LEVACHER Jean-Baptiste, Messidor

Nom: 
LEVACHER
Prénom: 
Jean-Baptiste, Messidor
Date de début d'activité: 
25/01/1837
Date de fin d'activité: 
19/04/1845
Ville - Département: 
Compiègne (Oise)
Successeurs: 
Informations personnelles: 

Il est né le 9 juillet 1795 à Gland (Aisne) ; son père était vigneron. En 1826, il quitte Mons-le-Laonnois, où il vivait depuis 1821, pour Château-Thierry où il travaille chez l'imprimeur Deletain.

Informations professionnelles: 

En 1827, il fait la demande d'un brevet pour Rennes qui lui est refusé au motif qu'il y a déjà suffisamment de lithographes dans cette ville. Il part alors s'employer à Tournai d'où il fait la demande d'un brevet pour Saint-Quentin qu'il obtient le 4 septembre 1829. Le travail manquant, il sollicite le transfert de son brevet pour Compiègne, ce qui lui est accordé. La même année, il se voit proposer la direction de la librairie d'une société d'édition de bons livres et demande pour cela un brevet de libraire. Il se heurte à l'opposition locale de ses confrères et à la méfiance du Préfet car il est "soutenu par le parti prêtre et l'opposition carlo-républicaine". En 1839, c'est un brevet d'imprimeur en lettres qu'il demande. Le Préfet donne encore un avis défavorable car "il aurait, lors des dernières élections, donné de nouvelles preuves de dévouement aux membres les plus influents de l'opposition carlo-républicaine qui, en retour, auraient réunis leurs efforts pour appuyer ses sollictations". En effet, Alexis de Tocqueville a, comme en 1837, soutenu sa demande avec énergie. Le préfet craint aussi qu'il ne fonde un nouveau journal à Compiègne, qui viendrait s'ajouter au Lithographe, journal de l'agriculture et de l'industrie, "qui a semé le désordre chez les habitants". Cette fois, le ministre passe outre et Levacher, "un homme paisible" selon Tocqueville, reçoit son brevet le 16 mars 1839.

Bibliographie Sources: 

Archives Nationales F18 2025