A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
SAPPEY

Nom : SAPPEY
Prénom : E.
Date : 24/05/1880

Ville : Alais (Gard)

Informations personnelles

Il est capitaine en retraite.

Informations professionnelles

Il a une presse pour faire, à titre personnel, des essais de phototypie.

Voir la fiche


SAPPEY

Nom : SAPPEY
Prénom : Claude, François
Date : 26/02/1840

Ville : Bourg (Ain)

Informations personnelles

Né le 22 décembre 1813 à Cerdon (Ain). Son père était marchand. Il possède en 1840 un immeuble d'une valeur de 7 à 8 000 f et "il a des chances d'héritage".

Informations professionnelles

Il a travaillé comme ouvrier lithographe à Lyon chez Aurosset pendant deux ans ; à Saint-Etienne, chez Boyrayon, un an ; à Avignon, chez Brulat, six mois ; à Marseille, chez Simon, six mois

Voir la fiche


SARRAZIN

Nom : SARRAZIN
Prénom : Pierre, Auguste
Date : 04/03/1863

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 12 septembre 1812 à Azy. Son père est vigneron

Informations professionnelles

Il est cartonnier de formation. Il fait faillite en 1858 avec un actif de 14 860 frs et un passif de 15 518 frs. On trouve également un 2e dossier de faillite pour sa femme en 1870 avec un actif de 25 320 frs et un passif de 13 153 frs. Il est accusé de faire le commerce de livres obscènes.

Voir la fiche


SARRAZIN

Nom : SARRAZIN
Prénom : Pierre, Auguste
Date : 05/10/1854

Adresses professionnelles

9, rue de la Jussienne (1854)
9, rue des Montagnes (1858)

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 12 septembre 1812 à Azy (Cher). Son père est vigneron.

Informations professionnelles

Il est cartonnier de formation. Il obtient le 17 août 1855 l'autorisation de posséder deux presses en taille-douce. Il fait faillite en 1858 avec un actif de 14 860 F et un passif de 15 518 F, et son brevet est annulé. Il quitte Paris pour les Ternes.
On trouve également un second dossier de faillite pour sa femme en 1870 avec un actif de 25 320 F et un passif de 13 153 F. Il est accusé de faire le commerce de livres obscènes.

Voir la fiche


SARRAZIN

Nom : SARRAZIN
Prénom : Théodore, Victor
Date : 29/12/1858

Adresses professionnelles

8, rue Gît le Cœur

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 17 janvier 1818.

Informations professionnelles

Il est également breveté taille-doucier en 1856.

Voir la fiche


SARRAZIN

Nom : SARRAZIN
Prénom : Jean-Baptiste, Alphonse
Date : 20/03/1846

Ville : Nantes (Loire-inférieure)

Informations personnelles

Il est né le 12 avril 1824 à Nantes ; son père était fondeur.

Informations professionnelles

Archives Nationales F18 1964

Voir la fiche


SARRUS

Nom : SARRUS
Prénom : Auguste
Date : 07/10/1833

Ville : Nîmes (Gard)

Informations personnelles

Il est né le 5 mai 1777 à Nîmes ; son père était chevilleur de soies. Il est d'abord papetier.

Informations professionnelles

Sa première demande de brevet a été repoussée à cause de ses opinions légitimistes. Son fils aîné fait alors une demande pour lui, espérant pouvoir travailler avec son père ; cette demande allait aboutir quand il meurt. Son second fils n'étant pas majeur, il ne peut que renouveler sa propre demande, en s'engageant à ne pas faire de politique et en joignant un certificat de bonne vie et moeurs apostillé par nombre de notabilités.

Voir la fiche


SASTRE dit BRUNET

Nom : SASTRE dit BRUNET
Prénom : Jean, Guillaume
Date : 29/01/1847

Adresses professionnelles

11, rue Sainte-Catherine (1847)

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 19 mars 1822 à Lyon ; son père est papetier et lithographe. Il a fréquenté l'école des Beaux-arts de Lyon où il s'est formé à la gravure et à la lithographie dans la classe de Victor Vibert.

Informations professionnelles

Il reprend les brevets de lithographe et d'imprimeur en lettres de son père. Il reste en société avec son beau-frère Nicolas Victor Fonville jusqu'en 1852 ; à cette date, le paysagiste se retire dans son village natal de Thoissey pour s'y consacrer à la peinture et à l'enseignement et la société prend la raison sociale J. Brunet et cie.

