A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
PERRARD, épouse JAVEL

Nom : PERRARD, épouse JAVEL
Prénom : Marie, Hémire
Date : 09/10/1854

Ville : Arbois (Jura)

Informations personnelles

Elle est née à Arbois le 1er septembre 1809. Mariée à l'imprimeur Philippe Auguste Javel, elle travaille dans l'entreprise familiale, peut-être plus particulièrement comme libraire, comme le faisait sa belle-mère. Toutefois, elle ne semble plus s'occuper de librairie quand elle reprend l'entreprise car, lors d'une enquête en 1859, elle déclare renoncer à l'exploitation du brevet.
 

Informations professionnelles

Le 12 mars 1852, son mari Philippe Auguste Javel, qui a gagné la Suisse, cède son imprimerie à son beau-père, Claude Joseph Perrard, ancien arpenteur forestier. Celui-ci, qui était né en 1785, meurt le 30 avril 1852 et sa fille obtient de reprendre le brevet d'imprimeur en lettres à sa place. D'autre part, le 24 janvier 1848, Désiré Achille Mouchot qui avait repris cinq ans plus tôt le matériel de lithographe d'Étienne Pointurier, mais n'avait jamais demandé le transfert du brevet à son nom, avait cédé son matériel à Auguste Javel. Celui-ci, réfugié à Genève, le laisse à sa femme qui, profitant de la mort de Pointurier, obtient en 1854 un brevet à son nom. En 1862, Marie Perrard-Javel démissionnera de ses brevets de lithographe et d'imprimeur en lettres en faveur de son fils Louis, assurant ainsi la continuité de l'entreprise et sa transmission familiale malgré les aléas politiques et humains.

Voir la fiche


PERRAULT

Nom : PERRAULT
Prénom : Louis, Armand, Gustave
Date : 24/04/1856

Ville : Rugles (Eure)

Informations personnelles

Il est né à Breux  (Eure) le 18 décembre 1805. Son père était cafetier. Il est installé depuis plus de vingt ans à Rugles comme papetier quand il demande son brevet de lithographe.

Voir la fiche


PERRAULT

Nom : PERRAULT
Prénom : Pierre
Date : 05/11/1839

Ville : Rugles (Eure)

Informations personnelles

Il est né le 28 août 1784 à Arnières (Eure). Son père était meunier. Il est marié et père de quatre enfants. Il a été commissionnaire en librairie à Paris.

Informations professionnelles

Il a obtenu un brevet de libraire  pour Conches (Eure) le 22 février 1831 et veut ensuite le compléter d'un brevet de lithographe, mais il se ravise et préfère demander  ses brevets pour Dreux. Il ne reste dans cette ville qu'une quinzaine de jours et, craignant de n'y trouver aucun succès commercial, demande et obtient, le 11 août 1834, les brevets de libraire et de lithographe pour Paris. Voulant se rapprocher de sa mère octogénaire, il demande à les échanger pour Rugles. En 1859, le brevet est annulé car inexploité depuis plus de dix ans.

Voir la fiche


PERREAU

Nom : PERREAU
Prénom : Étienne
Date : 15/05/1832

Ville : Saumur (Maine-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né le 13 mai 1799 à Lizeray (Indre). Son père était cultivateur. Il est déjà relieur et papetier quand il fait sa demande de brevet de lithographe pour exécuter des travaux de ville. Il participe à la Garde nationale.

Informations professionnelles

Le 18 mars 1834, il obtient aussi un brevet de libraire  qu'il abandonnera le 7 mars 1853. Quant à son brevet de lithographe, il déclare à l'enquêteur, en1859, qu'il ne l'exploite plus ; le brevet est annulé.

Voir la fiche


PERRÉE

Nom : PERRÉE
Prénom : Athanase
Date : 21/01/1868

Adresses professionnelles

58, rue de Dunkerque

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 30 avril 1814 à Clairville dans le Calvados.

Informations professionnelles

Il est représentant pendant 18 ans de la maison Gohier, puis il s'associe avec Briet dont il a acheté l'établissement 25 000 frs avec 2 presses à vapeur et 4 à bras employant 12 ouvriers. En 1877 il devient acteur au Palais-Royal. Il est également breveté taille-doucier en 1868.

Voir la fiche


PERRÉE

Nom : PERRÉE
Prénom : Charles, Théodore
Date : 23/08/1853

Adresses professionnelles

16, rue des Deux-Ponts

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 23 juin 1816.

Informations professionnelles

Il a tenu les écritures à l'abattoir Popincourt puis un établissement de papeterie chez lui.

