A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
BOUISSEREN

Nom : BOUISSEREN
Prénom : Pierre
Date : 04/03/1865

Ville : Béziers (Hérault)

Informations personnelles

Il est né à Montpellier (Hérault) le 27 juillet 1833 ; son père était jardinier. Il est le frère de Jacques et Guillaume Bouisseren.

Informations professionnelles

Il a géré l'imprimerie à la place de son  frère Jacques pendant cinq ans.

Voir la fiche


BOUISSIÈRE

Nom : BOUISSIÈRE
Date : 27/04/1873

Ville : Moissac (Tarn-et-Garonne)

Informations personnelles

L'abbé Bouissière est l'aumonier des  frères maristes.

Informations professionnelles

Il utilise une presse autographique pour les besoins de l'institution.

Voir la fiche


BOULANGÉ

Nom : BOULANGÉ
Prénom : André, Louis
Date : 20/11/1835

Adresses professionnelles

17, rue Saint-Joseph (1835)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né à Saint-Leu-sur-Oise (Oise) le 7 août 1809. Son père était carrier.

Informations professionnelles

Il est spécialisé en impression d'adresses et de prospectus relatifs au commerce.
Son brevet sera annulé pour non exploitation.

 

Voir la fiche


BOULANGEAT

Nom : BOULANGEAT
Date : 07/11/1874

Ville : Voiron (Isère)

Informations professionnelles

La société Boulangeat frères prend la suite de l'imprimerie de Perrier qui part pour Crest.

Voir la fiche


BOULARD, veuve LEDOYEN

Nom : BOULARD, veuve LEDOYEN
Prénom : Marie, Héloïse
Date : 03/04/1861

Adresses professionnelles

38 , rue Charlot (1866)
31, rue Charlot

Ville : Paris

Informations personnelles

Elle est née à Paris le 23 octobre 1808 à Paris. Elle est mère de 4 enfants, dont 3 sont encore à charge. Elle compte diriger elle-même son établissement  avec l'expérience qu'elle a acquise pendant la durée de son mariage.

Informations professionnelles

Elle vend en avril 1868 trois presses lithographiques, deux à un marchand de presses Thal , la troisième à un imprimeur Nachmann.

Voir la fiche


BOULAY

Nom : BOULAY
Prénom : Charles, Joseph
Date : 20/08/1861

Adresses professionnelles

15, rue Marchande

Ville : Le Mans (Sarthe)

Informations personnelles

Il est né le 26 septembre 1824 à Piacé (Sarthe) ; son père était propriétaire.

Informations professionnelles

Il est le gérant du journal L'Union de la Sarthe pour lequel il est l'associé de l'imprimeur manceau Loger qui, lui, a repris le brevet d'imprimeur en lettres du même Dutemple.

Voir la fiche


BOULAY-RIAUX

Nom : BOULAY-RIAUX
Prénom : Émile, Michel
Date : 10/04/1854

Ville : Condé-sur-Noireau (Calvados)

Informations personnelles

Il est né le 22 janvier 1834 à Sevigny (Orne). Son père qui se dit propriétaire, l'a émancipé pour lui permettre, après des débuts à Argentan, de se mettre en société avec le lithographe Cagnant à Flers. La société Cagnant et Boulay fils se flatte d'avoir obtenu une médaille de satisfaction de la Société normande d'encouragement.

Informations professionnelles

A l'expiration de la société avec Cagnant, l'association n'est pas renouvelée ; Cagnant garde son brevet  et  Boulay décide d'en demander un pour Condé-sur-Noireau où il n'y a  pas de lithographe.

Voir la fiche


BOULENGER

Nom : BOULENGER
Prénom : Hippolyte
Date : 22/02/1875

Adresses professionnelles

8, rue de la Rapinerie

Ville : Choisy-le-Roi (Seine)

Informations personnelles

Il est né en 1836. Son père dirigeait la Faïencerie Hautin-Boulenger de Choisy-le-Roi qui compte plus de 300 ouvriers en 1863 quand il lui succède. Outre des pièces de forme, la faïencerie produit beaucoup de vaisselle ornée de décors fleuris, parfois japonisants, ou de scènes de genre. À la fin du siècle, elle développe une importante production de faïences décoratives murales et emporte les deux tiers du marché des céramiques murales du tout nouveau métro.
Il meurt en 1892 et son fils Paul reprend la direction de l'entreprise.

Informations professionnelles

Il désire acquérir une ou deux presses lithographiques  pour se lancer dans la décoration de ses faïences pour lesquelles jusqu'ici il recourait à la taille douce. Les presse de taille douce en usage depuis 40 ans n'avaient jamais été déclarées ; il profite de cette déclaration pour déclarer aussi 8 presses de taille douce.