Voir la fiche


SASTRE dit BRUNET

Nom : SASTRE dit BRUNET
Prénom : Horace, Antoine
Date : 26/06/1821

Adresses professionnelles

4, rue du Garet (1816)
44, Grande rue Mercière (1830)
11, rue Sainte-Catherine (1839)

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né à Lyon le 2 février 1781 ; son père était tailleur. Il est papetier et il a déposé en 1816 un brevet pour fabriquer des livres et registres à dos flexible. Dans son activité professionnelle, il est appelé Brunet.

Informations professionnelles

Pour obtenir son brevet de lithographe, il joint à son dossier un certificat de capacité signé d'Engelmann. Celui-ci atteste que Brunet "a passé dans les ateliers le temps nécessaire pour se familiariser avec tous les procédés lithographiques", "qu'il est instruit et parfaitement en état de monter un établissement de ce genre, lui ayant communiqué toutes le recettes et tous les moyens" qu'il emploie lui-même. En 1831, il demande un brevet d'imprimeur en lettres qui lui est refusé ; il ne l'obtiendra que le 10 août 1837 en reprenant le brevet de l'imprimeur Mistral. En février 1840, il est condamné à 3 000 F d'amende pour défaut de déclaration et de dépôt  de la Prophétie de l'abbé Fraisier, "écrit conçu dans un très mauvais esprit,  qui contenait  de prétendues prédictions sur l'année 1841, exploitées au profit du parti légitimiste". Bien qu'il ait déjà édité des lithographies "dans le même esprit", le Préfet suggère de réduire l'amende des deux tiers pour ne pas ruiner ce père de famille. De mars à septembre 1845, il est l'imprimeur de L'Écho de la fabrique avant qu'elle ne devienne la Tribune lyonnaise.
La raison sociale de l'imprimerie est  "H. Brunet et cie" dans les années 1830, "Brunet, Fonville et cie" en 1845. En effet, Nicolas Victor Fonville, entré commme apprenti dans l'imprimerie et encouragé par son patron à suivre les leçons de Thiérriat à l'Ecole des Beaux-arts, entame une carrière de peintre paysagiste tout en poursuivant sa collaboration avec Brunet dont il a épousé la fille Joséphine en janvier 1830 ; autour de 1845, ils deviennent associés. À côté de son activité typographique (affiches, factums, proclamations...), l'entreprise  a une importante production lithographique de cartes et plans, notamment historiques, et d'estampes : Fonville y publie, entre autres, la série des "Promenade à Lyon" et des vues de Macon.

Voir la fiche


SAUDEAU

Nom : SAUDEAU
Prénom : Jacques, Jules
Date : 11/05/1850

Informations personnelles

Il est le fils de Jean Saudeau.

Informations professionnelles

Il reprend les brevets de son père, mais celui-ci reprend l'imprimerie et les brevets dès 1863 car le fils fait de mauvaises affaires et quitte la ville pour aller vivre à Nantes.

Voir la fiche


SAUDEAU

Nom : SAUDEAU
Prénom : Jean
Date : 14/02/1834

Ville : Saint-Jean d'Angély (Charente-inférieure)

Informations personnelles

Il est né le 14 septembre 1794 à Saint-Jean d'Angély. Son père était cordonnier. Il a été voyageur de commerce. En 1848, il est capitaine des grenadiers de la Garde nationale.

Informations professionnelles

Sa demande de brevet  suscite une protestation de la part de Durand, un confrère, qui l'accuse de ne le demander  que pour le vendre et de n'avoir aucune compétence. Sa demande de brevet d'imprimeur en lettres, rejetée en 1840 et 1842, lui est finalement accordée le 21 septembre 1844 pour Saint-Savinien. Il en obtient le transfert pour Saint-Jean d'Angély le 18 avril 1848. En 1850, son fils Jacques demande à lui succéder dans ses brevets, ce qu'il obtient, mais, à la fin de 1862, le père demande à reprendre ses brevets car "son fils court à une ruine certaine au vu de son caractère". Jean Saudeau retrouve donc son brevet de lithographe en janvier 1863 et l'exploitera jusqu'en février 1869.

Voir la fiche


SAUDEUR

Nom : SAUDEUR
Prénom : Jules, Jean-Baptiste
Date : 31/10/1846

Ville : Cambrai (Nord)

Informations personnelles

Il est né à Douai le 29 juillet 1816 ; son père était négociant. Il est dessinateur lithographe.

