A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
CONSTANT-CHANTPIE

Nom : CONSTANT-CHANTPIE
Prénom : Jean-Baptiste
Date : 08/09/1832

Adresses professionnelles

32, rue du Petit Carreau (1836)
11, rue Thévenot (1833)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 3 février 1786 à Saint-Berthevin (Mayenne). Son père est employé dans les fermes du Roi.

Informations professionnelles

Il a obtenu un brevet d'imprimeur en lettres le 28 décembre 1820 ; poursuivi pour l'impression de plusieurs ouvrages jugés diffamatoires  ou  séditieux, il est condamné, au terme d'une longue procédure, et son brevet lui est retiré le 24 décembre 1823. Il poursuit son activité en pratiquant la taille-douce, puis devient prote chez Balzac avant d'obtenir un brevet d'imprimeur en lettres et de libraire pour Saint-Denis les 11 mars 1828 et 23 mai 1829. Il revient à Paris, en 1832, grâce à un brevet de lithographe ; l'administration lui ayant précisé verbalement qu'il ne pouvait être breveté dans deux lieux différents, il  a abandonné ses brevets pour Saint-Denis. Il cherche à retrouver des caractères typographiques en invoquant d'abord la nécessité d'employer sa femme et sa fille à faire de la composition pour d'autres imprimeurs (1833), puis pour développer son  invention d'impression sur maroquin (1836) dont il donne un exemple. Toutefois, il souhaiterait récupérer un brevet d'imprimeur en lettres et demande à reprendre celui de Thomas. Sa demande est repoussée en 1842, mais son associé Achille Louis François l'obtient, ce qui lui permet de travailler dans la légalité. Son brevet de lithographe sera annulé car il ne s'est procuré aucune presse pendant qu'il possèdait son brevet ! Il semble qu'il n'ait été toujours qu'imprimeur en lettres, comme associé ou employé d'un breveté, à moins qu'il n'ait été succursaliste. Quoique figurant parmi les imprimeurs lithographes de l'Annuaire du commerce de 1847, il annonce : "impressions en typographie, en or, argent bronze, relief et couleurs".

Voir la fiche


CONSTANTIN

Nom : CONSTANTIN
Prénom : Jean
Date : 12/10/1847

Ville : Rochefort (Charente-inférieure)

Informations personnelles

Il est né à Angoulême le 17 juillet 1817. Son père était couvreur. Il a travaillé dans sa ville natale comme écrivan lithographe.

Informations professionnelles

Il n'a exercé que deux mois à Rochefort et il a quitté la ville. Son brevet est annulé lors de l'enquête de 1859.

Voir la fiche


CONSTANTIN

Nom : CONSTANTIN
Prénom : Jean, Bernard
Date : 14/03/1849

Adresses professionnelles

6, place Rouaix (1873)

Ville : Toulouse (Haute-Garonne)

Informations personnelles

Il est né le 2 janvier 1817 à Toulouse ; son père était alors menuisier, avant de devenir imprimeur. Il est écrivain lithographe et travaille depuis quinze ans chez son père. Il souhaite créer sa propre imprimerie sous la raison sociale Constantin fils aîné.

Informations professionnelles

Il obtient une médaille de bronze à l'Exposition des produits des Beaux-arts et de l'Industrie de Toulouse en 1858. En 1873, il déclare ajouter la typographie à son activité.

Voir la fiche


CONSTANTIN

Nom : CONSTANTIN
Prénom : Jean, Louis
Date : 07/09/1836

Adresses professionnelles

19, rue de la Trinité (1845)

Ville : Toulouse (Haute-Garonne)

Informations personnelles

Il est né le 27 février 1796 à Toulouse ; son père était apprêteur d'étoffes. Il est marié et père de trois enfants, dont l'un travaillera longtemps avec lui avant de fonder sa propre imprimerie ; il a d'abord été menuisier avant de devenir lithographe.

Informations professionnelles

Il avait  obtenu un brevet pour Castres le 27 janvier 1834, mais il s'est rendu compte de la difficulté à y vivre de la lithographie  ; il a donc demandé le transfert de son brevet pour sa ville natale. Il réalise 21 des illustrations de l'ouvrage Toulouse monumentale et pittoresque (1842), vendu par livraisons. Il imprime beaucoup de paysages et de vues de monuments de Toulouse et sa région. Il fait aussi des travaux de ville.
Quand il meurt le 22 octobre 1860, sa veuve garde l'imprimerie sans demander de brevet, puis s'en démet en faveur de Castex.

Voir la fiche


CONTAL

Nom : CONTAL
Prénom : Jules, Philippe
Date : 04/03/1865

Adresses professionnelles

36, rue Saint-Dizier

Ville : Nancy (Meurthe)

Informations personnelles

Il est né à Nancy le 25 juillet 1834 ; son père était papetier. Il a repris le commerce paternel de papetier et marchand de registres.

Informations professionnelles

Pour obtenir son brevet, il insiste sur les besoins créés par la nouvelle école de droit à Nancy et la complémentarité de la lithographie avec son commerce pour la fourniture de registres mais aussi cartes de visite, étiquettes, etc..

Voir la fiche


CONTE

Nom : CONTE
Prénom : Guillaume
Date : 29/11/1844

Ville : Niort (Deux-Sèvres)

Informations personnelles

Il est né le 25 janvier 1817 à Périgueux (Dordogne) ; son père était horloger. Il est dessinateur lithographe et il a travaillé chez un imprimeur de Niort.

