DELAUNOIS Nicolas, Louis

Nom: 
DELAUNOIS
Prénom: 
Nicolas, Louis
Date de début d'activité: 
17/11/1830
Adresses professionnelles: 

19, rue du Bouloi

Ville - Département: 
Paris
Adresse personnelle: 

24, rue des Fossés Saint-Germain-l'Auxerrois

Prédécesseurs: 
Informations personnelles: 

Il est né le 5 février 1805 à Reims (Marne). Il s'est formé chez son oncle, imprimeur dans cette ville, dont il était devenu le prote. Son père était praticien (?).

Informations professionnelles: 

Il est arrivé à Paris en juillet 1830. Il a racheté le fonds Ratier pour 40 000 F avec les pierres, et aurait dû être breveté en juin 1830. Les événements et les incertitudes sur l'application de la loi retardent son obtention jusqu'en novembre tandis que Delaunois essaie de faire annuler la vente, tablant sur la diminution de la valeur de l'imprimerie si l'obligation de brevet est supprimée et la concurrence accrue.
Si Ratier avait en cours quelques estampes pour le compte d'Aubert que Delaunois déposera, jusqu'à la fin de 1833, les lithographies politiques qu'il imprime sont de sensibilités diverses. En 1832, il commence l'impression d'une série légitimiste autour de la duchesse de Berry (Caroline ; Mort du duc de Berry...) pour le compte de Fonrouge, d'estampes bonapartistes pour Ostervald (La Colonne et la Statue), et de quelques portraits pour Désesserts (Cabet, Raspail...) qui préfigurent la série des "Prévenus d'avril 1834". Il prend un vrai tournant en acceptant  de prendre le relais de Delaporte, plusieurs fois condamné, pour l'impression de La Caricature et du Charivari de Philipon et Aubert. Il imprime donc , pendant les années 1834 et 1835,les lithographies de Daumier, Grandville, Roubaud, Traviès.... C'est à lui que l'on doit  la célèbre "Rue Transnonain, le 15 avril 1834". À côté de cette production satirique et politique, il imprime aussi portraits et reproductions de tableaux pour L'Artiste ( Diane de Turgis et Mergy par Camille Roqueplan ; Judith et Julie Grisi dans les rôles de Roméo et de Juliette),  Le Musée ( Portrait de Rabelais, 1834), la Revue des peintres  (Vue prise dans les Vosges par Roqueplan ; Soldats jouant aux dés par Nanteuil), de classiques scènes de théâtre pour diverses publications et des illustrations pour des livres (Histoire générale des anomalies  de Geoffroy Saint-Hilaire, 1832) .
En juillet 1832, il a demandé la faveur du titre d'mprimeur lithographe du Roi (!). Il lui est répondu que le roi n'accorde pas ce genre de distinction honorifique.

 

 

Bibliographie Sources: 

Archives nationales F18 1753

Remarques: 
E. P, 23/11/2018