Informations professionnelles

Il obtient un brevet de libraire en même temps que son brevet de lithographe. A sa mort, sa veuve le remplace comme libraire, en octobre 1857. Le brevet de lithographe est annulé en 1861.

Voir la fiche


SAUER

Nom : SAUER
Prénom : Jean, Henri
Date : 17/06/1846

Ville : Wissembourg (Bas-Rhin)

Informations personnelles

Il est né à Francfort (Hesse) le 19 avril 1799 ; son père était cordier. Il a été naturalisé le 4 février 1841. Il a épousé l'une des filles de la veuve Bock et la seconde depuis 1827 comme prote.

Informations professionnelles

Sa belle-mère démissionne de ses trois brevets en sa faveur. Pour s'opposer à la demande de Wentzel d'un brevet d'imprimeur en lettres, il n'hésite pas à prétendre "qu'il est tout à fait étranger à la profession d'imprimeur typographe".

Voir la fiche


SAUNIÉE

Nom : SAUNIÉE
Prénom : Pierre, Henry
Date : 02/11/1831

Adresses professionnelles

9, quai Saint Michel
320, rue St Honoré

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 23 juin 1802.

Informations professionnelles

Tout d'abord taille-doucier, son brevet était inexploité et se trouvait entre les mains du Sieur Fichtenberg. Il était spécialiste de travaux de ville et travaux commerciaux.

Voir la fiche


SAUNIER

Nom : SAUNIER
Prénom : Jacques
Date : 21/03/1826

Adresses professionnelles

320, rue Saint-Honoré, à la Grille (1830)

Ville : Paris

Voir la fiche


SAUNIÈRE

Nom : SAUNIÈRE
Prénom : Marc
Date : 13/09/1828

Ville : Carcassonne (Aude)

Informations personnelles

Né le 29 octobre 1793 à Carcassonne (Aude). Son père était négociant.

Informations professionnelles

Il ne semble pas qu’il ait longtemps exploité ce brevet puisque sa sœur affirme être propriétaire de l’établissement depuis 1830, et dans sa propre demande de brevet en 1832, précise qu’il n’exerce plus « par suite du dérangement de ses affaires ».  En 1847, le commissaire mandaté par le préfet constate qu’il a quitté la ville et que son établissement n’existe plus.

Voir la fiche


SAUNIÈRE, épouse VIGUIER

Nom : SAUNIÈRE, épouse VIGUIER
Prénom : Anne
Date : 09/03/1832

Ville : Carcassonne (Aude)

Informations personnelles

Né le 10 août 1795 à Carcassonne (Aude).

Informations professionnelles

Sans doute a-t-elle repris l’établissement de son frère, Marc Saunière, qui avait fait de mauvaises affaires.

Voir la fiche


SAUPIQUE

Nom : SAUPIQUE
Prénom : Osman
Date : 24/06/1856

Ville : Saint-Dizier (Haute-Marne)

Informations personnelles

Il est né à Perthes (Haute-Marne) le 28 avril 1831. Sa mère le met au monde dans la maison de l'avocat Saupique qui ne l'épouse  qu'en 1845, reconnaissant son fils. En 1856, le Préfet note : "Le père [d'Osman Saupique] a joué un triste rôle dans les événements politiques de 1851. Il a été transporté en Algérie. Il a été grâcié et est rentré depuis peu de temps à Saint-Dizier. M. le sous-préfet de Wassy me donne l'assurance positive que le fils n'a pas partagé les opinions de son père et que souvent même il lui a conseillé une voie meilleure."

Informations professionnelles

Il a travaillé plusieurs années chez l'imprimeur Henry dont il reprend les brevets de typographe et de lithographe. Il est le gérant du journal industriel L'Ancre.
En 1870, il s'associe avec Henriot breveté pour Joinville. En 1875, la société se transfrome en société en commandite pour Saupique et en nom pour Henriot.L'imprimerie de Saint-Dizier centralise les travaux.
 

Voir la fiche


SAURIN

Nom : SAURIN
Prénom : Paul, Mathieu
Date : 09/08/1821

Adresses professionnelles

5, petite rue du Sénéchal

Ville : Toulouse (Haute-Garonne)

Informations professionnelles

D'abord breveté pour Carcassonne le 21 mai 1821, il obtient son brevet pour Toulouse et emménage immédiatement.
 

