A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
MAURIN

Nom : MAURIN
Prénom : Laurent, Nicolas, Eustache
Date : 20/05/1833

Adresses professionnelles

72, rue de Vaugirard

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 15 mars 1798 à Perpignan.  Son père était peintre

Informations professionnelles

Il est artiste pour ses propres œuvres.

Voir la fiche


MAURIN

Nom : MAURIN
Prénom : Bertrand
Date : 05/06/1828

Ville : Bayonne (Basses-Pyrénées)

Informations personnelles

Il est né à Bayonne le 29 mai 1790 et mort à Paris le 4 avril 1838.

Informations professionnelles

Il est d'abord papetier avant de s'adjoindre la lithographie, puis la typographie ; il obtient pour celle-ci un brevet par création  le 6 décembre 1832, ayant racheté le matériel d'un imprimeur décédé dont le gendre souhaite garder le brevet.

Voir la fiche


MAURIN

Nom : MAURIN
Prénom : Jean
Date : 26/07/1838

Adresses professionnelles

Rue du Pont Mayou
15, rue Orbe (1843)

Ville : Bayonne (Basses-Pyrénées)

Informations personnelles

Il est né le 17 novembre 1813 à Dax (Landes) ; son père n'était encore que papetier avant de devenir imprimeur. Il est employé chez son père et gère son imprimerie.

Informations professionnelles

Il reprend l'entreprise paternelle et les deux brevets de lithographe et typographe. Il se démet  de ce dernier en 1846.

Voir la fiche


MAUROU

Nom : MAUROU
Prénom : Jean-Baptiste, Jacques, Paul
Date : 18/09/1869

Ville : Avignon (Vaucluse)

Informations personnelles

Il est né le 25 juillet 1843 à Avignon ; son père était peintre.

Informations professionnelles

En 1876, l'administration constate qu'il a cessé d'exercer.

Voir la fiche


MAUROU

Nom : MAUROU
Prénom : Antoine, Marie Hippolyte
Date : 06/04/1867

Ville : Avignon (Vaucluse)

Informations personnelles

Il est né le 8 février 1810 à Avignon où son père était tailleur. Il est peintre en bâtiment.

Informations professionnelles

Il a racheté l'imprimerie de Petit qui se retire.

Voir la fiche


MAYER

Nom : MAYER
Prénom : Samuel, Jean
Date : 08/04/1843

Adresses professionnelles

11, rue du Marché aux chevaux
12, rue de la Clé (novembre 1850)

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 3 juillet 1820.

Informations professionnelles

Il est contremaître dans une lithographie

Voir la fiche


MAYER

Nom : MAYER
Prénom : Abraham
Date : 22/10/1841

Adresses professionnelles

17, rue du Cayre

Ville : Bordeaux (Gironde)

Informations personnelles

Il est né le 17 septembre 1818 à Saint-Pierre de la Martinique ; son père était libraire. Il a fait son apprentissage chez Légé, à Bordeaux, puis travaillé pendant neuf ans comme ouvrier.

Informations professionnelles

Il est spécialisé dans les cartes de visite, adresses, factures, étiquettes (Chocolat du Prince impérial, 1862) ...

Voir la fiche


MAYET

Nom : MAYET
Prénom : Julien
Date : 24/01/1876

Adresses professionnelles

20, rue Saint-Désiré

Ville : Lons-le-Saunier (Jura)

Informations professionnelles

Il forme la société en commandite J. Mayet et cie.

Voir la fiche


MAYEUR

Nom : MAYEUR
Prénom : Antoine, Joseph
Date : 02/02/1835

Ville : Lille (Nord)

Informations personnelles

Il est né à Douai (Nord) le 31 juillet 1797 ; son père était cordonnier. Il est professeur de dessin et veut pratiquer la lithographie pour compléter ses revenus. Il meurt le 4 septembre 1863.

Informations professionnelles

En 1838, il n'a qu'une presse, mais il en possède deux à sa mort, quand Roussel rachète son matériel.

Voir la fiche


MAYOUX

Nom : MAYOUX
Prénom : Antoine
Date : 18/11/1868

Adresses professionnelles

23, rue Michel le Comte

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 31 janvier 1829 à Grézieu (Rhône). Son père était boulanger.