Voir la fiche


BOULIÈRE

Nom : BOULIÈRE
Prénom : Isidor, Léon, Timoléon
Date : 21/03/1850

Ville : L'Aigle (Orne)

Informations personnelles

Il est né à Rugles (Eure) le 13 mai 1805. Son père était épinglier.

Informations professionnelles

En 1850, cela fait environ treize ans qu'il est papetier et taille-doucier ; il travaille principalement pour la fabrique d'épingles à Rugles. A partir de 1863, il cède progressivement ses activités à son lithographe, devenu associé, Vercher.

Voir la fiche


BOULLAND

Nom : BOULLAND
Prénom : Philippe, *Auguste
Date : 09/03/1837

Adresses professionnelles

19, rue des Bons-Enfants (1851)
4, passage du Caire (1845)
45, passage du Caire (1837)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né à Orléans (Loiret)  le 23 août 1805. Son père était cuisinier. Il est marié et  père de famille. Il a 10 ans d'expérience de la lithographie.

Informations professionnelles

Il ne fait que des ouvrages de ville. En raison de l'augmentation de sa clientèle, il doit augmenter son matériel, mais son local est trop exigu pour contenir plus de deux presses. Ne voulant pas déménager de peur de perdre sa clientèle, il demande, en septembre 1845, l'autorisation de mettre son nouveau matériel dans un autre local.
Il paie une amende de 3 000 F, réduite à 300 F en 1845, pour n'avoir pas fait figurer son nom sur un prospectus du Docteur Bienaimé ; il a agi comme commissionnaire mais, n'ayant  pas voulu nommer le typographe qui a imprimé le prospectus, il est condamné.

Voir la fiche


BOULLARD, veuve GUILLOIS

Nom : BOULLARD, veuve GUILLOIS
Prénom : Adèle, Virginie
Date : 12/12/1862

Adresses professionnelles

39, rue du  Faubourg Saint-Antoine
4, passage Saint-Bernard (1862)
159, rue du Faubourg Saint-Antoine (1865)

Ville : Paris

Informations personnelles

Elle est née le 20 septembre 1794 à Paris. Son mari, le lithographe Guillois est mort le 28 septembre 1862. Ses deux enfants, dont un fils encadreur, sont majeurs. Elle dit être habituée aux  affaires de l'imprimerie depuis 1824, et tout particulièrement depuis les deux dernières années où son mari était malade.
Elle se remarie avec l'imprimeur lithographe Noizette, qui lui succède.

Informations professionnelles

Elle est également brevetée imprimeur en lettres en remplacement de son mari. Elle est spécialisée dans les impressions commerciales.
 

Voir la fiche


BOULLEMIER

Nom : BOULLEMIER
Prénom : Louis, Hypolite
Date : 07/09/1836

Adresses professionnelles

3, rue du Cloître Saint-Jacques-l'Hôpital (1837)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né à Sèvres (Seine-et-Oise) le 8 novembre 1808 ; son père était peintre en porcelaine. Il est marié et père de famille. Il est écrivain lithographe et appartient à la Garde nationale.

Informations professionnelles

Il a acheté le fonds d'Ory fils aîné chez qui il était employé depuis 6 ans et qui a fait faillite ; les créanciers l'ont nommé gérant avant de lui vendre l'année suivante  l'imprimerie avec l'accord d'Ory. Il est spécialisé dans les travaux commerciaux et administratifs. Les "étiquettes bleues gommées en boîtes pour l'exportation" sont l'une de ses spécailités.
Après avoir cédé à Perdreau, il a conservé deux presses avec lesquelles il continue de faire des étiquettes gommées pour marchandises. Le commissaire inspecteur fait apposer les scellés, mais ne demande pas d'engager les poursuites en correctionnelle, "attendu la nature fort inoffensive des impressions irrégulières qu'il faisait sans brevet".

Voir la fiche


BOULLEMIER

Nom : BOULLEMIER
Prénom : Louis, *Hippolyte, Claude
Date : 01/05/1854

Adresses professionnelles

168, rue Saint-Martin (mai 1854)
13, rue Salle-au-Comte (juin 1854)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 15 avril 1830 à Paris. Il n'a pas pu faire comme il le souhaitait l'école forestière pour cause de maladie. Son père est lithographe. Après avoir fait faillite, il était devenu teneur de livres en même temps qu'il continuait à faire des étiquettes pour rubans et étoffes. Cette activité ayant été découverte, les scellés avaient été apposés, mais aucune poursuite judiciaire n'avait été engagée. Le père n'a plus beaucoup de chances  d'obtenir un brevet, même s'il prétend qu'il y a eu tolérance officielle de son travail entre 1848 et 1851.

