PICUT Pierre

Nom: 
PICUT
Prénom: 
Pierre
Date de début d'activité: 
03/07/1829
Ville - Département: 
Aurillac (Cantal)
Informations personnelles: 

Il est né le 25 août 1791. C'est un enfant naturel dont le père est garçon orfèvre. Il est marié, père de cinq enfants. En 1827, il se porte caution de son oncle "pour des sommes considérables" et, après diverses péripéties judiciaires, manque  de perdre sa librairie.

Informations professionnelles: 

Breveté le 2 décembre 1819, il est imprimeur de la Préfecture pour un journal d'annonces judiciaires et imprimeur-gérant de L'Echo du Cantal. Par ailleurs, il imprime et vend des catéchismes, étant aussi titulaire d'un brevet de libraire.

Un réfugié polonais se porte acquéreur de son brevet de lithographe en vertu de la circulaire qui promet "aide et protection aux réfugiés polonais qui voudraient dans l'exercice d'une profession honorable chercher des moyens de subsistance ", mais l'affaire ne se fait pas car sa qualité d'étranger l'empêche de prêter le serment de fidélité au Roi requis pour le brevet. En 1851, le Préfet note que le brevet de lithographe a été exploité juqu'en 1845 mais que depuis, par faute d elocal, il ne l'et plus.

En 1841, il est condamné à une amende de 25 f, ramenée ensuite à 5 f pour défaut de timbre ; en 1850, il est de nouveau condamné à une amende de 100 f pour avoir imprimé un Compte rendu du banquet offert par les républicains d'Aurilllac, ne pas avoir tenu compte des observations du préfet et en avoir distribué sans autorisation quelques exemplaires. La préfecture lui retire ses publications officielles, puis les lui rend, le préfet jugeant que l'amende, ramenée à 25 f en mai 1851, est un avertissement suffisant.

A sa mort, le 4 mars 1852, sa veuve reprend ses brevets d'imprimeur et de libraire  (21/05/1852), puis abandonne le dernier à sa fille.

Bibliographie Sources: 

Archives Nationales F18 1879