Informations professionnelles

Il a été commis-voyageur en librairie pendant 12 ans chez Delaporte, puis il a été breveté libraire en 1860. Il est associé avec Honoré, le successeur de Delaporte. Il est également breveté taille-doucier en 1868. Ils sont spécialisés dans la fabrication des étiquettes de luxe.

Voir la fiche


MAYRAND

Nom : MAYRAND
Prénom : Jean-Baptiste
Date : 03/01/1876

Ville : Cirey-sur-Vezouze (Meurthe)

Informations professionnelles

Il joint à la papeterie, typographie et lithographie.

Voir la fiche


MAZAUDIER

Nom : MAZAUDIER
Prénom : Jean, Paul, Édouard
Date : 20/07/1844

Adresses professionnelles

2, rue des Quatre Pâtissiers

Ville : Marseille (Bouches-du-Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 31 juillet 1802 à Alès (Gard). Il a été apprenti chez Beisson à Marseille,  puis ouvrier chez Jusky à Nîmes. Il est marié et père de trois enfants.

Informations professionnelles

Il demande un brevet pour Alès (14 septembre 1830), confiant dans l'activité générée par les mines, les établissements industriels, les forges et hauts-fournaux ; il est soutenu par  de nombreux ingénieurs et directeurs d'usines mais l'activité se révèle peu rentable  et, en 1835,  il quitte Alès pour Marseille  où il prend la direction d'une imprimerie lithographqiue avant de s'associer avec Matheron en 1840. En prévision de la fin de l'association, il dépose une demande de brevet pour se mettre à son compte.

Voir la fiche


MAZEL

Nom : MAZEL
Prénom : J., A.
Date : 18/04/1874

Adresses professionnelles

5, rue des Fpourbisseurs

Ville : Avignon (Vaucluse)

Informations personnelles

Il est représentant de commerce.

Informations professionnelles

Il possède une presse autographique.

Voir la fiche


MAZEREAU

Nom : MAZEREAU
Prénom : François, Ernest
Date : 19/11/1860

Ville : Loudun (Vienne)

Informations personnelles

Il est né le 5 juin 1833 à Montmorillon (Vienne) ; son père était cloutier. Il a travaillé quatre ans chez Veniel, imprimeur à Montmorillon.

Informations professionnelles

Il reprend les brevets d'imprimeur en lettres et de libraire de Bruneau-Rossignol en juillet 1858 et obtient ensuite son brevet de lithographe par création.

Voir la fiche


MAZEREAU

Nom : MAZEREAU
Prénom : Louis
Date : 24/11/1859

Ville : Montmorillon (Vienne)

Informations personnelles

Il est né le 18 février 1818 à Montmorillon ; son père était propriétaire. Il a été huissier mais il a travaillé ensuite plusieurs années chez Chaboisseau dont il reprend l'imprimerie.

Informations professionnelles

En 1862, il vend à Becquet père son matériel pour 1 800 F et  clientèle et brevet pour 1 500 F. C'est Donatien Becquet qui doit l'exploiter, mais il est encore mineur et l'acte est donc signé pour le 26  décembre 1864. Alors les Becquet  renient leur signature et dénoncent Mazereau comme faussaire. Après expertise, ils sont condamnés pour dénonciation calomnieuse à 100 F d'amende, 800 F de dommages et intérêts et (en appel) un an de prison. Leur mobilier qu'ils avaient cherché à soustraire aux créanciers est saisi, et ils s'enfuient en Belgique. Mazereau récupère son brevet et le matériel est vendu aux enchères. Mazereau le rachète avant de le céder à son neveu Massé.

Voir la fiche


MAZURE

Nom : MAZURE
Prénom : Jean
Date : 18/05/1872

Ville : Saint-Girons (Ariège)

Informations personnelles

Il est fabricant de papier à cigarettes.

Informations professionnelles

Il  a besoin d'une presse lithographique pour l'illustration de la couverture des cahiers de papier à cigarettes.

Voir la fiche


MAZURIER

Nom : MAZURIER
Date : 11/03/1877

Ville : Pouilly (Aisne)

Informations professionnelles

Gérant de la sucrerie Viéville, Jadas et cie, il veut  utiliser professionnellement une presse lithographique (système Paul Abas).

Voir la fiche


MAZUYER

Nom : MAZYUER
Prénom : Jean, Pierre
Date : 24/04/1855

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est  le 22 septembre 1817 à Millery (Rhône) ; son père était marchand. Lui-même est papetier et vend des papiers peints.