Voir la fiche


PERRET

Nom : PERRET
Prénom : Innocent, François
Date : 23/06/1862

Adresses professionnelles

40, quai Joinville (1867)

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né à Saint-Pierre-de-Chandieu (Isère) le 6 septembre 1840  ; son père était propriétaire. Il est écrivain lithographe.

Informations professionnelles

Il succède à son frère jean-Baptiste.Il est condamné le 18 mai 1864 à 3 000 F d'amende (réduite après son recours en grâce à 200 F) pour défaut de déclaration et de dépôt d'une circulaire  des ouvriers tanneurs en grève sollicitant des autres métiers une aide pécuniaire.

Voir la fiche


PERRET

Nom : PERRET
Prénom : Jean-Baptiste
Date : 17/08/1858

Adresses professionnelles

Rue Vendôme

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né à Saint-Pierre-de-Chandieu (Isère) le 26 août 1834 ; son père était propriétaire. Il est d'une famille honorable  et dans l'aisance.  Il a travaillé chez les imprimeurs lyonnais Roche et Cointot.

Informations professionnelles

Il cèdera son brevet à son frère.

Voir la fiche


PERREYMOND

Nom : PERREYMOND
Prénom : Jean, Louis, Marius
Date : 21/02/1829

Ville : Brignoles (Var)

Informations personnelles

Il es né à Fréjus (Var) le 23 décembre 1796 ; son père était propriétaire. Il est le gendre de Dufort cadet chez qui il a fait son apprentissage.

Informations professionnelles

Il a acheté l'imprimerie de la veuve Roche à Marseille et demande depuis 1822 un brevet de typographe pour l'exploiter ; il se heurte à des refus car l'administration lui reproche des opinions bonapartistes exprimées dans le Mercure marseillais et le soutien à Napoléon pendant les Cent-Jours. Il a beau protester qu'on le confond avec son beau-père, il n'obtient pas davantage en 1826 le brevet de lithographe qu'il demande pour Brignoles afin de compléter l'activité de l'imprimerie typographique de son beau-père. En fait, Dufort et Perreymond semblent bien exploiter en commun deux imprimeries, puisque Dufort  dirige l'imprimerie Roche à Marseille et Perreymond l'imprimerie Dufort de Brignoles. En novembre 1827, Dufort se démet de son brevet de typographe en faveur de son gendre ; l'administration se félicite de cet arrangement qui met fin à une situation irrégulière et accorde à Dufort que l'imprimerie porte les deux noms. Perreymond obtient ensuite son brevet de lithographe.

Voir la fiche


PERRIER

Nom : PERRIER
Prénom : Pierre, Marie
Date : 07/12/1874

Ville : Crest (Drôme)

Informations professionnelles

Il quitte Voiron et vient créeer une imprimerie lithographique à Crest, puis lui adjoint la typographie le 25 avril 1876.

Voir la fiche


PERRIER

Nom : PERRIER
Prénom : Pierre, Marie
Date : 20/06/1862

Ville : Voiron (Isère)

Informations personnelles

Il est né au Villard-de-Beaufort (Savoie) le 30 septembre 1826. Il est ouvrier lithographe à Voiron depuis 12 ans.

Informations professionnelles

La mort de Bourgade et la vente de son matériel à Durand qui n'a pas besoin de son brevet, permet à Perrier d'obtenir sans difficulté son propre brevet.

Voir la fiche


PERRIN

Nom : PERRIN
Prénom : François
Date : 10/07/1848

Ville : Roanne (Loire)

Informations personnelles

Il est né le 20 octobre 1825 à Roanne ; son père était fondeur.

Informations professionnelles

Il est relieur et libraire breveté depuis le 18 octobre 1842. Il obtient  le 20 mai 1848 son brevet d'imprimeur en lettres que l'administration annule en 1862, ayant constaté que, malgré ses promesses et un début d'exécution, il ne l'exploite pas. En revanche, la presse lithographique est bien en fonctionnement. En 1876, l'adminsitration note qu'il est décédé.

Voir la fiche


PERRIN

Nom : PERRIN
Prénom : Joseph, André, Hippolyte
Date : 27/03/1869

Ville : Chambéry (Savoie)

Informations personnelles

Il est né le 18 décembre 1836 à Chambéry. Il travaille depuis douze ans avec son père.

Informations professionnelles

Il reprend les brevets de libraire et de lithographe de son père.