Informations professionnelles

C'est donc Boullemier fils qui est breveté lithographe le 31 janvier 1853 à Passy (pas de dossier). Père et fils seront associés ; leurs presses sont en attente chez un autre imprimeur, Vercher,  et ils feront toujours des étiquettes. Gaillard ne s'oppose pas au projet . Père et fils font construire "des ateliers considérables", mais font faillite.  En 1854, le fils demande le transfert de son brevet pour Paris et loue un local rue Saint-Martin. Gaillard émet, cette fois, un avis négatif, estimant que le transfert à Paris prélude à la vente du brevet ainsi valorisé et que Boullemier a une réputation de moralité douteuse. Il n'est pas suivi par le Préfet de police et le brevet est transféré.
En 1855, il fait la demande d'un duplicata de son brevet ; l'administration craint qu'il n'en fasse mauvais usage, l'utilisant comme gage d'un emprunt. Toutefois, il ne vient pas le chercher et vend son affaire.

Voir la fiche


BOULON

Nom : BOULON
Prénom : Antoine
Date : 24/02/1875

Ville : Privas (Ardèche)

Informations personnelles

Il utilise le prénom de Casimir à la place de celui d'Antoine.

Informations professionnelles

Il reprend l'imprimerie typo-lithographique de Lépice, puis la cède à Hérisson le 28 août 1876 ; il la reprend à nouveau le 3 juillet 1877 pour la céder ensuite à Volle.

Voir la fiche


BOULU

Nom : BOULU
Prénom : Edmond
Date : 05/01/1855

Ville : Château-Chinon (Nièvre)

Informations personnelles

Il est né le 10 septembre 1832 à Luzy (Nièvre) où son père était propriétaire. Il est employé à la perception de Château-Chinon. Il a été remplacé pour le service militaire.

Informations professionnelles

Il obtient les trois brevets de Fauron, mais se démet de celui de libraire le 28 mai 1855. Il poursuit l'impression de L'Echo du Morvan que faisait Fauron. Il fait faillite et son imprimerie est vendue aux enchères.

Voir la fiche


BOUQUEREL

Nom : BOUQUEREL
Prénom : Auguste, Amand
Date : 05/08/1865

Ville : La Ferté-Macé (Orne)

Informations personnelles

Il meurt le 2 août 1871.

Informations professionnelles

Il a été breveté imprimeur en lettres le 25 mars 1856.

Voir la fiche


BOUQUERT

Nom : BOUQUERT
Prénom : Jules
Date : 09/10/1874

Adresses professionnelles

22, rue des Cailloux

Ville : Clichy (Seine)

Informations personnelles

Il a été professeur de comptabilité, puis employé à la direction des Chemins de fer du Midi.

Informations professionnelles

Il a inventé une presse lithographique pour imprimer une méthode de comptabilité.

Voir la fiche


BOUQUET

Nom : BOUQUET
Prénom : Louis, Paul
Date : 20/09/1864

Adresses professionnelles

3, rue Nicolas Flamel (septembre 1864)
 

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 20 octobre 1837 à Juvigny (Aisne).

Informations professionnelles

<p>Il a &eacute;t&eacute; gar&ccedil;on &eacute;picier chez Richebourg,&nbsp; puis marchand &eacute;picier lui-m&ecirc;me pendant 5 ans au&nbsp; 46, rue Bourbon-Villeneuve. On le dit &quot;ais&eacute;&quot; :&nbsp; il a rachet&eacute; le mat&eacute;riel de la veuve Vayron et, depuis un an, se consacre &agrave; l&#39;apprentissage de la lithographie.</p>

Voir la fiche


BOUQUILLARD

Nom : BOUQUILLARD
Prénom : Henry, Théodore, Théophile
Date : 25/05/1840

Adresses professionnelles

47, et 49, boulevard Beaumarchais (août 1865)
39, rue des 3 Coronnes, impasse du moulin Joly (septembre 1862,  atelier)
27, passage du Saumon
294, rue Saint Martin (1852, puis exproprié)
226, rue Saint-Martin (novembre 1847, retour de l'atelier)
271, rue Saint-Martin, passage du Cheval rouge (octobre 1840, atelier)
226,  rue Saint-Martin (1840, papeterie)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né à Ablis (Eure-et-Loir) le 28 mai 1812 ; son père était employé des Droits réunis. Il est marié et père de famille.  Il a commencé par travailler chez le papetier Chabouillé dont il est devenu l'associé.

