BRY Edme, *Auguste, Marc

Nom: 
BRY
Prénom: 
Edme, *Auguste, Marc
Date de début d'activité: 
01/03/1831
Adresses professionnelles: 

8, rue Favart (1839)
134, rue du Bac ( septembre 1842)
114, rue du Bac (1858)

Ville - Département: 
Paris
Adresse personnelle: 

31, rue Laffite (1831)

Informations personnelles: 

Il est né le 5 janvier 1805 à Paris. En 1831, il dit avoir déjà 12 ans d'expérience de la lithographie, mais n'avait pas fait de demande de brevet "persuadé que cette demande ne me serait pas accordée" (24 janvier 1831). Il a été capitaine dans la Garde nationale et a été nommé chevalier de la Légion d'honneur le 11 août 1864.
Il meurt le 16 janvier 1880 à Paris et est enterré au cimetière Montparnasse.

Informations professionnelles: 

Jusqu'en 1839, "des raisons d'intérêt [l'] avaient empêché de mettre à exécution" son brevet. À partir de cette date, Gihaut prévient l'administration (avril 1839) qu'il renonce à imprimer lui-même les estampes dont il fait commerce et en confie la majeure partie à Bry, le reste étant confié à divers autres imprimeurs. Il a désormais une très grosse production de lithographies, le plus souvent regroupées en séries : portraits (les généraux de l' "Armée d'Afrique", les "Célébrités contemporaines", les danseuses de l'Opéra de Paris "dans leurs plus célèbres rôles", les musiciens célèbres, la famille impériale...) ; paysages ("Paris et ses environs", "Hyères, vues dessinées d'après nature et lithographiées"...) ; événements (Fête de la Fraternité du 20 avril 1848, Bénédiction de l'armée par le pape 1850, Congrès de Paris...) Pour cela, il fait travailler des lithographes comme A. Provost, J. Jacottet, A. Farcy, B. Roubaud, Maurin, Ph. Benoist, Z. Belliard, A. Lafosse, Lebreton, Marchais, Alophe, H. Lalaisse... De cette production de portraits souvent de qualité médiocre, on retiendra la série Souvenirs d'Afrique due à Benjamin Roubaud qui parut en deux livraisons en 1842-1844. Il est aussi l'imprimeur de Raffet, dont il collectionne les œuvres et à qui il consacre une étude après la mort de l'artiste. Peintre prolifique de la vie militaire, de l'épopée napoléonienne, de la conquête de l'Algérie et du siège de Rome, Raffet renforce la tonalité militaire et bonapartiste de la production de Bry. Il imprime à partir de 1844 les affiches dessinées par Moynet pour les publications par livraisons de l'éditeur Kugelmann, puis de son successeur Boizard. Il a aussi une production cartographique régulière, concernant notamment l'Afrique. Beaucoup de ses paysages et illustrations pour des livres de voyage (Voyage en Orient, de Léon de Laborde, 1838 ; Souvenirs de la Roche-Guyon,1852) ou livres pour la jeunesse, sont réalisés en camaïeu, voire en deux tons. À l'Exposition universelle de 1867, il expose, outre une lithographie de Raffet, des reproductions en chromolithographie de tableaux de Ribeira, Rubens, Murillo dues à Sirouy,
En 1845, il possède 12 presses.

Bibliographie Sources: 

Archives Nationales F18 1741 ; LH/386/62

Chronique de l'imprimerie: gazette cosmopolite de la typographie et de la lithographie, mars 1880, n°3, vol. 1, p. 31.
Catalogue des tableaux, aquarelles et dessins... qui composaient le cabinet de M. Auguste Bry. Vente du 18 mai 1872.

Bry (Auguste), Raffet, sa vie et ses oeuvres, Paris : E. Dentu, 1861.
Bry (Auguste), Traité de l'autographie. Instructions relatives aux dessinateurs, écrivains et imprimeurs, extraites en partie du manuel à l'usage des élèves, Paris, chez l'auteur, 1862.

 

 

 

Remarques: 
E. P., 9/9/2018