Voir la fiche


PERRIN

Nom : PERRIN
Prénom : André, Joseph
Date : 09/11/1860

Ville : Chambéry (Savoie)

Informations personnelles

Il est né le 22 décembre 1807 à Saint-Étienne-de-Crossey (Isère) ; son père était propriétaire. Il a fait ses études au petit séminaire de Pont-de-Beauvoisin.

Informations professionnelles

Il est libraire depuis 1833 et  lithographe breveté du gouvernement sarde depuis 1845. Sa librairie est la principale de la ville. En 1860, il régularise donc sa situation vis-à-vis de la France, en fournissant une attestation de capacité, signée de la main de Louis Hachette dont il est le correspondant à Chambéry.

Voir la fiche


PERRIN

Nom : PERRIN
Prénom : Charles, Baptiste
Date : 22/10/1839

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 30 novembre 1799 à Champvans (Haute-Saône). Il a travaillé chez Timon à Vienne, Coignet à Valence  et Gagnery à Lyon. En janvier 1835, il a épousé une femme de chambre.

Voir la fiche


PERRIN

Nom : PERRIN
Prénom : Alexandre, Louis, Alfred
Date : 01/06/1870

Adresses professionnelles

6, rue d'Amboise

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né à Lyon le 1er mars 1848 ; son père, qui, devenu veuf, s'est remarié en 1847, est "l'un des imprimeurs les plus estimés [de Lyon] et de plus chevalier de la Légion d'honneur". "Tout porte à croire qu'il a adopté les principes suivis par son père qui était essentiellement dévoué à l'ordre et partisan du gouvernement de l'Empereur", selon le rapport du Préfet. Il meurt le 18 octobre 1904.

Informations professionnelles

Il reprend les brevets de lithographe, imprimeur en lettres et en taille-douce que lui transmet sa mère. Comme elle avait confié la gérance de l'entreprise à Gustave Marinet, la nouvelle société prend la raison sociale Louis Perrin et Marinet successeurs. En 1880, les deux associés se séparent et l'imprimerie est mise en vente le 3 mai. Faute d'un acquéreur pour l'ensemble, le matériel est vendu par lots, l'éditeur Alphonse Lemerre rachetant poinçons, matrices et fontes des caractères Augustaux de Louis Benoît Perrin. Avec le produit de cette vente, Alfred-Louis Perrin relance pour trois ans son activité. Il fait faillite en 1883.

Voir la fiche


PERRIN

Nom : PERRIN
Prénom : Louis, Benoît
Date : 01/10/1833

Adresses professionnelles

15, rue du Plat (1824)
49, Grande Rue Mercière (1830)
6, rue d'Amboise (1835)

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né à Lyon le 12 mai 1799 ; son père était marchand commissionnaire. Il a suivi  les cours de l'École de dessin et s'est formé chez l'imprimeur lyonnais Ballanche, racheté par Rusand. Il fera partie des notabilités lyonnaises : chevalier de la Légion d'honneur en 1859, juge au tribunal de commerce de Lyon de 1851 à 1856, président de la Société des imprimeurs lyonnais, membre de l'académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon, membre de la Commission exécutive  des Amis des Arts,  membre des sociétés de secours mutuel typographique et lithographique... Il meurt le 9 avril 1865.

