FERNIQUE André, Simon

Nom: 
FERNIQUE
Prénom: 
André, Simon
Date de début d'activité: 
30/09/1831
Date de fin d'activité: 
21/09/1851
Ville - Département: 
Paris
Adresse personnelle: 

15, rue de Clichy (chez son fils)

Successeurs: 
Informations personnelles: 

Il est né le 22 avril 1780 à Sceaux seine. Son père était serrurier. Il est marié et père de famille. Il a toujours été ouvrier imprimeur, hors sa période de service militaire.

Informations professionnelles: 

Le commissaire inspecteur Bailleul l'accuse rétrospectivement d'avoir travaillé de nombreuses années à la Halle au beurre et aux oeufs et "profité de la facilité avec laquelle on distribuait alors les brevets pour en obtenir un en 1830, quoiqu'il fût  entièrement étanger à la lithographie et dans le but seulement de ménager à son fils un titre pour exercer plus tard cette profession. Celui-ci était en effet déjà dans la partie et venait de finir son apprentissage chez le sieur Mantoux". Pourtant, Charles Antoine Fernique ne commence qu'en juillet 1843 les démarches pour un transfert  à son profit du brevet de son père, pour y renoncer quelques mois plus tard. Le 4 septembre 1843, Bailleul a fait un rapport  dans lequel il reconnaît ses compétences en matière de lithographie, mais déplore son peu d'instruction, conseillant, en conclusion de lui refuser un brevet, mais de lui donner une simple autorisation pour la possession personnelle d'une presse ; il pourrait ainsi continuer à s'entraîner à imprimer tout en prenant des leçons pour améliorer son instruction. Sans être exceptionnel, ce type de décision est rare. Même si quelques lignes écrites par le candidat montrent une écriture malhabile, une expression  très embarrassée et une orthographe hésitante, on peut se demander si la décision n'a pas été influencée par la mauvaise opinion que Bailleul avait du père et les bonnes relations du fils avec Charles Philipon et Aubert chez qui il a travaillé. Le dossier mentionne une transmission le 21 février 1851 à Charles Antoine Fernique. On peut penser que la production de la Lith. Fernique ou Fernique et cie, jusqu'à cette date, est due à Charles Fernique.

 

Bibliographie Sources: 

Archives nationales F18 1763