Voir la fiche


SAURIN

Nom : SAURIN
Prénom : Fidèle, Adolphe
Date : 03/07/1829

Adresses professionnelles

10, rue de la Mairie (1835)

Ville : Poitiers (Vienne)

Informations personnelles

Il est né le 17 juillet 1801 à Fontenay-le-Comte (Vendée) ; son père était propriétaire. Il est le petit-fils de Lemercier, secrétaire de la Librairie jusqu'à la suppression du poste à la Révolution. Il a été employé pendant cinq ans par l'administration des contributions indirectes. Il gère depuis 18 mois à Poitiers l'imprimerie de Catineau qui la lui cède.

Informations professionnelles

Il demande le transfert des  brevets de libraire et d'imprimeur en lettres de Catineau mais l'administration le soupçonne de n'être qu'un prête-nom et d'être "encore plus dangereux que son prédécesseur". En effet, Catineau a souvent été poursuivi, entre 1820 et 1825, pour des affaires de presse. Saurin a conclu une association  avec des opposants qui auraient le projet d'un journal ; l'un est "un libéral très prononcé" et l'autre "un médecin  professant de très mauvais principes" qui serait le rédacteur du journal ;  le transfert des brevets lui est donc refusé. L'association est rompue et Saurin fait une nouvelle demande ; son frère et lui ont vendu une propriété ; il n'a plus besoin de chercher d'autres associés que son frère  (il fera figurer sur les livres qu'il imprime les mentions Imprimerie  F.-A. Saurin ou Saurin frères sur les livres pour la jeunesse). Il obtient les deux brevets le 28 mars 1828, mais l'administration se montre encore méfiante au moment de lui accorder son brevet de lithographe. En 1836, quand des réfugiés polonais lui proposent d'imprimer une revue en langue polonaise, il suggère prudemment que chaque numéro soit lu préalablement par l'administration ; le Préfet lui répond que c'est à lui de prendre ses responsabilités. Il a cédé en février 1835 son brevet de libraire, se concentrant sur son activité d'imprimeur. En 1837, il s'insurge contre l'attribution d'un  nouveau brevet d'imprimeur en lettres à Poitiers. Il dit employer 20 ouvriers et 5 ou 6 apprentis, mais tirer son activité, pour les trois quarts, de commandes parisiennes. De plus, il doit encore payer 69 000 F sur son installation et son matériel. Tout cela prouve, pense-t-il, qu'il n'y a pas place pour un imprimeur supplémentaire à Poitiers.
Il est le grand imprimeur de la ville : brochures et ouvrages historiques, en lien avec la Société des antiquaires de l'Ouest, oeuvres de membres de la Société d'agriculture, belles-lettres, sciences, et arts de la Vienne, publications juridiques et arrêts de la Cour royale, contributions médicales, petits livres pour enfants, publications des exilés polonais... À partir de 1840, il imprime le Journal de la Vienne.

Voir la fiche


SAUROCHE

Nom : SAUROCHE
Prénom : Pierre, Louis, Marie

Adresses professionnelles

93, rue de la Harpe (1851)

Informations professionnelles

Il est breveté imprimeur lithographe en 1847 pour Montrouge. / Il est breveté taille-doucier en 1852.

Voir la fiche


SAUTY

Nom : SAUTY
Date : 19/03/1877

Ville : Amiens (Somme)

Informations personnelles

Il est commissaire de police.

Informations professionnelles

Il utilise pour le service une presse autographique Ragueneau.

Voir la fiche


SAUVAGE

Nom : SAUVAGE
Prénom : Pierre, Tousssaint, Eugène
Date : 06/04/1840

Ville : Laval (Mayenne)

Informations personnelles

Il est né le 1er novembre 1812 à Mayenne (Mayenne) ; son père était négociant. Il est marié et père de trois enfants. Il a travaillé comme prote à Angers.