Informations professionnelles

En juillet 1848, il fait une demande de brevet d'imprimeur en lettres. Les deux imprimeurs qui éditent des journaux locaux se sont mis au service du gouvernement provisoire et il dit vouloir donner une voix aux modérés. Il se heurte à ses concurrents qui suscitent une autre candidature et à la prudence de l'administration qui attend l'élection présidentielle avant de trancher. Il obtient finalement son brevet le 11 janvier 1849 mais s'en démet en septembre 1850 et vend son matériel à Echillet. Le brevet de lithographe est annulé en 1860 pour inexploitation.

Voir la fiche


CONTE

Nom : CONTE
Prénom : Xavier
Date : 22/06/1863

Ville : Bar-le-Duc (Meuse)

Informations personnelles

Il est né à Husseren (Haut-Rhin) le 4 décembre 1832 ; son père était boucher. Il est dessinateur graveur sur métaux et il a travaillé à Paris, vraisemblablement chez Plon..

Informations professionnelles

Il reprend le brevet de lithographe et les 3 presses de la veuve Laguerre.

Voir la fiche


CONVERSET

Nom : CONVERSET
Prénom : Gabriel, François
Date : 02/05/1831

Adresses professionnelles

76, rue des Tournelles
22, rue de la Vieille Monnaie (1837)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 19 juillet 1794 à Chennevières (Seine-et-Oise) ; son père était cultivateur. Il est célibataire. Il a 10 ans d'expérience comme ouvrier lithographe et coloriste.

Informations professionnelles

Il deamande un brevet car il vient de découvrir les moyens de transporter des étoffes sur pierre.
Il a quitté la capitale en 1848 pour s'installer à Chennevières comme imprimeur lithographe et l'administration s'inquiète de  son absence de  transfert officiel. Le  rapport du 28 avril 1854 établit qu'il n'exerce plus depuis qu'il a quitté Paris, qu'il a juste imprimé des billets  pour le service du bataillon de la Garde nationale locale et que ses presses sont démontées.

Voir la fiche


COQUEVAL

Nom : COQUEVAL
Prénom : Jean-Baptiste, Philippe
Date : 12/05/1828

Adresses professionnelles

319, rue Saint-Denis (1828)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 27 février 1795 à Cosne (Nièvre) ; son père est employé de bureau, puis payeur des forges nationales de la Chaussade ; il deviendra un négociant en effets de commerce très considéré . Il a reçu "une éducation soignée" et jouit d'une "fortune considérable", d'après le rapport de 1828. Il est marié avec la fille d'un grand avocat, et père de famille. Il a d'abord été associé avec un de ses cousins qui tient un magasin de soieries, puis s'en est séparé au moment de son mariage.

Informations professionnelles

Il a fait une première demande de brevet en 1826 qui est restée sans réponse alors qu'il vient de racheter l'imprimerie d'Augay chez qui il apprend la lithographie. Il refait sa demande de brevet en 1828.

Voir la fiche


COQUEVAL

Nom : COQUEVAL
Prénom : Jean-Baptiste, Philippe
Date : 25/03/1831

Adresses professionnelles

319, rue Saint-Denis

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 27 février 1795 à Cosne (Nièvre) ; son père est employé aux forges de la Chaussade.

Informations professionnelles

Il demande à reprendre son brevet cédé en 1830 à Loyer, pour sa femme. Ligny, Leprelle et Brisset certifient les capacités de celle-ci, mais son mari se ravise le 6 mars 1831, et  le demande pour lui-même.

Voir la fiche


CORBAY

Nom : CORBAY
Prénom : Anthelme, Marie
Date : 22/02/1831

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 1er octobre 1797 à Villefranche (Rhône) ; son père était journalier. Il est ouvrier lithographe : apprenti chez Villain à Paris pendant deux ans, il est revenu à Lyon où il a travaillé chez Brunet -dont il est devenu le prote- pendant deux ans et demi, chez Béraud- Lauras pendant un an et chez  Pascal. Entre 1816 et 1822 il avait servi et il est lieutenant de la Garde nationale.

Voir la fiche


CORBIÈRE

Nom : CORBIÈRE
Prénom : Jean, David
Date : 04/07/1851

Ville : Albi (Tarn)

Informations personnelles

Il est né à Réalmont (Tarn) le 1er octobre 1822. Son père était sous-officier des ouvriers du génie maritime. Il a lui-même servi 7 ans dans le génie, dont 5 ans comme chef d'atelier  à la lithographie de l'école du 3e régiment du génie.

Informations professionnelles

Il proteste en 1852 contre la demande de brevet de Galaup qui a embauché son ancien ouvrier et veut se lancer dans la lithographie. En 1869, il demande un brevet d'imprimeur en lettres qui lui est refusé car l'administration craint qu'il ne serve à imprimer  un journal démocratique que les deux autres imprimeurs de la ville ont refusé d'imprimer sur l'insistance du Préfet.

Voir la fiche


CORBIN

Nom : CORBIN
Prénom : Alexandre, Denis
Date : 02/02/1835

Ville : Tours (Indre-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né à Tours le 9 décembre 1809 à Tours. Son père était fabricant de bas. Il a été ouvrier imprimeur à Tours, puis prote à Paris chez Charlemagne. En 1859, son brevet est annulé car il n'est plus à Tours.