Informations professionnelles

Il rachète l'imprimerie typographique de Siméon Darnaud qui vient de mourir, et demande le transfert de son brevet qu'il obtient, après une assez longue attente, le 6 août 1823.  Il demande aussi un brevet de libraire pour vendre sa production. Il le reçoit le 28 octobre 1823 et s'en démettra le 5 juin 1828. Pour débuter, il s'est associé avec Zacharie Durand, prote et gendre de Rusand ; la société durera jusqu'en 1826. En 1832, sollicité par l'administration préfectorale qui souhaite soutenir la création à Chalon-sur-Saône d'un journal "qui se placerait dans le juste milieu", entre la feuille carliste et le journal républicain qui y paraissent déjà, il demande un brevet de typographe pour Chalon. Il lui est aussitôt attribué le 30 mai 1832,  mais Louis Perrin découvre que l'administration n'est pas prête à faire une entorse à la loi et qu'il doit rendre son brevet pour Lyon. Ce qu'il refuse. D'accord avec le Préfet, il présente, pour Chalon, son frère Théodore, médecin, "en son lieu et place". Sous la monarchie de Juillet, l'administration relève plusieurs manquements à la réglementation (oubli du nom, de l'adresse...) qui se soldent par de simples rappels à l'ordre. N'a-t-il pas spontanément détruit les exemplaires d'une brochure qu'il avait crue littéraire et qui s'était révélée politique ? Après un premier refus en 1824, il a obtenu, en 1833, le brevet de lithographe de Melle Decomberousse et, le 4 juin 1852, il reçoit son brevet pour la taille-douce qu'il pratique depuis longtemps. Il est spécialisé dans les ouvrages d'érudition ou les rééditions bibliophiliques de textes anciens, même si, pour faire vivre son entreprise, il imprime factums, notices, discours et brochures diverses, prospectus et imprimés commerciaux pour la Compagnie  du chemin de fer de Lyon à Saint-Étienne, par exemple. Bien que difficile à évaluer, la part de la lithographie dans ces travaux semble importante puisque  l'inventaire après décès note la présence d'une quinzaine de presses lithographiques de tous formats et de centaines de pierres lithographiques.
En 1846, il crée de nouveaux caractères dits "augustaux" inspirés des trésors lapidaires lyonnais, et destinés aux Inscriptions antiques de Lyon (1846-1854) qu'il utilisera ensuite pour beaucoup d'ouvrages historiques et littéraires. Admiré (il est récompensé à l'Exposition universelle de 1855), imité, Louis Perrin ne retire pas de grands bénéfices matériels de cette création, à l'exception de quelques commandes d'éditeurs comme Curmer pour des ouvrages de luxe, ou plus tard Alphonse Lemerre.
L'imprimerie employait dans les années 1850 une dizaine de personnes dont le graveur et lithographe Jean Marie Fugère, entré vers 1845, qui dessina beaucoup d'ornements typographiques et de planches comme celles des Inscriptions de Lyon et ne quitta l'imprimerie qu'en 1877.

Voir la fiche


PERRIN

Nom : PERRIN
Prénom : Louis
Date : 04/08/1849

Ville : Vienne (Isère)

Informations personnelles

Il est né le 8 juin 1817 à Roussillon (Isère) ; son père était cultivateur. Il a travaillé 12 ans comme ouvrier lithographe à Vienne.

Voir la fiche


PERRIN

Nom : PERRIN
Prénom : André
Date : 20/05/1881

Adresses professionnelles

36, rue de l'Arbre sec

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né à Montagnieu (Isère) le 25 décembre 1850.
 

Informations professionnelles

Il remplace Lombaudat.

Voir la fiche


PERRIN

Nom : PERRIN
Prénom : Louis
Date : 28/10/1872

Ville : Tullins (Isère)

Informations personnelles

Il est papetier.

Informations professionnelles

Il utilise une presse autographique pour ses besoins professionnels.

Voir la fiche


PERRIN, veuve REFAY

Nom : PERRIN, veuve REFAY
Prénom : Marie, Jeanne, Marguerite
Date : 20/04/1829

Ville : Mantes (Seine-et-Oise)

Informations personnelles

Elle est née à Maule (Seine-et-Oise) le 24 juin 1779 ; son père était fondeur d'étain. Elle a épousé l'imprimeur libraire Refay et s'occupe plus particulièrement de la papeterie.

Informations professionnelles

Son mari dont elle est séparée de biens lui a transmis ses brevets  d'imprimeur en lettres et de libraire mais seule, la première transmission a été effective le 18 août 1816. Il semble qu'ensuite il soit parti pour l'Amérique et soit mort quand elle demande que son brevet de libraire lui soit confirmé, le 23 avril 1823. À partir de 1826, son fils travaille avec elle comme compositeur.

Voir la fiche


PERRIQUET

Nom : PERRIQUET
Prénom : Claude, Edmond
Date : 18/06/1842

Adresses professionnelles

Rue Royale (1829)
31, rue de Paris (1863)

Ville : Auxerre (Yonne)

Informations personnelles

Il est né le 30 août 1807 à Châtillon-sur-Seine (Côte-d'or) ; son père était marchand de bois et deviendra président du Tribunal de commerce et membre du Conseil municipal. Il a travaillé chez son oncle Cornillac, imprimeur à Châtillon.
Il meurt le 26 janvier 1859.