Informations professionnelles

Breveté imprimeur en lettres et libraire, il a cédé, en 1835, ses brevets à Lottin qui ne peut honorer ses échéances ; il lui reprend donc l'imprimerie et ses brevets le 18 mars 1839, puis fait la demande d'un brevet de lithographe. Il cède bientôt son imprimerie typographique et lithographique à Godbert. Il souhaite un brevet de typographe pour Bercy qui est refusé, puis veut ouvrir à Paris une maison de dépôt  pour la librairie départementale et sollicite un brevet de libraire qui lui est aussi refusé en 1843. Après avoir rêvé d'une place dans l'administration des Beaux-arts, il occupe pendant trois ans un poste dans l'administration des contributions indirectes à Bercy. En 1846, il demande un brevet d'imprimeur pour Montmorency, ayant le projet de fonder une école spéciale pour les protes (1846). Sans succès. Ses demandes ultérieures, en 1847 et 1848, de brevet pour Bercy  sont aussi des échecs. Son brevet de libraire à Laval sera annulé en 1860.

Voir la fiche


SAUVAGEOT, veuve ENARD

Nom : SAUVAGEOT, veuve ENARD
Prénom : Amédine
Date : 25/03/1862

Ville : Saint-Claude (Jura)

Informations personnelles

Elle est née le 17 janvier 1836 à Arbois (Jura). Son père était cultivateur. Elle épouse l'imprimeur de Saint-Claude Adolphe Enard qui meurt très jeune, le 31 décembre 1861, la laissant avec deux enfants de 2 et 3 ans.

Informations professionnelles

Elle reprend les trois brevets de son mari. En 1866, elle n'exploite plus son brevet de lithographe.

Voir la fiche


SAUVANET

Nom : SAUVANET
Prénom : Michel
Date : 22/09/1843

Ville : Marseille (Bouches-du-Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 11 mai 1806 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Son père était cuisinier. Il est marié, père d'un enfant et sans grande fortune. Il a travaillé comme prote pendant 14 ans, chez Griolet notamment. Il cède son imprimerie à Laidet car il ne voit plus suffisamment.

Voir la fiche


SAUVÉ

Nom : SAUVÉ
Prénom : Jean-Jacques, Théodore
Date : 17/03/1829

Adresses professionnelles

60, rue de Cléry (1837)

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 25 août 1791 à Paris. Son père était maître menuisier

Informations professionnelles

Il est artiste pour la peinture et la gravure à Rome.
L'imprimerie est dirigée par Georges Schlatter.

Voir la fiche


SAUVE

Nom : SAUVE
Prénom : Jean, Joseph, Olivier
Date : 04/08/1831

Voir la fiche


SAUVIGNET

Nom : SAUVIGNET
Prénom : Jean-Baptiste
Date : 05/11/1847

Ville : Baume-les-Dames (Doubs)

Informations personnelles

Il est né le 31 août 1793 à Marlhes (Loire). Son père se déclare propriétaire. Lui-même se dit propriétaire et hommes de lettres. Il habite La Guillotière où il a été conseiller municipal.

Informations professionnelles

Il rachète en juin 1847 l'établissement de Jean Nicolas Simon et reprend ses brevets de lithographe et d'imprimeur en lettres.
Son brevet est annulé en 1854 car le commissaire constate que le brevet est inexploité et qu'il n'habite plus à Baume-les-Dames.

Voir la fiche


SAUZON

Nom : SAUZON
Prénom : Jean, Henri, Victor
Date : 15/10/1856

Ville : Roanne (Loire)

Informations personnelles

Il est né le 8 mai 1808 à Aubenas (Ardèche) ; son père était horloger. Il a d'abord été associé pendant dix ans à sa belle-mère, puis à son beau-frère dans l'imprimerie Guirremand à Privas.

Informations professionnelles

À la fin de l'association, en 1849, il demande sans succès un brevet pour Privas. Il rachète donc l'imprimerie de Farine à Roanne et obtient un brevet d'imprimeur en lettres le 18 octobre 1840. Il s'en démettra en février 1869, mais gardera le brevet de lithographe dont l'adminsitration note en 1876 qu'il n'est plus utilisé.
 

Voir la fiche


SAVIGNÉ

Nom : SAVIGNÉ
Prénom : Ennemond, Joseph
Date : 23/09/1862

Ville : Vienne (Isère)

Informations personnelles

Il est né à Annonay (Ardèche) le 11 janvier 1834 ; son père était mégissier. Il est ouvrier lithographe.

Informations professionnelles

Il reprend les brevets d'imprimeur en lettres et de lithographe de Roure.

Voir la fiche


SAVIGNÉ

Nom : SAVIGNÉ
Prénom : Ennemond, Joseph
Date : 15/09/1871

Ville : Givors (Rhône)

Informations personnelles

Il a été typographe et lithographe à Vienne.