Voir la fiche


CORDIER

Nom : CORDIER
Prénom : Félix
Date : 08/01/1876

Adresses professionnelles

57, rue du Quesnoy

Ville : Valenciennes (Nord)

Informations personnelles

Il est né à Valenciennes le 3 mai 1847.

Informations professionnelles

Il crée un atelier de typo-lithographie.

Voir la fiche


CORDIER

Nom : CORDIER
Prénom : Louis, Eugène, *Étienne
Date : 26/08/1831

Adresses professionnelles

40, rue Saint-Honoré

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 1er mars 1808 à Sèvres; son père était épicier. Il a 8 ans d'expérience comme imprimeur et écrivain lithographe.

Informations professionnelles

Il demande le transfert de son brevet en 1840 pour Saint-Étienne, pour imprimer des lithographies pour les Fonderies et Mines des environs de Saint-Étienne, mais il part pour Lyon avant de l'obtenir. En septembre 1852, il veut se séparer de son brevet, puis revient sur sa décision et le cède finalement l'année suivante. Il fait une nouvelle demande de brevet pour Menton qui est rejetée le 10 avril 1865 ; à cette occasion, il fournit des certificats prouvant qu'il a travaillé chez Lecointe à Rouen en 1856, chez Aurel à Toulon en 1860 et chez Canquoin à Marseille en 1861.

 

Voir la fiche


CORDIER

Nom : CORDIER
Prénom : Jean, Louis
Date : 20/11/1833

Adresses professionnelles

61, rue de la Verrerie (1842)
14, rue du temple
18, rue du Temple
4 rue Barre-au bec

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 7 septembre 1806 à Sèvres (Seine) ; son père était épicier. Il est le frère aîné d’Étienne Cordier. Il est célibataire et paie un loyer de 800 F.  Écrivain lithographe de formation, il a 10 ans d'expérience. 
Il meurt le 22 mai 1857.

Informations professionnelles

Il était associé avec son frère ; ils se séparent et doit demander un brevet pour faire des étiquettes or et argent. En septembre 1842, il obtient une autorisation  pour une presse typographique destinée à faire des étiquettes or et argent  "genre dit anglais" ; il l'a achetée avec le matériel de Félix Dupont  qui possédait déjà cette autorisation.

Voir la fiche


CORMONT

Nom : CORMONT
Prénom : Charles, Léopold
Date : 03/12/1873

Ville : Avesnes (Nord)

Informations personnelles

Il est né à Cambrai (Nord) en 1833.

Informations professionnelles

Il repend les activités de libraire et imprimeur typo-lithographique d'Austrégésilde Bourgeois qui est mort.

Voir la fiche


CORNE

Nom : CORNE
Prénom : Joseph, Marie
Date : 02/12/1830

Ville : Toulouse (Haute-Garonne)

Informations personnelles

Il est né le 14 avril 1788 à Gondrin (Gers)  ; son père était notaire royal.

Informations professionnelles

Il est avocat quand il épouse, en 1815, la fille d'un imprimeur. L'entreprise Desclassan et Navarrre est la plus ancienne de Toulouse et il y travaille pendant six ans avant que sa belle-mère ne se démette en sa faveur de son brevet d'imprimeur en lettres le 10 mai 1822. Sa demande de brevet de lithographe soulève les protestations de sa consoeur Julie Koch. A sa mort, sa veuve reprend imprimerie et brevets.

Voir la fiche


CORNE dit DUQUESNE

Nom : CORNE dit DUQUESNE
Prénom : Conrad, Joseph, Désiré, Charles
Date : 21/07/1837

Adresses professionnelles

27, place de la Mairie

Ville : Lille (Nord)

Informations personnelles

Il est né le 30 mai 1792 à Lille ; son père était marchand grossiste. Il est papetier relieur.

Informations professionnelles

Il demande un brevet de libraire qui lui est refusé en 1827, mais accordé le 15 septembre 1832. De même, le brevet d'imprimeur en lettres qui lui est refusé en 1846, lui estaccordé le 15 juillet 1848 ; il s'en démet le 23 juillet 1858, peu de temps avant de mourir.

Voir la fiche


CORNÈDE

Nom : CORNÈDE
Prénom : Claude
Date : 17/06/1833

Ville : Cahors (Lot)

Informations personnelles

Il est né à Cahors. Son père était receveur de l'enregistrement à Montcuq (Lot). Il est avocat, capitaine de la Garde nationale et neveu de l'ancien maire de Cahors et  député du département, Conté.

Informations professionnelles

Il obtient un brevet d'imprimeur en lettres le 11 décembre 1832, puis un brevet de lithographe avec l'appui de son oncle. En 1834, il demande un autre brevet pour Montauban car il se plaint que "les deux autres imprimeurs [Combarieu ? Richard ?] de Cahors sont ligués contre lui". Sa demande est rejetée de même que celle d'un brevet de libraire en 1836. 

Voir la fiche


CORNET

Nom : CORNET
Prénom : Dugommier
Date : 05/06/1828

Ville : Châlons-sur-Marne (Marne)

Informations personnelles

Il est né à Châlons-sur-Marne le 18 décembre 1794 ; son père était ferblantier. Il a fait "de bonnes études" et il a été réformé pour faiblesse de constitution. Il est chef de bureau à la préfecture de la Marne depuis 11 ans.