Informations professionnelles

Avec son associé Chabouillé, il est fournisseur de la Préfecture de Police et d'autres administrations pour les articles de bureau et de papeterie. Il veut un brevet de lithographe pouvoir réaliser les travaux lithographiques commandés par la Préfecture. Il obtient aussi le 20 avril 1852, un brevet de libraire alors que, depuis déjà environ 9 ans, il vend,  "sur une très petite échelle" , plans de Paris avec indicateurs, annuaires du commerce, guide des voyageurs  Richard... Enfin,  il demande, en 1855, à faire usage d'une presse typographique afin d'imprimer avec un nouveau procédé de gravure en relief destiné à remplacer la gravure sur bois pour plans et panoramas ; malgré un rapport très critique de Gaillard qui s'agace des fréquentes visites que lui rend Bouquillard, du titre de papetier de la Préfecture dont il se pare et surtout de son manque de persévérance (sa librairie est fermée) et de la médiocrité de ses réalisations ("plan édité pour l'Expositon de 1855 "dédaigné et peu compris" ; travail d'impression "jugé "médiocre"), elle lui est accordée pour trois mois, le Préfet de police s'étant montré plus indulgent.
Il imprime des travaux de ville, de la musique, des plans mais, pour les plus complexes, il agit le plus souvent comme éditeur, et non comme imprimeur. Il fait valoir sa spécialité première, la papeterie, en soulignant dans sa publicité de l'Annuaire du commerce de 1847, sa capacité à imprimer sur différents papiers dont un "papier mousseline très solide et très souple" qui permet d'imprimer un texte important sous un volume très mince et très léger, comme en témoigne son Atlas de portefeuille.
Il a été condamné à une amende de 3 000 F  en janvier 1859 pour oubli de son nom au bas d'un prospectus pour le papetier Géraud ; l'amende est réduite à 50 F car il prétend que son nom a été effacé à l'atelier par Géraud lui-même.
Il démissionne de son brevet de libraire le 16 avril 1866. Il est remplacé par sa veuve en 1873.

 

 

 

Voir la fiche


BOUQUOT

Nom : BOUQUOT
Prénom : Stanislas
Date : 07/04/1837

Ville : Troyes (Aube)

Informations personnelles

Il est né le 11 février 1790. Il a d'abord été libraire et ouvrier imprimeur chez André à Troyes.

Informations professionnelles

Il a été breveté imprimeur en lettres en 1815, mais condamné à la déportation pour avoir imprimé le Nain tricolore. Sa mère avait obtenu un brevet en 1818 et, en 1822, 1824, 1826, elle réitère ses demandes de transfert de son brevet en faveur de son fils, plaidant l'oubli d'une faute de jeunesse. Elle est exaucée le 2 octobre 1828 car "il exerce de fait  et il est temps que l'administration absolve un homme repentant et soumis." Elle  a d'ailleurs produit en faveur de l'attribution du brevet à son fils un  épais dossier de recommandations de personnalités civiles et religieuses. Il imprime le Journal de l'Aube et son papier à en-tête énumère ses domaines d'activité : imprimerie, dont la liturgie du diocèse de Troyes et la réimpression des livres de choeur ; librairie ; cabinet de lecture ; papiers en gros et au détail.
Il est condamné le 22 août 1854 à 4 500 F d'amende pour défaut de déclaration et de dépôt de textes jugés offensant pour l'administration ; ils ont été écrits par le maire de Saint-Martin-ès-vignes, commune menacée de rattachement à la ville de Troyes, et intitulés "Un mot avant l'enquête" et "Encore un mot !" Même s'il est jugé "peu recommandable", comme il est père d'une nombreuse famille, ilobtient une réduction de l'amende à 2 000 F en octobre 1854.

Voir la fiche


BOURBIER

Nom : BOURBIER
Prénom : Joseph, Romuald
Date : 13/07/1871

Adresses professionnelles

6, rue Saint-Jacques

Ville : Saint-Quentin (Aisne)

Voir la fiche


BOURCES

Nom : BOURCES
Prénom : Nicolas, Marie, Lucien
Date : 08/10/1832

Adresses professionnelles

Place d'armes

Ville : Poitiers (Vienne)

Informations personnelles

Il est né le 27 novembre 1799 à Jegun (Gers) ; son père était cultivateur.

Informations professionnelles

Il obtient un brevet de libraire le 8 août 1832 ; c'est une régularisation puisque qu'il gérait depuis 1830 librairie et cabinet de lecture pour le compte de la veuve Béchet et de ses créanciers. Après l'annulation de la vente de Martin à Rosenfeld, il se porte acquéreur  et obtient son brevet. En revanche, il se voit refuser un brevet d'imprimeur en lettres à cause de l'opposition de Saurin.

