SENEFELDER Aloys

Nom: 
SENEFELDER
Prénom: 
Aloys
Date de début d'activité: 
01/03/1819
Date de fin d'activité: 
05/04/1830
Adresses professionnelles: 

27, rue du Paradis Poissonnière
13, rue Servandoni (1818)

Ville - Département: 
Paris
Adresse personnelle: 

14, rue Bourbon (1818)

Successeurs: 
Informations personnelles: 

Il est né le 6 novembre 1771 à Prague. Il est l'auteur de l'invention de la lithographie que l'on situe en 1796.
En 1824, il quitte Paris pour Munich où il touchera une pension jusqu'à sa mort en 1834.

Informations professionnelles: 

 Décidé à transférer son imprimerie de Munich à Paris, associé au lithographe Stuntz, il a fait une demande de brevet qui tarde à lui être attribué, malgré l'avis favorable du ministre de l'Intérieur, car il est étranger. "Après un mois de sollicitations et de vaine attente, cet habile artiste mécontent et dégoûté" menace, à la  fin de janvier 1819,  de renoncer à son projet et de quitter la France. Il propose pourtant  "d'importer en France une nouvelle presse lithographique d'un usage très commode  et d'un prix très modéré"  et de "substituer aux pierres qu'il est assez difficile et assez dispendieux de se procurer en France un carton d'une composition économique et facile, et qui donne les mêmes produits." Ces arguments relayés par plusieurs fonctionnaires débloquent la situation le 1er mars.
François Joseph Knecht, qui est son neveu, exerce à Paris depuis 1816 la profession d'imprimeur lithographe et prend la tête de l'imprimerie de Senefelder avec qui il s'est associé. On le croit aussi associé aux libraires Treuttel et Würtz. En 1827, il demande le transfert du brevet à son profit mais, né à Aix-la-Chapelle en 1789, il se voit répondre qu'il ne peut prétendre à un brevet à son nom tant qu'il n'est pas naturalisé français. Il constitue un dossier pour faire reconnaître ses droits (il a répondu à la conscription napoléonienne en fournissant un remplaçant), faisant valoir de plus qu'il est chargé d'un ouvrage "colossal" commandé par l'empereur du Brésil (La flore du Brésil, 5 tomes en 10 volumes), qui profite à la France puisque la mise de fonds pour l'ouvrage est d'un million de francs. Il souligne qu'il est aussi chargé des travaux lithographiques au cabinet du chef de bureau du ministère de l'Intérieur. Pendant cette période, il signe sa production Imprimerie lithographique Knecht Senefelder, notamment le Recueil complet des monumens et perspectives de Versailles, publié par Vaysse de Villiers, orné de 123 planches. Il semble pourtant qu'il choisisse de s'associer à Michel de Roissy, un prête-nom ?, pour continuer à exploiter l'ancienne imprimerie Senefelder.
On dit que son entreprise compte 20 presses.
 

Bibliographie Sources: 

Archives nationales F18 1825
Archives nationalesF18* I 120;  AN F18* I 122 ; AN F18* I 123; AN F18* I 124;  AN F18* I 125; AN F 18* I 126;  AN F18* I 127; AN F18* I 128

L'art de la lithographie par Aloys Senefelder, inventeur de l'art lithographique, avec le portrait de l'auteur, 1819