Informations professionnelles

En 1822, il reprend un fonds de librairie de 2 500 / 3 000 volumes et fait une demande de brevet. L'affaire traîne parce qu'une note anonyme est parvenue à la Direction de la Librairie l'accusant de "mauvaises opinions politiques et religieuses" et révélant que "sa famille pense très mal" ; en conséquence, il est demandé au Préfet de fermer la librairie. Comme celui-ci le présentait comme un "excellent employé", une nouvelle enquête est faite qui lui finalement favorable et il obtient son brevet le 3 août 1824. Il y renoncera le 9 octobre 1859 et le brevet sera annulé en novembre 1860. Le brevet de lithographe aura été cédé longtemps auparavant à Dujarier.

Voir la fiche


CORNET

Nom : CORNET
Prénom : *Gabriel, Raulin
Date : 30/12/1843

Adresses professionnelles

10, rue d'Anjou (1843)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 26 janvier 1817 à Paris; son père est fabricant bijoutier. Il entame une préparation au concours de l'École polytechnique, mais des revers de fortune l'obligent à travailler avec son père dans sa bijouterie, puis à travailler pendant 8 ans comme dessinateur lithographe notamment pour Deshayes. Il a été exempté de service militaire pour faiblesse de constitution.

Informations professionnelles

Il souhaite continuer  dans sa spéciaité de petites étiquettes pour les parfumeurs, sacs à bonbons, dessus de petites boîtes,  feuilles d'éventail, papiers fantaisie... Il a acheté 1 500F de matériel et son père lui prêterait 5 à 6 000 F pour le reste de son installation.Il achète deux presses à balancier pour gauffrer les papiers. Il obtient son brevet par création.

Voir la fiche


CORNILLAC

Nom : CORNILLAC
Prénom : Jacques
Date : 14/02/1838

Ville : Châtillon-sur-Seine (Côte-d'or)

Informations personnelles

Son fils est installé imprimeur à Dijon.

Informations professionnelles

Il imprime L'Auxois et Le Chatillonais.

Voir la fiche


CORNILLON

Nom : CORNILLON
Prénom : Auguste, Louis, Charles
Date : 17/08/1820

Adresses professionnelles

18 et 20, passage Dauphine
40, rue des Boucheries Saint-Germain (1821)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né à Paris en 1787.

Informations professionnelles

Il est d'abord capitaine au long cours puis, pendant 1 an, se forme à la lithographie avant de demander son brevet. Il veut se spécialiser dans les travaux commerciaux. En 1826, il est poursuivi pour escroquerie mais obtient un non-lieu et conserve son brevet pour lequel un acquéreur, Henri Legrand, s'était déjà proposé. Toutefois, en mai 1827, il est prêt à céder son brevet avant de se rétracter ; enfin, le 9 février 1829, il prévient l'administration que "des affaires d'intérêt l'obligent à quitter Paris", et il demande l'autorisation de confier la gérance et la responsabilité de son imprimerie à Durier.
Un rapport de l'administration de la Librairie constate en 1853 qu'il a quitté Paris depuis 1829 et le brevet est annulé.

 

Voir la fiche


CORSANGE

Nom : CORSANGE
Prénom : Antoine
Date : 03/04/1834

Adresses professionnelles

11, rue de la Halle au blé
 

Ville : Dieppe (Seine-inférieure)

Informations personnelles

Il est né à Paris le 5 février 1786 ; son père était commis d'un négociant à Dieppe. Il a épousé la fille d'un imprimeur dieppois, Godeby.
Il meurt le 29 janvier 1860.

Informations professionnelles

Il obtient son brevet d'imprimeur en lettres le 20 novembre 1818 et, jusqu'en 1829, il est le seul imprimeur dieppois. Il a demandé sans succès en 1825 le titre d'Imprimeur du Roi et réitère cette demande en 1829 quand il réclame un brevet de lithographe pour maintenir son avantage sur de nouveaux concurrents. Il est aussi papetier et tient un cabinet de lecture. Il est l'imprimeur, depuis 1815, d'un Répertoire des négociants, devenu en 1826 Journal d'annonces, puis en 1832 la Feuille d'annonces et avis divers de la ville de Dieppe ;  puis, à partir de mai 1834, avec le titre de  Journal de Dieppe et de l'arrondissement, commercial, politique et littéraire aux positions favorables au gouvernement, il  s'oppose au Mémorial de Dieppe, imprimé par Delevoye. Suite à un conflit avec les rédacteurs, Corsange s'en sépare et le journal devient Le Phare de Dieppe en août 1836, aux opinions légitimistes. Quand il cède son brevet d'imprimeur en lettres en 1843, mettant fin  à la publication du Phare de Dieppe, il ne trouve pas acquéreur pour celui de lithographe qui sera annulé.

Voir la fiche


CORTEY

Nom : CORTEY
Prénom : Antoine, Onésime
Date : 14/03/1863

Adresses professionnelles

96, rue de Grenelle Saint-Germain

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 28 mars 1795 à Saint-Symphorien-de-Lay (Loire) ; son père était négociant. Il est marié et père de famille. Il est d'abord entrepreneur de travaux pour la Compagnie des chemins de fer d'Orléans, de 1839 à 1843 ;  "c'est dans leur exécution qu'il a acquis une certaine fortune dont il jouit aujourd'hui" note le Préfet de police ; cette "belle et rapide fortune" se monte à 600 000 F  environ. Il se retire à Orléans pour s'occuper de l'éducation de ses deux enfants.