Informations professionnelles

Il déclare une activité de libraire, typographe et lithographe. En 1874, les frères Garin reprennent son imprimerie.

Voir la fiche


SAVOUREAU

Nom : SAVOUREAU
Prénom : Jean, Hippolyte
Date : 10/10/1853

Adresses professionnelles

rue de Bellechasse, 58

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 4 septembre 1813 à Châteauroux ; son père est fondeur.

Informations professionnelles

Il est tout d'abord sous-chef au ministère d'Etat. Il est breveté lithographe à Montmartre, puis à Paris en 1842, aux Batignolles le 24 mai 1844 et échange son titre contre celui-ci en 1853 parce qu'il n'arrive pas à vendre celui des Batignolles. La manoeuvre réussit puisqu'il trouve à vendre son brevet pour Paris rapidement à Landa.

Voir la fiche


SAVOUREY

Nom : SAVOUREY
Prénom : Jean, Pierre
Date : 16/06/1840

Ville : Besançon (Doubs)

Informations personnelles

Il est né le 21 janvier 1815 à Besançon où son père était cabaretier.

Voir la fiche


SAVOYE

Nom : SAVOYE
Prénom : Amédée, Victor

Ville : Reims (Marne)

Informations personnelles

Il est né le 14 septembre 1829 à Châlons-sur-Marne (Marne)

Voir la fiche


SCELLIER

Nom : SCELLIER
Prénom : Adrien, Alexandre, Désiré
Date : 04/08/1831

Ville : Amiens (Somme)

Informations personnelles

Il est né à Amiens le 5 décembre 1809 ; son père était hortillonneur. Il est membre de la Garde nationale.

Informations professionnelles

En 1843, il est en fuite car un mandat d'amener a été lancé contre lui à la suite d'une tentative de meurtre. Il n'avait qu'une petite presse en mauvais état. En 1855, son brevet est annulé car inexploité.

Voir la fiche


SCHAFFER

Nom : SCHAFFER
Prénom : Charles, Pierre, Joseph
Date : 09/06/1858

Adresses professionnelles

31, rue Vivienne

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 20 mai 1828 à Paris.

Informations professionnelles

Il est breveté taille-doucier en 1858. Il a racheté le fonds de lithographie du Sieur Girault.

Voir la fiche


SCHERTZ, veuve LEVRAULT

Nom : SCHERTZ, veuve LEVRAULT
Prénom : Caroline
Date : 12/11/1823

Ville : Strasbourg (Bas-Rhin)

Informations personnelles

Elle est née à Strasbourg le 1er mars 1775, fille d'un riche négociant de la ville. Elle a épousé en 1793 l'imprimeur François Laurent Xavier Levrault, dit Levrault l'aîné,qui, pris par ses autres activités, se repose sur elle et son frère Louis pour la gestion de l'imprimerie et de la librairie. Elle se retrouve veuve le 17 mai 1821 et poursuit son travail à la tête de l'entreprise.
Elle meurt le 23 novembre 1850.
 