Voir la fiche


BOURCIER

Nom : BOURCIER
Prénom : Alexandre
Date : 07/04/1879

Adresses professionnelles

44, rue Saint-Aubin / Mail de la Préfecture

Ville : Angers (Maine-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né à Poitiers (Vienne) le 25 mai 1839.
 

Voir la fiche


BOURDEL

Nom : BOURDEL
Prénom : Angélique, Charles, Eugène
Date : 20/09/1847

Ville : Boulogne (Pas-de-Calais)

Informations personnelles

Il est né à Chatou (Seine-et-Oise) le 25 mars 1825 ; son père était instituteur. Il vit à Boulogne depuis 5 ans et il est écrivain lithographe chez Philippe depuis 3 ans.

Voir la fiche


BOURDON

Nom : BOURDON
Prénom : Adolphe, *Auguste
Date : 06/11/1834

Adresses professionnelles

20, rue Sainte-Anne

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né à Baugé (Maine-et-Loire) ; son père était fabricant de tabac. Il a fréquenté l'école à Blois et a été pensionnaire pendant six mois dans une pension à Formerie (Oise) ; malgré cela,  il est jugé "peu lettré" : "Il a reçu les premiers éléments d'instruction qu'il a cherché ensuite à étendre en se livrant à la lecture de quelques livres d'histoire et de géogaraphie" rapporte Bailleul. De 15 à 24 ans, il a été ouvrier ardoisier à Angers, travaillant d'abord à l'extraction, puis au façonnage des ardoises. Il a quitté le métier quand les salaires ont été réduits de façon importante et il est venu à Paris où il a travaillé pendant 5 ans chez Durier, puis Lebrec, et,  les six derniers mois, chez  Racinet.

Informations professionnelles

Il a acheté le brevet de Letestu pour 200  F. Il possède 2 presses et fait travailler un apprenti. Il est spécialisé dans les cartes de visite, les prospectus...
Il est poursuivi pour une affiche, sur papier blanc, concernant la vente d'un fonds de boulangerie sans adresse d'imprimeur.

Voir la fiche


BOURET

Nom : BOURET
Prénom : Adolphe
Date : 18/05/1863

Ville : Poissy (Seine-et-Oise)

Informations professionnelles

Il semble qu'il soit parti pour Paris en 1867.

Voir la fiche


BOURET

Nom : BOURET
Prénom : Auguste, Paulin
Date : 18/11/1862

Ville : Poissy (Seine-et-Oise)

Informations personnelles

Il est né le 5 avril 1824 à Orléans ; son père était vannier. Il est d'abord été commis de librairie chez son frère, rue de l'Abbaye à Paris, pendant 7 ans. Puis il ouvre une boutique 18, rue de la Victoire, obtient un brevet le 6 octobre 1845 et s'associe avec Arbieu pour une affaire de librairie à primes qui périclite. Il devient alors voyageur représentant  en librairie et visite notamment l'Espagne et le Mexique, fondant une librairie espagnole à Mexico.

Informations professionnelles

Breveté libraire et lithographe, il demande à échanger ses brevets avec celui de typographe d'Arbieu le 28 juillet1862. Il fait faillite en 1866 avec un passif de 100 000 F ; son  frère qu avait été soupçonné de se cacher derrière Arbieu dans l'échange de brevets, en serait pour 40 000 F de sa poche. Après cette faillite, Arbieu repend son brevet.

Voir la fiche


BOURG

Nom : BOURG
Prénom : Antoine
Date : 24/04/1855

Ville : Roanne (Loire)

Informations personnelles

Il est né le 7 novembre 1821 à Outre-Furens (Loire), commune rattachée en 1855 à Saint-Étienne ; son père était aiguiseur. Il est ouvrier lithographe. Il a travaillé à Paris chez Constant.

Voir la fiche


BOURGADE

Nom : BOURGADE
Prénom : Émile, François
Date : 18/06/1847

Ville : Voiron (Isère)

Informations personnelles

Il est né le 29 juin 1823 à Rives où son père travaillait à la papeterie. Il meurt le 27 novembre 1855.

Informations professionnelles

Il s'est associé avec Ayasse qui se retire presque aussitôt car il est malade. Après  sa mort, sa veuve vend le matériel à Durand le 10 janvier 1856, mais non le brevet puisque ce dernier est déjà breveté.

Voir la fiche


BOURGEOIS

Nom : BOURGEOIS
Prénom : E.
Date : 23/04/1875

Adresses professionnelles

12, rue aux Juifs

Ville : Rouen (Seine-inférieure)

Informations personnelles

Il est afficheur public autorisé.