Informations professionnelles

Il vient à Paris en 1847 et l'administration de la Librairie se demande "quel mobile le détermine  à entreprendre une industrie [la lithographie] généralement peu lucrative ; il lui répond qu'il veut "donner à son fils inoccupé le goût et les habitudes de travail en l'attachant à une carrière honorable". Il s'est rendu adjudicataire du matériel de Compan et cie le 22 janvier 1862 pour 12 300 F, suite à sa faillite, et s'associe avec  Nubla, "ancien imprimeur lithographe de province qui n'a pas réussi dans son industrie" ; il lui a  avancé les fonds nécessaires  à l'exploitation de cette imprimerie dont ce dernier aura la direction (rapport du Préfet de police, 5 mars 1863). Il est également breveté  taille doucier en 1863.
En 1866, la Préfecture de police informe la direction de la Librairie qu'il réside ordinairement en Haute-Saône et que l'imprimerie est dirigée par un nommé Guérin. Ils sont convoqués et Cortey mis en demeure d'exploiter lui-même l'imprimerie.

Voir la fiche


CORTEY

Nom : CORTEY
Prénom : Joseph
Date : 02/06/1851

Ville : Chauffailles (Saône-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né à Chauffailles le 23 mars 1831. Son père était maréchal-ferrant. Il a été émancipé, ce qui lui permet de faire sa demande de brevet. Il a travaillé quatre ans comme ouvrier lithographe dont deux chez Décombes, puis chez Noirot à Roanne. Il a aussi travaillé un an comme clerc de notaire.

Voir la fiche


CORVIZY

Nom : CORVIZY
Prénom : François, *Eugène
Date : 26/05/1851

Adresses professionnelles

33, rue du Nord (1851)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 17 octobre 1826. Son père était maître-clerc chez un avoué. Il a été ouvrier lithographe chez Guesnu et, depuis 2 ans, y dirige  80 personnes, hommes et femmes. Son loyer est de 120 F. 

Informations professionnelles

Sa demande est chaleureusement soutenue par Desportes.

Voir la fiche


COSNARD

Nom : COSNARD
Prénom : Jean-Baptiste, Pierre, François, Charles
Date : 03/12/1857

Ville : Le Mans (Sarthe)

Informations personnelles

Il est né à Château-Gontier (Mayenne) le 24 avril 1825 ; son père  travaillait dans l'administration des contributions directes. Il est avocat.

Informations professionnelles

Il obtient les trois brevets en même temps et se démet en faveur de Dutemple des brevets d'imprimeur en lettres et de lithographe. Son brevet de libraire, inexploité depuis le début de 1863, est annulé car l'administration considère qu'il y a trop de libraires au Mans et qu'ils ne peuvent vivre de leur commerce.

Voir la fiche


COSNIER

Nom : COSNIER
Prénom : François, Michel
Date : 13/12/1825

Adresses professionnelles

39, rue d'Enghien (1826)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né en 1798 à Vendôme (Loir-et-Cher). Il a été professeur au collège de Vendôme pendant 6 ans, enseignant latin, histoire, géographie, arithmétique et géométrie. Il est venu à Paris "pour raisons de santé". Il semble aisé et possède l'immeuble parisien où il habite.
Il est membre de la Société de géographie.

Informations professionnelles

Il fait de la lithographie depuis 1821 : "Il est  le premier  qui ait entrepris de donner à la lithographie une semblable destination ; elle ne peut offrir aucun danger et peut devenir d'une grande utilité publique " argumente-t-il le 5 novembre 1825, conscient de la difficulté d'obtenir un brevet et défendant son projet de spécialisation dans les impressions de plans et cartes de géographie. Il joint des attestations très favorables du maire de Vendôme, du directeur du collège de la ville et du député du Loir-et-Cher, sollicitées dès août 1824.
Il semble s'être associé dès 1826 avec Renou, leurs deux noms apparaissant dès avril 1826 au bas d'un plan.

Voir la fiche


COSNIER

Nom : COSNIER
Prénom : Léon
Date : 22/02/1838

Adresses professionnelles

13, rue de la Chaussée Saint-Pierre

Ville : Angers (Maine-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né le 24 septembre 1811 à Angers ; son père était notaire. Après des études au lycée d'Angers, il part en 1829 pour Paris faire des études de droit. Il y retrouve Victor Pavie, le fils de l'imprimeur angevin, et Sainte-Beuve qui lui font rencontrer Hugo. Peu motivé par le droit, il voyage puis, de retour à Angers, occupe ses loisirs à rédiger des souvenirs publiés dans les Affiches d'Angers et La Gerbe, que publie Pavie. Il ne cessera plus de publier des articles dans les revues angevines et sera parmi les trois fondateurs de la Revue de  l'Anjou et du Maine (1852-1862). Après sa retraite définitive de l'entreprise, il multipliera les études historiques et biographiques, et s'investira dans la défense des anciens monuments d'Angers menacés par la modernisation de la ville. Catholique très investi dans les oeuvres sociales et de sensibilité légitimiste, il dirige le Journal de Maine-et-Loire, de 1848 à 1851, soutenant une liste d'union entre légitimistes et orléanistes qui obtient en 1848 l'élection de Falloux à la députation, puis l'élection de Napoléon Bonaparte.
Il a épousé le 26 août 1840 Zoé Debrais, nièce du bibliothécaire et bibliophile François Grille. Elle "le secondera  utilement dans sa gestion professionnelle et dans la prépartion de ses travaux littéraires".
Il meurt le 18 septembre 1901.

