CHARPENTIER Pierre, Henri

Nom: 
CHARPENTIER
Prénom: 
Pierre, Henri
Date de début d'activité: 
29/04/1828
Date de fin d'activité: 
03/04/1855
Adresses professionnelles: 

32, rue de la Fosse
6, place Dauphine, Paris (1850)

Ville - Département: 
Nantes (Loire-inférieure)
Successeurs: 
Informations personnelles: 

Il est né le 6 mars 1771 à Châlons-sur-Marne (Marne). Son père était orfèvre. Il a d'abord été graveur à Nantes. Il est marié et père d'un fils et d'une fille avec qui il est en société.
Il meurt le 26 décembre 1854.

Informations professionnelles: 

Il a déjà demandé un brevet de lithographe en 1824 qui lui a été refusé au prétexte d'une trop grande concurrence à Nantes. Son brevet obtenu, il demande à faire figurer le nom de son fils sur les impressions ; l'administration refuse puisque son fils n'a pas de brevet, mais admet que la société puisse s'appeler Charpentier et cie. A l'occasion d'une visite de la duchesse de Berry à Nantes, il lui fait l'hommage d'une gravure en lui demandant l'attribution d'un brevet à son fils, ce qui est impossible légalement. Le père et le fils restent donc associés et, tout en respectant la loi, créent une antenne parisienne, par le biais d'un brevet de lithographe attribué au fils pour Paris ; en 1847, c'est à lui aussi qu'est attribué le brevet d'imprimeur en lettres nécessaire à l'imprimerie nantaise, puis celui de libraire en 1851. Pendant toute cette période, il est difficile d'attribuer à l'un ou l'autre telle production lithographique car l'imprimerie nantaise du père travaille en collaboration avec celle parisienne de son fils et lui sert de point de vente. À la fin des années 1840, il semble de plus en plus clair qu'Henri exerce le premier rôle dans l'entreprise, mais il n'obtiendra de brevet de lithographe pour Nantes qu'au décès de son père.
L'entreprise emploie 37 personnes en 1841, 60 en 1848, et possède 20 presses. À côté d'une importante production de cartes et plans divers, elle imprime par la lithographie des recueils de planches, vendus par livraisons, d'une remarquable qualité. Félix Benoist est le principal dessinateur des paysages et monuments, Hippolyte Lalaisse celui des costumes et Jules Gaildrau celui des personnages ; les textes qui les accompagnent sont dus le plus souvent à des érudits locaux. Paraissent ainsi Angers pittoresque (1842), La Galerie armoricaine, costumes et vues pittoresques de Bretagne en 26 livraisons (1844-1845), La Bretagne, scènes de mœurs et sujets pittoresques (2 livraisons), les scènes familières du Keepsake breton de Zoé Coste (1843), l'Armorial général de Bretagne en 68 livraisons de 32 écussons, l'Album du pèlerin de Notre-Dame-de-la-Salette dont les dix planches sont augmentées d'une chromolithographie imprimée en 15 couleurs, La Normandie illustrée, dont les 60 livraisons de 2 à 3 planches donnent à voir monuments, sites pittoresques et costumes de cette province. Ce dernier ouvrage, vendu 120 F (et 240 F pour les 50 exemplaires de luxe) et terminé en 1852, fait pendant à Nantes et la Loire-inférieure, paru deux ans plus tôt en 37 livraisons contenant chacune deux planches lithographiées en deux teintes, voire trois, qui aura une seconde édition en 1857. Les deux ouvrages prétendent transmettre aux générations futures les beautés des monuments, des sites et des costumes que le développement des villes et la mode condamnent. Charpentier, qui est éditeur et utilise les services d'autres libraires pour la commercialisation de ses planches à Rouen, Angers, Vannes et Paris, est le plus important producteur de lithographies de la Bretagne ancienne. Moins originale est sa production d'illustrations religieuses.
À côté de ces travaux artistiques, l'imprimerie fait aussi des travaux de ville : publicités, diplômes, etc.
La production typographique est dominée par les ouvrages traitant de la religion et les manuels destinés à l'enseignement catholique.

Bibliographie Sources: 

Archives Nationales F18 1962

Remarques: 
Les Archives départementales de Loire-atlantique ont numérisé beaucoup de lithographies imprimées par les Charpentier père et fils. Elles peuvent être consultées sur leur site ( https://archives.loire-atlantique.fr/jcms/chercher/archives-numerisees-fr-c_5562 ), rubrique Iconographie/Affiches et gravures.