Informations professionnelles

Il rachète l'imprimerie typographique de Lecoq, qui est paralysé, et obtient le 13 septembre 1818 son brevet d'imprimeur en lettres pour Auxerre. Après avoir obtenu un brevet de lithographe, il demande un brevet de libraire, en association (ce qui est impossible) avec Alfred Blouet ; le brevet est donc attribué à son seul nom le 3 juin 1850. De 1852 à sa mort, il est associé avec Rouillé.
Il est le grand imprimeur d'Auxerre, particulièrement actif à partir des années 1840. Il travaille pour la Préfecture, ce qui lui vaut d'imprimer les publications administratives comme l'Annuaire statistique du département de l'Yonne, et toutes les proclamations officielles, nombreuses entre 1848 et 1852, mais aussi toutes les professions de foi et controverses politiques locales suscitées par les événements de cette période. Le second pilier de son imprimerie typographique est la production des sociétés savantes (Société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, Société centrale de l'Yonne pour l'agriculture) et des érudits locaux.
La lithographie est utilisée ponctuellement dans ces publications pour reproduire une page de musique, quelques dessins techniques et cartes géographiques ; les rares reproductions de monuments et oeuvres d'art sont assez médiocres et Perriquet préfère insérer dans l'Annuaire statistique des lithographies du Parisien Thierry.
À sa mort, son fils Pierre Gustave lui succède et poursuit jusqu'en 1878 cette même production. Il est aussi, comme son père, le rédacteur-gérant du journal d'Auxerre La Constitution.
  

Voir la fiche


PERROT

Nom : PERROT
Prénom : Jean-François
Date : 19/04/1845

Adresses professionnelles

11, rue Buffault

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 8 avril 1821 à Laval. Il a d'abord été employé par le Ministère des finances.

Informations professionnelles

Il est remplacé par sa mère qui a été abandonnée par son mari pour une concubine.

Voir la fiche


PERROT

Nom : PERROT
Prénom : Joseph, Gabriel, Victor, César
Date : 09/02/1832

Adresses professionnelles

5, impasse du Doyenné

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 3 juillet 1793 à Toulouse. Son père était avocat.

Informations professionnelles

Tout d'abord commis à pied, il a été employé dans l'administration des contributions indirectes. Pour cause de mauvaise santé, il devient lithographe. Il fait faillite en 1842 avec un actif de 105 950 frs et un passif de 96 979 frs.  Il est l'auteur-éditeur de la Galerie des Saints imprimée chez la Veuve Noël. Il est condamné pour l'impression de l'Immaculée Conception non déposée, 43 exemplaires sont saisis ainsi que la pierre lithographique.

Voir la fiche


PERROT

Nom : PERROT
Prénom : Mathias
Date : 03/11/1854

Ville : Tarbes (Hautes-Pyrénées)

Informations personnelles

C'est un enfant abandonné à l'hospice, né le 25 février 1818 à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées). Il utilise, devenu adulte, une autre identité, se faisant appeler Marcel Prat. Il est ouvrier typographe. Il a été républicain en 1848, mais, selon le jugement du Préfet en 1854, il est resté étranger à toute manifestation, ses principes se sont modifiés et il offre plus de garanties que le sieur Bazerque pour qui il travaille.

Informations professionnelles

Il est d'abord  associé avec le négociant Bazerque qui a demandé en 1848 deux brevets de lithographe et typographe. Toutefois, "cette profession ne convenant pas à ses goûts et ne voulant pas, en l'abandonnant, laisser improductifs  ses brevets", Bazerque les cède à Perrot. L'acte du 10 août 1854 précise que cette cession est gratuite puisque Bazerque lui-même n'avait pas eu à payer ses brevets. En janvier 1855, Perrot déclare ne pas avoir de matériel pour la lithographie et renoncer à son brevet .

Voir la fiche


PERROT

Nom : PERROT
Prénom : Jean
Date : 20/08/1847

Ville : Angoulême (Charente)

Informations personnelles

Il est né à Angoulême le 15 août 1820 d'un père chapelier. Il a été ouvrier lithographe.

Voir la fiche


PERROT-BEAUPRÉ

Nom : PERROT-BEAUPRÉ
Prénom : Pierre
Date : 03/06/1842

Ville : Angoulême (Charente)

Informations personnelles

Il est né à Angoulême le 2 août 1807. Il a  été, pendant 15 ans, pressier puis compositeur chez Trémeau, à Angoulême, avant de travailler chez Broquisse de décembre 1837 à mars 1840.

Informations professionnelles

En 1871, il se retire et vend son entreprise.

Voir la fiche


PERROUAULT

Nom : PERROUAULT
Prénom : Victor, Marie
Date : 06/09/1858

Adresses professionnelles

64 et 65, passage du Caire

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 18 février 1830 à St Marc sur Coisnon (Ille et Villaine). Son père était cabaretier.

Informations professionnelles

Son brevet a été annulé pour inexploitation et racheté par le Dame Ledoux. Il a travaillé comme lithographe 9 ans à Avranches.