Informations professionnelles

Il a d'abord repris en 1837 un brevet de libraire et tient un cabinet de lecture, puis, le 1er janvier 1838, il s'associe avec son beau-frère Ambroise Adolphe Lachèse (1800-1883) pour racheter l'imprimerie de Lesourd dont il garde les trois brevets. L'imprimerie a pour raison sociale "Imprimerie Cosnier et Lachèse". Sans formation à l'imprimerie, les deux associés s'appuient sur le personnel fidèle formé par Lesourd et Mame avant lui. Cosnier s'occupe plus particulièrement de la librairie où il rassemble un salon littéraire, et Lachèse de l'imprimerie. Dès le 6 mars 1838, il se charge de l'impression du conservateur Journal de Maine-et-Loire et prépare la publication d'ouvrages illustrés (Angers et ses monuments, Souvenirs de l'exposition de 1839). Il enlève à Pavie l'impression de l'Almanach de Maine-et-Loire, et une grande partie de sa clientèle de notables (Grille, Quatrebarbes...) dont il publie les catalogues de bibliothèque, les rééditions érudites (Chroniques d'Anjou et du Maine, éditées en 1842 au profit des réfugiés espagnols légitimistes, Oeuvres du roi René, mention Honorable à l'Expositon universelle de Londres), les études d'histoire régionale, de médecine, d'agriculture... La Société industrielle d'Angers, la Société de médecine lui confient leur Bulletin et, après le retrait de Pavie, il devient l'imprimeur de la Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers ; la Revue de l'Anjou et de Maine-et-Loire sort aussi de ses presses. Sa production d'une quarantaine d'ouvrages par an se diversifie avec notamment des publications liées à la Cour impériale d'Angers et il travaille occasionnellement pour de petits éditeurs parisiens comme Maison.  
Il est condamné le 22 mai 1847 pour défaut de dépôt de l'Apparition de la Sainte-Vierge à deux bergers des Alpes à une amende de 2 000 F, réduite à 50 F en septembre.
L'Anjou pittoresque, annoncé en 9 livraisons de 5 lithographies et 3 feuilles de texte, à partir du 6 décembre 1841, semble bien refléter l'usage de la lithographie chez Cosnier : dans cet in-folio à la belle typographie, les plans des églises étudiées, de même que celui de la ville offert aux souscripteurs, sont lithographiés sur place ; en revanche, pour les vues (Intérieur de l'église Saint-Serge, Maison Abraham, Pont des tanneries...), il a été fait appel au nantais Charpentier, spécialistes des vues pittoresques et artistiques. La pauvreté des illustrations d'Angers ancien et moderne confirme le rôle secondaire joué par la lithographie dans l'imprimerie.
Il se retire de l'entreprise le 1er mai 1866, laissant l'imprimerie à son beau-frère qui prend comme associés Dolbeau et Belleuvre.
 

Voir la fiche


COSSON

Nom : COSSON
Prénom : Noé
Date : 05/01/1872

Ville : Cannes (Alpes-maritimes)

Informations personnelles

Il a été instituteur. Il est secrétaire de l'Église protestante.

Informations professionnelles

Il veut utiliser un presse autographique dans le cadre de ses fonctions à l'Église protestante.

Voir la fiche


COSSON

Nom : COSSON
Prénom : Alexandre, *Théophile, Édouard
Date : 01/06/1870

Adresses professionnelles

18, rue Dauphine (1870)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 22 décembre 1820 à Paris. Il est marié et père de 3 enfants ; sa femme tient un établissement de bains, rue de Martignac. Ouvrier graveur, il était employé des Chemins de fer de l'Ouest comme chef de bureau.

Informations professionnelles

Il a acheté le fonds de Salvy pour 5 000 F. Il veut se spécialiser dans les travaux de ville. " Il n'a pas de connaissances  pratiques en imprimerie lithographique, mais il paraît  pouvoir y suppléer par son intelligence et son instruction" note le Préfet de police. Il compte s'appuyer sur son fils apprenti lithographe.

Voir la fiche


COSTES

Nom : COSTES
Prénom : Jean, Georges, Osmin
Date : 17/06/1834

Ville : Castres (Tarn)

Informations personnelles

Il est né le 25 mars 1810 à Chalabre (Aude) ; son père était orfèvre. Il est graveur sur métaux et écrivain lithographe. Il a fait deux ans d'apprentissage à Paris.

Voir la fiche


COSTET

Nom : COSTET
Prénom : Louis, Philippe
Date : 13/07/1863

Ville : Mirecourt (Vosges)

Informations personnelles

Il est né à Robécourt (Vosges) le 27 avril 1831 ; son père était marchand. Il a travaillé successivement, comme compositeur, chez les imprimeurs parisiens Dubuisson, Schiller et Dupont  avant que Humbert ne le recrute pour diriger son imprimerie aux côtés de son fils.

