RAYNAUD Jean, Adrien

Nom: 
RAYNAUD
Prénom: 
Jean, Adrien
Date de début d'activité: 
09/02/1832
Adresses professionnelles: 

14, rue Saint-Rome
8, place des Puits-clos (1858)

Ville - Département: 
Toulouse (Haute-Garonne)
Informations personnelles: 

Il est né le 8 août 1809 à Agde où ses parents se trouvaient temporairement dans leur barque amarrée au bassin Rossi car son père était patron du canalet. Il s'est formé chez Mercadier et a travaillé pour lui comme ouvrier.

Informations professionnelles: 

Les lithographes toulousains ont refusé de lui signer un certificat, ce qui l'oblige à joindre à sa demande de brevet des exemples de vignettes gravées par lui pour preuve de ses compétences. La raison sociale de son imprimerie est Raynaud frères. A l'exposition des produits des Beaux-arts et de l'Industrie de 1835, il n'expose encore que des travaux de ville, dont le jury remarque la qualité de l'écriture cursive, et deux portraits dont celui d'Eugène de Beauharnais. Toutefois, il  lithographie aussi des dessins dont les esquisses de vitraux d'église réalisées par Du Mège pour l'atlas de l'Archéologie pyrénéenne,  participe à l'illustration de la seconde édition de l'Histoire générale du Languedoc, faite par Paya (1840-1846), imprime un Choix des sites les plus pittoresques  à Pau...
A l'exposition des produits des Beaux-Arts et de l'Industrie de 1845, il expose "une chromo-lithographie en couleur, composée et imprimée sur onze planches, chaque planche une couleur". En 1850, "dans la chromo-lithographie, les couleurs sont ménagées avec goût et les teintes bien adoucies" et "comme écritures lithographiques, il est diffcile de faire mieux que MM. Raynaud".
Il obtient à l'Exposition des Beaux-Arts de Toulouse, une médaille de bronze en 1840, une médaille d'argent en 1845,  une médaille d'or en 1850 et le rappel de cette médaille d'or avec éloges, en 1865 : "leurs sujets  chromolithographiques sont de belles applications de cet art nouveau à la représentation des monuments, avec leur teinte variée"  (ruines du château d'Henri IV à Nérac, du Palais Tutèle à Bordeaux), mais c'est surtout l'importance de leur maison et tous  les travaux artistiques qu'ils ont produits pour venir en aide à l'industrie [catalogue des céramiques Virabent] et aux diverses publications littéraires ou artistiques" toulousaines qui leur vaut cet hommage.

Bibliographie Sources: 

Archives Nationales F18 1924

Exposition des produits des Beaux-Arts et de l'Industrie, 1840, p. 62 ; 1845, p. 57 ; 1865, p. 517.    https://rosalis.bibliotheque.toulouse.fr