Voir la fiche


BOURGEOIS

Nom : BOURGEOIS
Prénom : Martin
Date : 23/11/1858

Adresses professionnelles

30, rue Erard (1866)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 20 mars 1830 à Metz  (Moselle). Son père était tonnelier. Il est marié et père de famille. Il était peintre en papiers peints et travaillait chez Clément aîné, fabricant de devants de cheminée.

Informations professionnelles

Il a repris l'entreprise de son patron Clément aîné en 1855 et acquis plusieurs fonds d'autres maisons. Il occupe beaucoup d'ouvriers et ouvrières, mais fait faillite en 1858. Il obtient facilement un concordat, mais il ne réussit pas à tenir ses engagements et il est condamné pour banqueroute simple à 1 mois de prison le 19 février 1862. Depuis cette seconde faillite, il s'occupe du commerce de dessins de devants de cheminée imprimés chez Lanoue.
Il a pris un brevet pour décorer les écrans par la lithographie. Il le cède en 1862 puisqu'il est condamné et ses biens (3 presses et des pierres) vendus. Désormais il doit sous-traiter le travail à un autre lithographe.  Le départ de celui-ci l'obligera à reprendre son propre brevet en 1867.

Voir la fiche


BOURGEOIS

Nom : BOURGEOIS
Prénom : Austrégisilde, Joseph
Date : 14/07/1869

Ville : Avesmes (Nord)

Informations personnelles

Il est né le 2 avril 1832 à Bantigny (Nord) ; son père était instituteur. Il meurt le 24 octobre 1873.
 

Voir la fiche


BOURGEOIS

Nom : BOURGEOIS
Prénom : Martin
Date : 25/04/1867

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 20 mars 1830 à Metz (Moselle). Il est fabricant de devants de cheminée lithographiés.

Informations professionnelles

Au moment où Lanoue, chez qui il imprimait des devants de cheminée, se retire, il décide de demander à reprendre un brevet. Comme, depuis sa faillite,  il paie régulièrement leurs dividences à ses créanciers (il fournit une liasse d'attestations) et qu'il a un capital de 15 000F  pour s'établir, l'administration juge qu'elle peut lui accorder ce nouveau  brevet.

Voir la fiche


BOURGEON

Nom : BOURGEON
Prénom : Louis
Date : 29/04/1873

Adresses professionnelles

92, rue Mercière

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 20 juillet 1845 à Saint-Loup-de-Varennes (Saône-et-Loire)

Informations professionnelles

Il pratique typographie et lithographie. Il remplace Emmanuel Xavier François Jevain dit Gevin.

Voir la fiche


BOURGERIE

Nom : BOURGERIE
Prénom : Antoine
Date : 16/07/1853

Adresses professionnelles

11, rue Neuve Saint-Denis
17, passage Daudin
56, rue Fontaine-au-Roi (1874)
83, Faubourg Saint-Denis (1885)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né à Sedan (Ardennes) le 7 avril 1818. Son père était tondeur. Il est marié et père de famille. Il a été dessinateur et ouvrier lithographe pendant 12 ans, à Tours chez Clarey-Martineau, et il est revenu à Paris en 1845 chez les frères Sapène. Pour s'installer, il peut compter sur les 2 000 F de la dot de sa femme.

Informations professionnelles

L'imprimerie s'appelle d'abord Bourgerie-Villette, puis vers 1880 Bourgerie et cie.Il a une très importante production d'affiches pour les produits de consommation courante (Saponite, lampe à pétrole L'Éclatante, potages Avenaline, lavabos L'hygiène moderne...), les spectacles (Alcazar, Divan japonais, Eldorado, Grand-Guignol, Chat noir, Trianon, Moulin rouge..), les expositions artistiques (salon des Cent, A. Arnould marchand d'affiches, galerie Vollard), journaux... Beaucoup de ces affiches sont signées d'artistes connus : Toulouse-Lautrec, Ibels, Georges de Feure, , Alfred Choubrac, Gaston Noury, Jules Grün, Steinlen, Jossot, Léonce Burret, mais une grande partie, plus médiocre, est due à  Cândido de Faria et son atelier.  À côté de cette production d'affiches, l'imprimerie  travaille aussi pour de plus petits formats destinés aux étiquettes : c'était la fabrication, des étiquettes de luxe, or et argent, qu'il voulait développer quand il s'est installé
Il participe à l'Exposition universelle de 1867.

Voir la fiche


BOURGES

Nom : BOURGES
Prénom : Ernest, Auguste
Date : 20/03/1861

Ville : Fontainebleau (Seine-et-Marne)

Informations personnelles

Il est né à Sisteron (Basses-Alpes) le 5 février 1828 ; son père était capitaine d'artillerie, chevalier de la Légion d'honneur et chevalier de Saint-Louis. Il est employé au ministère des Finances et il a épousé la fille de l'imprimeur Jacquin.