Informations professionnelles

Le Préfet est favorable à son installation comme typographe (brevet du 24 mars 1863) et lithographe car l'imprimerie de Humbert est devenue une imprimerie de labeur qui néglige les travaux de ville. Il obtient aussi un brevet de libraire le 30 juin 1864. Toutefois, en 1868, il n'exerce plus, sans doute à cause de graves difficultés financières.

Voir la fiche


COSTIS

Nom : COSTIS
Prénom : Roger, Pierre
Date : 02/06/1880

Adresses professionnelles

116, rue Saint-Pierre

Ville : Caen (Calvados)

Informations personnelles

Il est né le 1er décembre 1854 au Dézert (Manche).

Informations professionnelles

Il reprend l'imprimerie de l'imprimeur Marie qui était installé au 121 de la rue Saint-Pierre.

Voir la fiche


COT

Nom : COT
Prénom : Alexis
Date : 20/08/1869

Ville : Tournon (Ardèche)

Informations personnelles

Il est né à Tournon le 15 novembre 1819. Son père était sous-lieutenant dans les armées napoléoniennes. Il a une formation d'ouvrier imprimeur.

Il est devenu maire de Plats où il réside.

Informations professionnelles

Il est l'associé de l'imprimeur Guillet qui, à 74 ans, lui cède son brevet  d'imprimeur en lettres (20/05/1850). Il imprime les annonces judiciaires de Tournon.

Voir la fiche


COTARD

Nom : COTARD
Prénom : Henri, Chéri
Date : 14/03/1829

Ville : Issoudun (Indre)

Informations personnelles

Il est né le 3 novembre 1797 à Pons (Charente-maritime). Il est d'abord marchand papetier et libraire, en association avec son beau-frère Breillat qui démissionne et lui transfère son brevet.

Informations professionnelles

En même temps qu'il demande le transfert du brevet de libraire de son beau-frère avec qui il est resté associé pendant cinq ans, il demande un brevet d'imprimeur en lettres et l'obtient le 21 octobre 1833. Il devient le propriétaire-gérant de L'Echo des marchés du Centre.

Voir la fiche


COTARD

Nom : COTARD
Prénom : Paul
Date : 17/08/1858

Ville : Issoudun (Indre)

Informations personnelles

Il est né le 24 novembre 1832 à Issoudun, fils aîné de l'imprimeur Henri Cotard. Il a fait de bonnes études en sciences et en lettres.
Quand il meurt en 1866, il laisse deux enfants mineurs.

Informations professionnelles

Son père, avec qui il a travaillé pendant six ans, démissionne en sa faveur. Il reprend donc les trois brevets en même temps que l'entreprise, et poursuit l'impression de L'Echo des marchés du Centre.

Voir la fiche


COTÉ

Nom : COTÉ
Prénom : Charles, Marie, André
Date : 09/09/1857

Adresses professionnelles

15, place de l'Hôtel de ville

Ville : Saint-Étienne (Loire)

Informations personnelles

Il est né le 12 juillet 1822 à Lyon (Rhône) ; son père était menuisier.

Informations professionnelles

Il rachète à la veuve Celse l'imprimerie qu'il gérait pour elle. Il demande pour compléter un brevet de libraire par création, souhaitant vendre des ouvrages religieux et des livres de luxe. Après avoir essuyé un refus, il reprend un brevet existant le 10 septembre 1860. À sa mort, sa veuve lui succède.

Voir la fiche


COTELLE

Nom : COTELLE
Prénom : Adolphe, Julien
Date : 23/07/1871

Ville : Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne)

Informations personnelles

Il a été fourrier au 4e régiment de zouaves, puis ouvrier imprimeur à Villeneuve-Saint-Georges.

Informations professionnelles

Il veut créer une imprimerie lithographique.

Voir la fiche


COTTELOT

Nom : COTTELOT
Prénom : Claude
Date : 27/10/1846

Ville : Beaune (Côte-d'Or)

Informations personnelles

Il est né le 8 mai 1816 à Sainte-Colombe-sur-Seine (Côte-d'or). Son père était tailleur de pierre. Il paie patente pour un magasin de lingerie à Beaune où il réside depuis 1836. Il est aussi écrivain lithographe depuis six ans et en donne un exemple dans l'incipit de sa demande de brevet

Informations professionnelles

Son papier à en-tête de 1872 annonce les procédés qu'il met en oeuvre : la lithographie occupe la place principale, encadrée par la chromographie, l'autographie et la gravure. Leurs principales applications sont la fabrication d'étiquettes "en tous genres pour vins et liqueurs", les papiers commerciaux (prix, mandats, factures), les avis (faire-parts, cartes de visite, programmes, menus...), la musique et la confection de registres.

