GRELLÉ Antoine

Nom: 
GRELLÉ
Prénom: 
Antoine
Date de début d'activité: 
09/02/1844
Date de fin d'activité: 
19/04/1852
Adresses professionnelles: 

64-65,  passage du Caire (1848)

Ville - Département: 
Paris
Adresse personnelle: 

25, rue du faubourg du Temple (1854)
357, rue Saint-Denis (1844)

Successeurs: 
Informations personnelles: 

Il est né le 24 mars 1811 à Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Seine-et-Oise) ; son père était marchand de vin. À 13 ans il commence à travailler dans l'épicerie, devient commis, puis chef de maison, mais il fait de mauvaises affaires et, à 24 ans, devient apprenti typographe, puis ouvrier ; pendant 4 ans, il travaille chez  Appert et d'autres imprimeurs, mais, gagnant peu, il  prend une place au Journal de médecine et au Journal des communes ; il y  fait les abonnements et les adresses et, le soir, continue à faire de la composition typographique. Depuis plusieurs années, il travaille dans l'impression lithographique. Il vit maritalement depus 7 ou 8 ans  avec une femme qui appartient  une famille aisée d'entrepreneurs de voitures. Il en a une petite fille de six ans. La famille lui prêterait  de l'argent qui s'ajouterait à ses 12 ou 15 000 F d'économies personnelles et d'héritage de sa mère. Sa  femme occupe 7 à 15 ouvrières à la confection de lingerie.

Informations professionnelles: 

Il a acheté une presse et environ 140 pierres ; il travaille sous le brevet de Frilay qui est ouvrier chez Desportes. Il demande un brevet pour faire des enveloppes et des étiquettes destinées aux confiseurs, parfumeurs,  pharmaciens... Il semble qu'il ait peu d'ouvrage.
Après la révolution de 1848, il forme une association avec 6 ouvriers ayant part aux bénéfices de son imprimerie. Grellé reste le gérant de l'imprimerie et la part des ouvriers dans le capital est constituée par une retenue sur leurs travaux ce qui laisse Grellé pour longtemps encore majoritaire dans le capital. ils exploitent 4 presses mais le local est exigu et, en 1849, il demande l'autorisation de transporter une presse dans un local de la rue voisine où se ferait aussi la rognure et le pliage. Il rend cette autorisation l'année suivante.

Bibliographie Sources: 

Archives Nationales F18 1772 ;  F18 161

INPI, 1 BB 20782  Couronne mortuaire estampée et lithographiée, 1854.    http://bases-brevets19e.inpi.fr

Bibliographie de la France, XXXIIIe année, 1844, n° 15, p. 176