Informations professionnelles

A la mort de son beau-père, il reprend ses brevets de lithographe et d'imprimeur en lettres ainsi que l'imprimerie.

Voir la fiche


BOURGINE

Nom : BOURGINE
Prénom : Louis, Auguste
Date : 22/01/1847

Adresses professionnelles

3, rue Notre-Dame (1848)
10, rue Saint-Denis (1850)

Ville : Nantes (Loire-inférieure)

Informations personnelles

Il est né le 4 septembre 1803 à Machecoul (Loire-inférieure). Son père était marchand.

Informations professionnelles

Il est associé à Masseaux  dans la société Bourgine, Masseaux et cie, et ils souhaiteraient un brevet à leurs deux noms. Comme c'est impossible, ils optent pour deux brevets de lithographe et typographe au nom de Bourgine. Ils éditent principalement des ouvrages de dévotion.

Voir la fiche


BOURGOING, veuve BISSON

Nom : BOURGOING, veuve BISSON
Prénom : Louise, Philippine
Date : 11/08/1834

Ville : Chateaubriant (Loire-inférieure)

Informations personnelles

Elle est née le 31 décembre 1778 à Varenne-lez-Nevers (Nièvre). Elle est d'une ancienne famille noble, devenue sans ressources. Elle est veuve d' un imprimeur de Nevers et son fils a repris l'imprimerie Delaveau de Clamecy.

Informations professionnelles

En hypothéquant deux maisons qu'elle possède, elle monte une imprimerie et reprend les brevets de lithographe, imprimeur en lettres et libraire.

Voir la fiche


BOURGUES

Nom : BOURGUES
Prénom : Auguste, Antoine
Date : 31/07/1847

Ville : Marseille (Bouches-du-Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 14 août 1820 à Cherbourg (Manche). Son père était chef des bureaux de la Direction des douanes.

Voir la fiche


BOURILLON

Nom : BOURILLON
Prénom : Jean
Date : 27/01/1865

Ville : Nîmes (Gard)

Informations personnelles

Il est né le 20 mai 1835 à Nîmes ; son père était taffetassier. Il a travaillé pendant trois ans chez Marie Héloïse Guy dont il reprend le brevet.

Voir la fiche


BOURLART, veuve BUTIN

Nom : BOURLART, veuve BUTIN
Prénom : Palmyre
Date : 14/12/1875

Ville : Comines (Nord)

Informations professionnelles

Elle remplace son mari Charles César Auguste Butin, qui avait remplacé  Courmont le 12 août 1865 et qui est décédé le 7 novembre 1875, dans ses activités de libraire et d'imprimeur typo-lithographe.

Voir la fiche


BOURON

Nom : BOURON
Prénom : Nicolas
Date : 11/08/1834

Ville : Bordeaux (Gironde)

Informations personnelles

Il est né à Castres (Tarn) le 6 octobre 1795 ; son père était notaire. Il  est graveur en taille-douce et il a servi pendant 11 ans dans les armées françaises. Il est lieutenant de la Garde nationale.

Informations professionnelles

Il veut un brevet de lithographe car la taille-douce ne peut résister à la concurrence de la lithographie.

Voir la fiche


BOURRA

Nom : BOURRA
Prénom : Henri, Léon
Date : 12/10/1878

Ville : Cosne (Nièvre)

Informations professionnelles

Il reprend les activités de typographe et lithographe de Colignon.

Voir la fiche


BOURRÉE

Nom : BOURRÉE
Prénom : Fortuné, Pierre
Date : 26/04/1847

Ville : Avranches (Manche)

Informations personnelles

Il est né à Avranches le 9 décembre 1817 ; son père était marchand.
Il meurt le 7 septembre 1863.

Informations professionnelles

Avranches ne lui offrant pas de ressources suffisantes, il demande le transfert de son brevet pour Dinan. Le Préfet donne un avis défavorable car il a été condamné le 23 avril 1849 à  3 000 F d'amende (ramenée ensuite à 500 F) pour défaut d'adresse ; il avait déjà été convoqué plusieurs fois par le Préfet pour des oublis similaires, et il persiste dans sa négligence  à accomplir les formalités de déclaration et de dépôt. Toutefois, le motif officiel du refus en 1854 sera le nombre suffisant de lithographes à Dinan. Il demande alors à s'installer à Paris mais se heurte aussi à un refus. Il reste donc à Avranches juqu'à sa mort sans que ses affaires s'améliorent, semble-t-il, puisque l'inventaire après décès  fait apparaître 756 F de dettes pour 1 053 F d'actifs.