Voir la fiche


PERROUX

Nom : PERROUX
Prénom : Louis, Étienne, Adolphe
Date : 08/07/1852

Adresses professionnelles

15, rue Brantôme (1865)
33, rue Beaubourg (1865)
5, rue Phélippeaux (1858)
24, rue Gravilliers

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 4 février 1831. Son père était chantre et donneur d'eau bénite à l'église St François, rue Charlot.

Informations professionnelles

Ecrivain lithographe de formation, il est spécialisé en factures, étiquettes et cachets pour les 1ères communions.

Voir la fiche


PERRUCHE

Nom : PERRUCHE
Prénom : Antoine, Sauveur
Date : 30/11/1826

Adresses professionnelles

Rue aux Ours

Ville : Rouen (Seine-inférieure)

Informations personnelles

Il est né à Seillans (Var) le 14 février 1799. Il a été lithographe à Paris au début de l'année 1820, puis chez Periaux pendant six mois. De juin 1822 à novembre 1823, il travaille pour l'administration des douanes.

Informations professionnelles

Il a fait de nombreuses demandes pour Elbeuf ou Rouen avant  d'obtenir son brevet de lithographe. Il se heurte aux mêmes difficultés quand il demande un brevet d'imprimeur en lettres en 1848 et 1849.

Voir la fiche


PERVILLÉ

Nom : PERVILLÉ
Prénom : Cir, Pantaléon
Date : 20/05/1832

Adresses professionnelles

11, rue Thevenot

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 10 juillet 1784 à Liancourt. Son père était receveur général de la Prévôté d'Agincourt. Son fils de 16 ans a été blessé dans l'incendie de l'imprimerie du sieur Toulouse

Informations professionnelles

Il a acquis quelques fortunes dans le commerce des bretelles. Il a été associé avec le sieur Breugnot, lithographe sur zinc.

Voir la fiche


PESCH

Nom : PESCH
Prénom : Jean
Date : 17/06/1834

Ville : Toulouse (Haute-Garonne)

Informations personnelles

Il est né le 21 octobre 1799 à Toulouse ; son père était tonnelier. Il compte s'adjoindre son beau-frère qui est sourd-muet.

Informations professionnelles

Son brevet est annulé en 1860 car il est décédé.

Voir la fiche


PÉTIGNY

Nom : PÉTIGNY
Prénom : Pierre
Date : 23/07/1862

Ville : Pont-de-Beauvoisin (Savoie)

Informations professionnelles

Libraire et papetier avant l'annexion de la Savoie, il obtient un brevet de libraire le 23 juillet 1860. Son fils cède le commerce en 1871 aux Michaud qui l'abandonnent en 1874.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Philippe, Léon
Date : 20/12/1845

Ville : Avignon (Vaucluse)

Informations personnelles

Il est né le 11 juin 1815 à Avignon ; son père était courtier. Il est dessinateur lithographe.

Informations professionnelles

Son brevet est annulé pour inexploitation en 1855.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Jean, André
Date : 07/01/1856

Ville : Avignon (Vaucluse)

Informations personnelles

Il est né le 30 octobre 1807 à Avignon ; son père est un ancien militaire. Il  s'est formé à Paris. Il a ensuite travaillé comme directeur d'imprimerie à Paris, puis à Avignon.

Informations professionnelles

Il a obtenu un brevet pour Avignon le 18 avril 1831 qui est annulé car il part pour Paris ;  il y reçoit un brevet le 14 décembre 1837 auquel il renonce le 16 septembre 1855 car il a rejoint Avignon  et s'installe dans les locaux de son frère.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Émile, Étienne, Désiré
Date : 31/07/1851

Adresses professionnelles

2, rue des Vieilles Audriettes 58, rue Vielle du Temple 32, rue Saint-Antoine

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 5 novembre 1821 à Villiers. Son père est domestique chez M. Dabouvil.

Informations professionnelles

Lithographe, puis contremaître chez le sieur Antheaume, il travaille ensuite pendant 3 ans chez le sieur Jourdain, puis de 1846 à 1847 chez les sieurs Ch. Jacob et Ouvrier. Sa première demande est rejetée le 25 septembre 1850. Sa concubine Dame Belliscer demande aussi le brevet de M. Antheaume. Elle mène des aventures peu édifiantes puisqu'elle vit avec Petit tandis que son mari vit avec une conbcubine à Lyon. Inculpé en juin 1848, il est remis en liberté par le Général Président le 26 juillet 1848.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Jacques
Date : 09/07/1836

Adresses professionnelles

25, rue de Bourgogne

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 18 novembre 1785 à St Briepour (Auxerre). Son père était aubergiste.

