FEILLET *Pierre, Jacques

Nom: 
FEILLET
Prénom: 
*Pierre, Jacques
Date de début d'activité: 
24/09/1823
Date de fin d'activité: 
11/03/1828
Adresses professionnelles: 

55, rue Bourbon Villeneuve
4, rue du Faubourg Montmartre (1823)
11, rue Coq-Héron (septembre 1827)

Ville - Département: 
Paris
Adresse personnelle: 

29, rue Belfond (1823)

Prédécesseurs: 
Successeurs: 
Parrains: 
Informations personnelles: 

Il est né le 26 avril 1793 à Ymeray (Eure-et-Loir).  Son père était vigneron. Il a travaillé dans l'atelier de Girodet et épousé la fille du peintre Pernotin avec qui il participe à la restauration des plafonds de Versailles. Ses deux filles  deviendront l'une et l'autre artistes peintres et lithographes.
Il meurt en 1855.

Informations professionnelles: 

Il annonce qu'il veut imprimer des reproductions des oeuvres de John Flaxman, des planches anatomiques, des costumes de théâtre, des scènes bibliques, des monuments, des objets d'art....Il réalise, en effet, une grande partie de cet ambitieux programme d'illustrations : La divine comédie, les Tragédies d'Eschyle, la Théogonie d'Hésiode d'après les dessins de Flaxman, des vues de Caen par Bonington, des reproductions de dessins de Géricault commandées par les admirateurs du peintre réemment décédé. Dans un genre différent, il a réalisé de nombreuses planches anatomiques pour le compte de Cuvier et de Cloquet, pour lesquelles il avait installé un atelier à l'hôpital Saint-Louis. Il prend donc en charge les illustrations du Manuel d'anatomie descriptive de Jules Cloquet (1825-1826) dont il dessine et imprime les 128 premières planches, avant de céder la place à Haincelain pour le dessin et à Langlumé, Formentin et Frey  pour l'impression. Il imprime aussi des portraits d'acteurs et des scènes théâtrales (Costumes des principaux personnages des Scandinaves, tragédie en 5 actes de Mr Victor..., 1824) qui accompagnent souvent les feuilles d'information théâtrales comme Le Corsaire, Le Diable boiteux, La Pandore. Beaucoup sont dues, pour le dessin, à Henry Monnier dont il lithographie aussi des scènes satiriques. S'ajoute à cette production des frontispices de partitions musicales ou de poésies, des scènes pittoresques, des plans ( Quartier de Tivoli. Nouveaux Percements de rues ) ...  En 1827, la mention "Litho. de Feillet, dirée par G. Frey"  (cf Le départ ) annonce la transmission de l'imprimerie et de son brevet à celui-ci, et l'abandon de la fonction d'imprimeur. Il part pour Madrid en 1829 ; il y travaille à la reproduction lithographiée de tableaux de Velasquez, Murillo, Titien et Rubens appartenant aux collections de Ferdinand VII . Rentré en France, il s'installe à Bayonne en 1834 et  se consacre désormais à la pratique artistique et à son enseignement à la tête de l'Ecole de dessin..
 

Bibliographie Sources: 

Archives nationales F18 1763

Almanach du commerce, 1827

Cloquet (Jules), Manuel d'anatomie desciptive du corps humain, Paris, Béchet, 1825.   http://tolosana.univ-toulouse.fr/fr/recherche/solr/cloquet    http://www.biusante.parisdescartes.fr/histoire/images/index.php?mod=s&to...
 Notice nécrologique sur M. Pierre-Jacques Feillet, artiste peintre.

Remarques: 
Son acte de naissance lui attribue les prénoms de Pierre Nicolas Augustin, son père déclarant se prénommer Pierre Jacques. Revu E. P., 3/6/2019