Numéro
Esprit des livres
Catalogues de vente de bibliothèques
conservés dans les bibliothèques parisiennes
Sous la direction d'Annie Charon
Fiche détaillée du catalogue de vente Imprimer

Catalogue des livres de M. Pothouin d'Huillet, avocat en Parlement

Informations sur le possesseur de la bibliothèque

Pothouin d'Huillet, François-Salomon

Nom du possesseur tel que le donne le texte : Pothouin d'Huillet

Lieu de résidence du possesseur : [Paris]

Profession du possesseur : Avocat au Parlement

Type de profession du possesseur : Avocat -

Date de mort du possesseur : [27/03/1760?]

Notes biographiques : Maître Pothouin d'Huillet est le fils de Pierre-Salomon Pothouin, (Paris 1673-Paris 1755), écuyer, capitoul de Toulouse, avocat en 1699 et bâtonnier de l'Ordre des avocats au Parlement de Paris de 1745 à 1746. Le frère aîné du propriétaire de la bibliothèque , Pierre-Charles Pothouin, fut avocat en 1729 et bâtonnier de 1775 à 1776. François-Salomon est indiqué dans l'Almanach royal de 1760 comme demeurant rue Simon Le Franc. Il a été reçu avocat le 15 avril 1734. Dans le registre des avocats au Parlement, il apparaît dans une liste cancellée le 13 et le 15 avril (fol. 118a). D'après son testament, il était marié avec Marie-Anne Dujardin mais ne semble pas avoir eu d'enfants. Il fit son testament auprès de maître Brillon, notaire au Châtelet, le 21 mars 1760 ; ce testament fut insinué le 7 juillet suivant. Dans cette insinuation, Pothouin est qualifié d'« ancien avocat ». Le fait qu'il invoque dans son testament tout particulièrement Hélie, «que Dieu enverra, dans ses moments marqués, pour réconcilier les pères avec leurs enfans, et les enfans avec leurs pères et pour rétablir toutes choses», laisse supposer un attachement janséniste voire figuriste. Pothouin d'Huillet a lui-même publié : Consultation au sujet du baptême refusé au juif Borach Lévy, Paris : imprimerie de Paulin-Du-Mesnil, 1752 ; Mémoire à consulter et consultation de Mes Pothoin d'Huillet et Travers… sur l'appel comme d'abus interjeté par Lévy de deux sentences par l'officialité de Soissons, qui l'on déclaré non recevable dans sa demande tendant à contracter dans le christianisme un nouveau ménage du vivant de la femme qu'il avait épousé dans le judaïsme, Paris : au Palais, 1757 ; Testament du Sr de Lapeyrouse, premier chirurgien du Roi, et consultation au sujet de ce testament, Paris : imprimerie de la Vve Knapen, 1748, II-15p. Dans cette dernière affaire, il s'agissait de défendre la sœur et légataire de La Peyrouse, chirurgien du Roi qui avait, par son testament, disposé de nombreux biens meubes et immeubles, rentes, actions, etc. au profit de communautés de chirurgiens, imposant encore à sa sœur de lourdes charges. Après délibération du 29 février 1748, Pothouin et ses confrères rédigèrent leurs conclusions tendant à l'annulation du testament. Sources : registre matricule des avocats au Parlement (1706-1751), ms. Arch. nat., X1a 9327 ; registre des insnuations, Arch. Paris, DC6 242, fol. 136v-137. Bibliographie : Poirot (A.), Le milieu socio-professionnel des avocats au Parlement à la veille de la Révolution (1760-1790), [thèse d'École des Chartes 1977], tome 1, Besançon, 1988, p. 165.

Informations sur la vente

Conditions de vente : Aux enchères - Au détail -

Date du début de la vente : 09/02/1761

Lieu de la vente : Paris

Lieu précis de la vente : en sa maison, rue Simon-le-Franc

Description du catalogue

Titre du catalogue : Catalogue des livres de M. Pothouin d'Huillet, avocat en Parlement

Genre du catalogue : Catalogue de vente -

Lieu d'édition : Paris -

Editeur : Barrois -

Année d'édition : 1760

Format : 8

Collation : 108

Nombre de pages : 108 p.

Classement : Méthodique "des librairies de Paris" (5 classes) -

Nombre d'articles : 2000

Informations complémentaires sur le catalogue

Références bibliographiques : Péligry, p. 42.

Remarques : La date et le lieu de vente sont donnés par des notes ms. de l'ex. Fa 15122(5) de la BM de Toulouse (cf. Péligry, p. 42). On trouve dans le catalogue deux dominantes : la théologie et la jurisprudence. On peut noter un nombre important d'ouvrages protestants et jansénistes. La bibliothèque contenait une bonne quantité d'ouvrages contre les Jésuites. Certains numéros marqués ne correspondent curieusement à aucune référence, peut-être dans le désir de parvenir au numéro 2 000. Barrois a comme adresse le quai des Augustins. La famille Barrois est signalée dans Renouard (Philippe), Répertoire des imprimeurs parisiens, libraires et fondeurs de caractères en exercice à Paris au XVIIe siècle…, Nogent le Roi : J. Laget, Librairie des Arts et Métiers Éditions, 1995, p. 19-20, comme ayant exercé jusqu'au milieu du XIXe siècle. D'après Lottin de Saint-Germain (Jean-Roch), Catalogue chronologique et alphabétique des libraires et des libraires-imprimeurs de Paris depuis l'an 1470 jusqu'à décembre 1788, Paris, 1789, repr. Amsterdam : B. R. Grüner, 1969, c'est Marie-Jacques qui tenait l'imprimerie Barrois de 1734 à 1769.

Notes sur l'exemplaire du catalogue conservé à la bibliothèque BSG sous la cote 8° Qb 405 INV 1124, p. 3

Note sur cet exemplaire : Relié avec cinq autres catalogues de vente : (1) Catalogue des livres de feu monsieur de Bougainville, Paris : De Bure, 1763 ; (2) Catalogue des livres de feu monsieur Mignot de Montigny…, Paris : Davidts, 1761 ; (4) Catalogue des livres de feu monsieur de Meslé, s.l.n.d. [1762], (5) Catalogue des livres de M***…, Paris : Bauche, 1761 ; (6), Catalogue des livres de feu M. Imbert, Paris : Davidts, 1763, tous datant de 1761 à 1763. Reliure veau fauve contemporaine.

Type de notes : Rel. contemporaine de l'édition -