Voir la fiche


BOURREIFF

Nom : BOURREIFF
Prénom : Jean, Charles
Date : 04/04/1867

Adresses professionnelles

100, boulevard de Sébastopol (septembre 1867)
4, rue Crozatier

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 17 janvier 1817. Il est marié et père de famille. Il a été ouvrier graveur, mais aussi commis-voyageur et marchand de meubles

 

Informations professionnelles

Vivant chez son gendre qui est dessinateur au Chemin de fer d'Orléans, il pense le mettre à contribution dans son travail de lithographe.

Voir la fiche


BOURRON

Nom : BOURRON
Prénom : André, Louis
Date : 14/06/1845

Adresses professionnelles

Rue Montant-au-Château (1850)
Rue Sainte-Croix

Ville : Montélimar (Drôme)

Informations personnelles

Il est né le 19 août 1805 à Grenoble (Isère). Son père était cordonnier. Il est venu jeune à Montélimar où il a travaillé comme ouvrier typographe.

Informations professionnelles

Il obtient d'abord deux brevets d'imprimeur en lettres et de libraire le 5 juillet 1831. Il abandonne le second le 25 mars 1845. Quant à son brevet de lithographe, il le cède à Jacquet en 1854 pour le reprendre le 20 décembre 1855. La raison sociale devient Bourron père et fils, puis en 1860 Imprimerie et lithographie Bourron.
Il est  l'imprimeur de L'Espérance, journal de Montélimar qui succède à la feuille d'annonces locale et cesse de paraître en 1853 ;  le Journal de Montélimar prendra sa suite. Sa production d'ouvrages divers est importante : histoire régionale, érudition (collection des cartulaires dauphinois, 1869), religion (mandements et lettres pastorales). Il fabrique aussi des prospectus publicitaires et des étiquettes.
Son papier à en-tête de 1892  annonce imprimerie, lithographie et gravure en taille-douce, pour une production allant des chromos aux  travaux de luxe ; il est aussi papetier pour des papiers filigranés d eluxe sous la marque Bourron 's Paper.

Voir la fiche


BOURRON

Nom : BOURRON
Prénom : Célestin
Date : 26/08/1872

Ville : Aubenas (Ardèche)

Informations professionnelles

Son imprimerie typo-lithographique est une succursale de celle de Montélimar.

Voir la fiche


BOURSANS

Nom : BOURSANS
Prénom : François
Date : 26/08/1850

Ville : Sainte-Foy (Gironde)

Informations personnelles

Il est né le 16 avril 1812 à Sainte-Foy ; son père était tailleur. Après avoir été peintre vitrier, il s'est mis papetier et a ouvert un cabinet de lecture.

Informations professionnelles

Il obtient un brevet le 2 septembre 1847 pour établir la première librairie à Sainte-Foy, avant d'y adjoindre la lithographie. Il ne semble pas qu'il en ait fait grand usage puisqu'il est mis en demeure, en 1859, d'exploiter son brevet ou de s'en démettre. Il choisit cette dernière solution ; en 1876, l'administration note qu'il n'exerce plus comme libraire.

Voir la fiche


BOURSE

Nom : BOURSE
Prénom : *Alexandrine, Joséphine
Date : 19/12/1867

Adresses professionnelles

39, rue Neuve Saint-Merri (avril 1868)
10, rue Jacques de Brosse (1867)

Ville : Paris

Informations personnelles

Elle est née le 29 décembre 1830 à Saint- Quentin (Aisne). Son père était ouvrier teinturier. Elle est piqueuse de bottines quand elle se met en ménage avec Blot. L'administration juge son instruction "bornée".

 

Informations professionnelles

Blot en a fait sa légataire universelle et elle demande à reprendre son brevet, en affirmant qu'elle a dirigé l'imprimerie pendant 17 ans.

 

Voir la fiche


BOUSQUET

Nom : BOUSQUET
Prénom : Louis, Philippe
Date : 28/07/1870

Ville : Condom (Gers)

Informations personnelles

Il est né le 15 février 1841 à Condom (Gers).

Informations professionnelles

"Le pétitionnaire n'a pas une grande sympathie pour le gouvernement depuis surtout que les annonces judiciaires ont été retirées au Journal de Condom ; cependant comme il est honnête homme et qu'il a besoin de gagner sa vie", le brevet qu'il demande lui est accordé. Il va être le premier lithographe dans cette ville. En 1875, l'enquête statistique note qu'il n'a pas commencé à exercer.

Voir la fiche


Pages