Informations professionnelles

Il veut s'associer avec ses trois enfants lithographes comme lui.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Pierre, Nicolas, Jacques, Napoléon
Date : 26/06/1841

Adresses professionnelles

4, rue Gît-le-Cœur

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 4 décembre 1810 à Auxerre. Son père était boulanger.

Informations professionnelles

Il a été chef d'atelier dans 2 imprimeries lithographiques. Il a fait son apprentissage chez Cheyère, aujourd'hui attaché aux travaux du ministère des finances. Il est spécialisé dans l'impression de cartes géographiques.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Jacques, Paul, Émile
Date : 21/06/1845

Ville : Bordeaux (Gironde)

Informations personnelles

Il es né à Bordeaux le 14 juin 1823 ; son père, orfèvre à cette date, était devenu ensuite lithographe, mais il est mort alors que son fils n'avait que 13 ans. Celui-ci, quoique exempté de service militaire comme fils de veuve, s'est engagé comme volontaire dans la marine et revient dans ses foyers au bout de huit ans.

Informations professionnelles

Il demande un brevet de lithographe par création car  le brevet paternel a été transmis par sa mère à Lauvray en 1841. Bien qu'il y ait suffisamment de lithographes à Bordeaux et que l'on n' y crée plus de brevets, le Préfet propose de déroger à la règle en sa faveur. En 1848, il demande le transfert de son brevet pour Cayenne où il compte s'installer avec sa famille. On ne sait ce qu'il est devenu (l'administration constate son absence de Bordeaux en 1851) mais son brevet bordelais, annulé pour inexploitation en 1860, a été effectivement rendu.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Stanislas, Michel
Date : 17/01/1859

Adresses professionnelles

43, rue de Fleurus

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 21 janvier 1821 à Troyes. Son père était maître de dessin et de langues.

Informations professionnelles

Il est conducteur de 2e classe des Ponts et Chaussées. Il s'occupe de la publication de dessins au lavis d'après les procédés de chromolithographie pour les lycées et les écoles.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Charles, François
Date : 17/06/1833

Ville : Bordeaux (Gironde)

Informations personnelles

Il est né le 9 mars 1783 à Bordeaux ; son père était orfèvre. Il est marié et père de cinq enfants. Il a servi comme militaire et a été un temps orfèvre comme son père. Il est devenu ensuite artiste dessinateur et, entre 1828 et 1830, il a travaillé à Paris, notamment pour l'ouvrage de Rifaud, Tableau de l'Égypte, de la Nubie et des lieux circumvoisins. La révolution ayant arrêté l'activité des imprimeurs, il rejoint Bordeaux.

Informations professionnelles

Il travaille chez Dejernon qui, au bout d'un an, lui propose de lui vendre son brevet pour 1 200 F. Après divers démêlés de Petit avec ses associés, puis avec Dejernon qui se rétracte mais ne peut lui rendre l'acompte versé de 700 F, il fait une demande de brevet par création . Quand il meurt le 12 février 1836, sa veuve se retrouve seule avec cinq enfants mineurs. Elle ne demande pas de brevet à son nom, continuant sans doute à travailler sous couvert du nom de son mari, jusqu'à ce qu'elle se décide à vendre le brevet à Lauvray.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Thomas
Date : 06/04/1848

Adresses professionnelles

Passage du Caire

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 28 septembre 1805 à Corbis. Son père était brasseur.

Informations professionnelles

Il est compositeur typographe de formation.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Onésime, Julien
Date : 26/01/1869

Ville : Magny (Seine-et-Oise)

Informations personnelles

Il est né à Magny le 2 mars 1836 ; son père était libraire, puis il a ajouté la lithographie à son activité. Il a toujours travaillé avec lui.

Informations professionnelles

Il obtient le 2 mars 1869 le brevet d'imprimeur en lettres qui avait été refusé à son père.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Jean-Baptiste, Romain
Date : 21/01/1843

Ville : Magny (Seine-et-Oise)

Informations personnelles

Il est né à Serans (Oise) le 9 août 1810 ; son père était berger.

Informations professionnelles

Il est libraire à Magny depuis huit ans déjà quand, en 1842, il fait la demande d'un brevet. En même temps que la régularisation de sa situation, il obtient un brevet de lithographe. En 1844, il demande un brevet d'imprimeur en lettres qui lui est refusé car la clientèle semble insuffisante à l'administration ; même refus en 1848.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Jules
Date : 23/07/1875

Adresses professionnelles

11, rue du Petit Marché

Ville : Joinville (Haute-Marne)

Informations personnelles

Il est négociant.

