute espèce de figure ou dessin dans le texte et avec le texte" ; il faut pour cela transporter sur pierre des planches typographiques au moyen du décalque d'une planche fraichement imprimée et à l'aide d'une encre composée à cet effet". Pour mettre en oeuvre ce procédé, il demande soit un brevet spécial pour Paris soit un brevet de typographe pour Belleville, Vincennes ou n'importe quelle commune de la Seine. Faute de réponse, il s'associe avec les deux gérants de l'imprimerie typographique de Victorine Delacombe et celle-ci propose à l'administration, le 25 juillet 1837, de mettre à sa disposition ses presses typographiques et d'imprimer à leurs deux noms ces oeuvres mêlant images et textes. "À raison de son utilité industrielle", l'administration juge "qu'il mérite d'être encouragé" et l'autorisation leur est donnée le 16 août 1837. Au même moment, un commissaire s'émeut de constater que les ateliers du 1 faubourg Poissonnière et 6 boulevard Poissonnière communiquent par les cours et que les imprimeries Delacombe et Derenémesnil ont fusionné leur matériel ; il ordonne que les presses typographiques réintègrent l'atelier Delacombe, mais les ateliers sont si encombrés que la mesure est symbolique. Un nouvel enquêteur est envoyé le 4 septembre qui constate que Derenémesnil fait également quelques impressions par les moyens typographiques ordinaires." Il est rappelé au respect de la législation, mais aucune sanction n'est prise.
En 1843, ayant abandonné son brevet de lithographe, il travaille pour l'Imprimerie impériale et imprime une carte géologique de la France en lithochromie.

Bibliographie Sources: 

Archives nationales F18 1754

Des arts graphiques destinés à multiplier par l'impression, considérés sous le double point de vue historique et pratique / par J.-M.-Herman Hammann, Paris, 1857, p. 314

Remarques: 
À sa demande d'autorisation, il a joint un exemple de grapholithotypographie : Le grand aigle ( A. N., F/18/1754 dossier Derenémesnil)