Informations professionnelles

 Après la mort de son mari, elle tarde à demander le transfert de ses brevets. Rappelée à l'ordre (la direction de la Librairie juge qu'elle "y a mis une extrême négligence"), elle se justifie :  "Quoique les brevets eussent été délivrés en son nom, sa maison était gérée par Louis-Charles Levrault, son frère, pour l'imprimerie et par Mme Levrault son épouse, pour la librairie et les autres parties du commerce. À sa mort, aucune changement n'était survenu dans la direction des affaires, les héritiers ne songèrent pas à se pourvoir." Elle obtient donc le transfert des  brevets de libraire et de lithographe. Elle réclame à la même date un second brevet de libraire qui avait été délivré pour Paris le 15 mai 1818, sans que soit précisé le prénom du breveté ; l'administration préférerait breveter Jean Charles Pitois, le gendre de Caroline qui gère la librairie parisienne. Pour le brevet d'imprimeur en lettres, il est transféré à son beau-frère Louis-Charles qui meurt en1824. Caroline Levrault  le reprend le 26 octobre 1824, concentrant entre ses mains les 3 brevets. À partir de 1825, elle associe sa fille Antoinette Eléonore qui vient d'épouser l'avocat Pierre Frédéric Berger,  puis démissionne en sa faveur  de son brevet d'imprimeur en lettres. Elle conserve ses brevets  de libraire et de lithographe jusqu'à sa mort, ainsi que la direction de la librairie. L'entreprise porte le nom de Veuve Levrault.
Le ministre Corbière témoigne en 1824, dans un rapport au Roi : " La maison Levrault est l'une des plus considérables de France et jouit d'une réputation méritée" et le Préfet renchérit : elle est "la mieux montée de la ville de Strasbourg." Après la reprise en 1825 de l'imprimerie typographique Eck, elle possède 14 presses typographiques. Elle comporte aussi une fonderie et, surtout, une maison de librairie. Sa prospérité retrouvée, après ses longs déboires financiers sous l'Empire, s'appuie sur la croissance du volume des publications administratives et sur sa position privilégiée pour le commerce de la librairie en Europe où elle a depuis longtemps un réseau de correspondants.
Si le matériel typographique ne fait pas l'objet d'investissement, deux nouveautés apparaissent : le clichage pour les ouvrages souvent réédités et la lithographie. S'il semble que les Levrault se soient très tôt intéressés à la lithographie, il semble qu'il faille attendre 1821 pour qu'un atelier spécifique soit installé et 1823 pour qu'il soit pleinement organisé. Il compte alors deux presses et plus de 200 pierres dont certaines conservées dessinées en vue d'une diffusion longue (cartes géographiques, manuels d'écriture, images pieuses). En 1833, on compte 5 presses dont une "à deux cylindres avec une grande planche  pour cartes au zinc" et plus de 1 100 pierres ; en 1851, l'inventaire se sera encore accru de 3 nouvelles presses Brisset. À côté des productions déjà évoquées, la lithographie est aussi utilisée pour les travaux de ville courants qui forment  un socle stable du chiffre d'affaires de l'imprimerie, et pour l'illustration d'ouvrages édités par la maison comme la  Flore française destinée aux herborisations (1834-1838) de Mutel, avec son dernier volume de 95 planches, ou, moins ambitieuses, les couvertures de petits ouvrages de grande diffusion et les images  de saints.
 

 

Voir la fiche


SCHEU

Nom : SCHEU
Prénom : Jean-Baptiste, René
Date : 14/10/1833

Voir la fiche


SCHLATTER

Nom : SCHLATTER
Prénom : Georges, Charles, Henry, Jacques
Date : 17/03/1829

Adresses professionnelles

26, rue du Petit Carreau

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 25 août 1791.

Informations professionnelles

Il imprime par autographie plans, musique, brochures...

Voir la fiche


SCHMIDT

Nom : SCHMIDT
Prénom : Victoire, Louise
Date : 13/12/1851

Adresses professionnelles

25, rue des Lombards (1853)
37, rue des Lombards

Ville : Paris

Informations personnelles

Elle est née le 1er mai 1823 à Paris.

Informations professionnelles

Elle exploite 4 presses en taille-douce depuis juillet 1852. Elle souhaite imprimer des étiquettes de luxe pour parfumeurs et distillateurs. Elle abandonne son imprimerie pour se marier et s'installer à Saint-Quentin.

Voir la fiche


SCHMIDT, veuve ROSENFELDER

Nom : SCHMIDT, veuve ROSENFELDER
Prénom : Salomé
Date : 10/12/1866

Ville : Pfaffenhoffen (Bas-Rhin)

Informations personnelles

Elle est née le 1er octobre 1831 à Pfaffenhoffen ; son père était cordonnier. Elle a épousé l'imprimeur Philippe Rosenfelder qui tombe malade en 1864, lui laissant le souci de gérer l'imprimerie. Quand il meurt le 2 juillet 1866, ses deux fils sont encore mineurs.

Informations professionnelles

Elle reprend les deux brevets de libraire et lithographe de son mari. L'imprimerie est évaluée à 4 000 F.

Voir la fiche


SCHMUTZ

Nom : SCHMUTZ
Prénom : Daniel, Charles
Date : 23/09/1861

Adresses professionnelles

rue du Temple, 107

Informations personnelles

Né le 5 novembre 1827 à Strasbourg. / Son père est pilote

Informations professionnelles

Il a d'abord été contremaître dans une lithographie puis se porte acquéreur du fonds du Sieur Renard.

Voir la fiche


SCHNEIDER

Nom : SCHNEIDER
Prénom : Raphaël
Date : 07/04/1865

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né à Wissembourg (Bas-Rhin) le 26 mars 1836 ; son père était commerçant. Il est célibataire et vit à Lyon depuis dix ans.