Voir la fiche


COTTENEST

Nom : COTTENEST
Prénom : Victor, Prosper
Date : 23/06/1838

Adresses professionnelles

5, Grand' Place
23, rue du Palais de justice (1864)

Ville : Saint-Quentin (Aisne)

Informations personnelles

Il est né le 19 octobre 1801 à Laon (Aisne). Il a fréquenté le collège de Laon de 1811 à 1817. Il a été dispensé de service militaire car il était fils unique d’une veuve. Il a été apprenti puis prote chez Barbier à Soissons.Il est d’abord chef de bureau à la préfecture de l’Aisne.
Garde national, il s’est illustré dans la défense de « deux étrangers gravement compromis dans une émeute à Saint-Quentin », en 1832, ce qui lui a valu de la part du ministre de l’Intérieur une lettre de félicitations

Informations professionnelles

Il a été breveté imprimeur en lettres le 7/10/1823. Il a placé, en 1827, sur sa façade, une enseigne « représentant l’Imprimerie personnifiée, placée sur le globe du monde qu’elle éclairait de son flambeau et le mot France qu’on lisait sur la partie supérieure du globe, recevait plus directement la lumière comme étant le point le plus civilisé ». De mauvais esprits lui ont prêté l’intention d’avoir voulu représenter l’Imprimerie éteignant son flambeau, comme par allusion maligne aux circonstances d’alors. Procès-verbal a été dressé le 24 mars 1827. Un rapport de police signale qu’il est tout dévoué au parti libéral. Cottenest fait valoir que « son flambeau est renversé sans doute mais il est renversé sur la France qu’il éclaire et il n’est pas représenté éteint. » Il peut encore prouver que « l’enseigne  a été peinte et achevée […] avant l’émission du projet de loi sur la presse. » L’enseigne est finalement replacée en 1829.
Il est aussi breveté libraire  le 20/04/1832. 'enquête statistique de 1851 note qu'il n'exploite pas son brevet d elithographe En 1861, il veut démissionner de ses trois brevets puis y renonce. En effet,  il est gérant du journal politique Le Glaneur et l'administration a récusé  son successeur, ancien employé du Trésor public à Laon, qui se forme à l'imprimerie depuis quelques mois sous sa direction.

Voir la fiche


COTTERET

Nom : COTTERET
Prénom : Pierre, Auguste
Date : 20/02/1846

Ville : Châlons-sur-Marne (Marne)

Informations personnelles

Il est né le 4 septembre 1815. Il vit à Paris.

Voir la fiche


COTTERET

Nom : COTTERET
Prénom : Dominique, Marie, *Charles
Date : 30/05/1846

Adresses professionnelles

308, rue Saint-Denis (1852)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 6 août 1816 à Paris ; son père était imprimeur en taille-douce. Il est marié et père de 2 enfants. Il a appris la gravure avec son père, puis s'est mis à son compte, à partir de 1839, en travaillant pour les imprimeurs du passage du Caire. Il paie un loyer de 700 F.

Informations professionnelles

Il exploite 7 presses: 4 en taille-douce et 3 en lithographie. Il est spécialisé dans l'impression des éventails, des papiers fantaisie et des travaux de ville. Toutefois il est aussi l'imprimeur lithographique de l'Histoire archéologique, descriptive et graphique de la Sainte-Chapelle du Palais, (1857), de ses 25 planches chromolithographiées d'après les dessins de Doury et 3 planches en taille-douce. Il régularise sa situation en obtenant son brevet de graveur en taille-douce le 20 juillet 1852.

Voir la fiche


COTTERET

Nom : COTTERET
Prénom : Jean, Pierre
Date : 05/05/1836

Adresses professionnelles

33, rue Saint-André-des-Arts (1834)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 9 avril 1778. Il est marié et père de 3 enfants. Ancien militaire, il est sergent dans la Garde nationale et "donne des preuves d'un zèle remarquable dans sa légion", note le rapport de police.
Il meurt en 1851.

Informations professionnelles

Il est d'abord imprimeur en taille-douce pendant 15 ans, puis fait une demande de brevet de lithographe qu'il obtient par création.  "Il faut en quelque sorte que les imprimeurs fassent toutes les parties pour pouvoir se tirer d'affaires", écrit-il pour justifier sa demande.

Voir la fiche


COTTET

Nom : COTTET
Prénom : Joseph, Simon
Date : 11/09/1855

Ville : Luçon (Vendée)

Informations personnelles

Il est né le 20 mars 1825 à Luçon ; son père était courrier. Il a été ouvrier typographe à Paris et veut revenir auprès de sa mère qui est veuve et sans ressources.

Informations professionnelles

Il a obtenu un brevet d'imprimeur en lettres le 6 février 1854 et un brevet de libraire le 16 mars 1854. Il se vante d'être "un jeune patriote" et le premier lithographe de Vendée, ce qui, pour la seconde affirmation, est faux.

Voir la fiche


COTTON

Nom : COTTON
Prénom : Henri, Jean-Baptiste
Date : 07/09/1838

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né à Virieu (Isère) le 17 mars 1808 ; son père était percepteur. Il est écrivain dessinateur lithographe, ayant travaillé depuis 1822 à Lyon, Nîmes, Carcassonne, Saint-Étienne (chez Boirayon)... Entre 1831 et 1836, il a fait son service militaire.

Voir la fiche


COTTU

Nom : COTTU
Prénom : Laurent, Louis, Joseph
Date : 24/10/1845

Ville : Noyon (Oise)

Informations personnelles

Il est né à Clermont (Oise) le 3 octobre 1812 ; son père était huissier. Il a travaillé pendant dix ans chez l'imprimeur Decourchand.

Informations professionnelles

Il reprend les trois brevets de Soulas.

Voir la fiche


COUCHON

Nom : COUCHON
Date : 18/12/1874

Ville : Montluçon (Allier)

Voir la fiche


Pages