Informations professionnelles

Il crée une librairie utilsant une presse typographique le 15 mai 1874, puis ajoute la lithographie à son activité. Après avoir cédé à Collet et Chaumont, il continue l'exploitation de sa librairie.

Voir la fiche


PETIT

Nom : PETIT
Prénom : Victor, Étienne, Marius
Date : 28/06/1880

Ville : Hyères (Var)

Informations personnelles

Il est né à Hyères le 12 août 1840. Il est employé aux pompes funèbres de la ville.

Informations professionnelles

Il utilise pour son compte personnel et celui des pompes funèbres une presse autographique.

Voir la fiche


PETIT de GRANVILLE

Nom : PETIT de GRANVILLE
Prénom : François, Frédéric
Date : 13/09/1828

Ville : Morlaix (Finistère)

Informations personnelles

Il est né le 26 mars 1786 à Saint-Domingue. Il a été "ruiné par les désastres de cette colonie", perdant les terres dont son père, arpenteur général du Roi, avait obtenu la concession. Il a servi  17 ans comme officier d'artillerie. Il est marié, père de quatre enfants et depuis 1815, il exerce le métier de libraire sans brevet, sa demande  formulée en 1822 ayant été rejetée. En 1827, la Direction de la Librairie demande au Sous-Préfet  de choisir deux des quatre libraires exerçant à Morlaix pour les breveter et de faire disparaître les autres commerces. Après hésitation, car il ne veut pas priver des familles de moyens de subsistance, celui-ci retire l'autorisation d'exercer à une libraire pas vraiment active et à Petit de Granville. Il a été dénoncé  comme "étalant d'habitude sur sa boutique toutes les lithographies à la gloire de la vieille armée" ; de plus, "sa femme est détestable". L'intéressé se défend et produit une lettre signée d'une dizaine de personnalités locales attestant que son établissement est le mieux fourni et le plus sérieux de la ville, offrant  un large choix d'ouvrages de piété et d'instruction. Il est finalement breveté libraire le 7 mai 1828.

Informations professionnelles

Pour soutenir sa demande de brevet de lithographe, il fait valoir qu'il est peintre, qu'il enseigne le dessin et qu'il serait utile à la Société d'agriculture dont il espère devenir membre. A sa mort en octobre 1850, sa veuve ne conserve que le brevet de libraire.

Voir la fiche


PETITJEAN

Nom : PETITJEAN
Prénom : Madeleine, Isoline
Date : 26/07/1838

Adresses professionnelles

35, rue de Paris

Ville : Saint-Germain (Seine-et-Oise)

Informations personnelles

Elle est née à Chatillon-sur-Loing (Loiret) ; son père était huissier.

Informations professionnelles

Elle était associée à Hullin, son beau-frère, dans un commerce de papeterie et lithographie grâce au brevet de celui-ci. Son associé, voulant partir pour Paris, vient de lui céder l'entreprise ; c'est pourquoi elle demande un brevet à son nom. Il lui est accordé alors qu'elle vient d'épouser le 3 avril 1838 l'écrivain lithographe Fleury ; elle demandera de pouvoir lui céder son brevet ultérieurement.

Voir la fiche


PETTRÉ

Nom : PETTRÉ
Prénom : Armand
Date : 12/09/1845

Adresses professionnelles

33, rue Beaubourg (1866)
100, rue Beaubourg
26, rue St Denis (1850)

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 23 juillet 1818 à Ribérous. Son père était maçon.

Informations professionnelles

Il est ouvrier lithographe de formation.

Voir la fiche


PETUREAU, épouse LACHÈVRE

Nom : PETUREAU, épouse LACHÈVRE
Prénom : Joséphine, Victoire, Catherine
Date : 14/12/1837

Adresses professionnelles

60 & 61, passage du Caire (1837)

Ville : Paris

Informations personnelles

Elle est née le 18 juillet 1803 au Havre (Seine-inférieure) ; son père était imprimeur. En 1834, elle a épousé l'horloger Lachèvre dont elle a eu deux enfants. Elle a éprouvé "de longs malheurs domestiques" jusqu'à la mort de son mari le 1er mars 1837.

Informations professionnelles

Quand elle fait sa demande de brevet de lithographe, elle est  imprimeur en taille-douce depuis 10 ans. Elle fait des travaux de ville.
Son brevet est annulé en 1856 car "elle a cessé  d'exploiter ce titre depuis huit à dix ans", pour causes d emauvaises affaires, semble-t-il.

Voir la fiche


Pages