Voir la fiche


SCHNEIDER

Nom : SCHNEIDER
Prénom : Isidore, Pierre
Date : 25/07/1877

Adresses professionnelles

50, rue du Gros-Horloge

Ville : Rouen (Seine-inférieure)

Informations personnelles

Il est né à Rouen le le 17 février 1835.

Informations professionnelles

Il remplace depuis le 26 mai 1871 Monneret qui est mort.

Voir la fiche


SCHOTT, veuve DANNBACH

Nom : SCHOTT, veuve DANNBACH
Prénom : Marie
Date : 26/07/1854

Adresses professionnelles

1, rue du Bouclier (1855)

Ville : Strasbourg (Bas-Rhin)

Informations personnelles

Elle est née le 24 mars 1798 à Eckbolsheim (Bas-Rhin). Elle a épousé l'imprimeur Philippe Henri Dannbach dont elle a eu deux filles et deux fils. Elle meurt le 11 février 1855.

Informations professionnelles

Elle remplace son fils Philippe, mort célibataire le 18 avril 1854. À son décès, elle est remplacée par sa fille Albertine. Elle obtient les brevets de lithographe, d'imprimeur en lettres et de libraire le même jour.

Voir la fiche


SCHOUTHEER

Nom : SCHOUTHEER
Prénom : Balthazar, Charles
Date : 03/08/1838

Ville : Dunkerque (Nord)

Informations personnelles

Il est né le 16 mars 1792 à Dunkerque ; son père était orfèvre. Il est graveur en taille-douce.

Informations professionnelles

Il a cessé d'exploiter son brevet en 1857. Il est annulé en 1862.

Voir la fiche


SCHREIBER

Nom : SCHREIBER
Prénom : Charles, Hubert, Eugène
Date : 11/05/1844

Adresses professionnelles

Boulevard de l'Hôtel-Dieu

Ville : Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)

Informations personnelles

Il est né le 16 mars 1807 à Amiens (Somme) ; son père était trompette dans les dragons. Il meurt le 13 avril 1862.

Informations professionnelles

Relieur et papetier, il obtient un brevet de libraire le 10 décembre 1841. Il veut un brevet de lithographe pour faire des travaux de ville.

Voir la fiche


SCHWARTZ

Nom : SCHWARTZ
Prénom : Joseph, François
Date : 09/03/1859

Ville : Luxeuil (Haute-Saône)

Informations personnelles

Il est né à Épinal (Vosges) le 14 mars 1825 ; son père était chef du bureau du cadastre. Il a été apprenti, puis ouvrier, enfin directeur d'une imprimerie.

Informations professionnelles

Il avait demandé, en 1858,  un brevet pour Remiremont, mais sa demande a été rejetée car la concurrence aurait été trop vive. Il obtient, en revanche, de reprendre les brevets de typographe et de lithographe de Docteur. Il est condamné le 20 octobre 1861 pour banqueroute et fait trois mois de prison, mais il refuse de renoncer à ses brevets : il pense pouvoir sortir de ses dettes, se marier et remonter un établissement bien que son matériel ait été vendu. Il doit finalement céder ses brevets à Simon Bonnet.

Voir la fiche


SCOVA

Nom : SCOVA
Prénom : Jean-Baptiste, Pierre
Date : 03/01/1867

Ville : Aubagne (Bouches-du-Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 6 mars 1824 à Marseille. Son père était employé de l'administration des tabacs. Il  afait son apprentissage, puis est devenu compositeur chez Barlatier à Marseille.

Informations professionnelles

Il obtient en même temps les brevets de lithographe et d'imprimeur en lettres pour Aubagne où il n'y avait plus d'imprimeur depuis le départ de Baubet pour Alexandrie. En 1876, l'administration constate qu'il n'exerce plus.

Voir la fiche


SECOND

Nom : SECOND
Prénom : Jean, Louis, Marie
Date : 19/12/1853

Adresses professionnelles

boulevard d'Aunay, 31 (1861) / Rue St Maur Popincourt, 85

Informations personnelles

Né le 30 décembre 1823 à Lyon. / Son père est négociant

Informations professionnelles

Il travaille depuis 13 ans chez le Sieur Roux son cousin, fabricant de tissus. / Il veut utiliser les presses dans la fabrication de tissus.

Voir la fiche


Pages