Informations professionnelles

Il prend la succession de Bert qui tenait un commerce semblable et était breveté pour Charpennes, commune qui est passée de l'Isère au Rhône ; le Préfet ne voit  pas d'inconvénient à  transformer le brevet pour Lyon, d'autant que Mazuyer veut s'installer aux Brotteaux où il n'y a pas cette activité.

Voir la fiche


MÉA, veuve MICHEL

Nom : MÉA, veuve MICHEL
Date : 10/04/1849

Ville : Épernay (Marne)

Informations personnelles

Elle est née le 19 novembre 1827 à Épernay ; son père était tonnelier. Elle a épousé en février 1848 l'imprimeur Michel qui meurt le 5 octobre
 

Informations professionnelles

Elle reprend les brevets de lithographe et de libraire de son mari,  pour les céder rapidement  à Bruaux.

Voir la fiche


MÉDAILLE

Nom : MÉDAILLE
Prénom : Jules, Antoine
Date : 18/08/1851

Adresses professionnelles

6, place de la Calade

Ville : Nîmes (Gard)

Informations personnelles

Il est né le 20 novembre 1826 à Avignon (Vaucluse) ; son père était huissier. Il a travaillé comme ouvrier lithographe pendant plusieurs années en province (chez Bouvetier et Donnadieu à Nîmes) et à Paris, notamment à l'Imprimerie centrale, comme contremaître.

Informations professionnelles

Il reprend l'imprimerie et le brevet de son oncle, mais il doit fuir en Italie, peu de temps après, pour échapper aux poursuites judiciaires  car il est impliqué dans une affaire de faux de timbres en matière de contributions indirectes. Son brevet est annulé en 1859.

Voir la fiche


MEDINA

Nom : MEDINA
Prénom : Dominique, Auguste
Date : 19/09/1868

Adresses professionnelles

211, rue St Martin (1868)
18, rue de Chabert (1868)

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 12 avril 1825 à Metz, son père était d'origine espagnole et exerçait le métier de serrurier. Il a été naturalisé en 1847.

Informations professionnelles

Il a travaillé 10 ans dans plusieurs lithographies. Il possède 8000 francs et veut exploiter 2 presses pour imprimer des cartes de visite, des factures et des en-têtes. Il a été ouvrier lithographe 23 ans. Il se trouve trop épuisé par le travail, hors d'état de supporter les fatigues occasionnées par l'emploi des nouvelles machines.

Voir la fiche


MÉGARD

Nom : MÉGARD
Prénom : Jean-Baptiste, Pierre, Sébastien
Date : 20/04/1829

Adresses professionnelles

200, rue Martainville

Ville : Rouen (Seine-inférieure)

Informations personnelles

Il est né à Rouen le 15 octobre 1779 ; son père était menuisier et sa mère couturière. Il meurt le 12 août 1844.

Informations professionnelles

Il a obtenu un brevet d'imprimeur en lettres le 27 mai 1816, en remplacement  de celui obtenu en mai 1815, "pendant l'Usurpation", qui lui est retiré et annulé ; il a repris l'entreprise d'un imprimeur "avec qui il était en affaires depuis 11 ans" et qui se retirait en raison de son âge. Il reçoit ensuite un brevet de libraire  le 1er août 1818. Pour la lithographie, il fait une première demande en 1823 qu'il réitère en 1828, le Préfet ayant changé. Il fait aussi de la gravure en taille-douce. Il est l'imprimeur de l'archevêché et il est spécialiste des livres de piété et d'éducation. En 1835, l'imprimerie compte 20 ouvriers. Il travaille avec son fils Sébastien qui a demandé un brevet de libraire dès le 7 août 1827 et reprendra, à sa mort, le brevet d'imprimeur en lettres de son père, mais non celui de lithographe. Il fera de l'entreprise un grand éditeur de littérature pour la jeunesse.

Voir la fiche


MÈGE

Nom : MÈGE
Prénom : Lucien, Bertrand
Date : 18/10/1841

Ville : Bayonne (Basses-Pyrénées)

Informations personnelles

Il est né à Bayonne le 17 avril 1808 ; son père était commis négociant. Il est ouvrier graveur.

Voir la fiche


MÉGRET

Nom : MÉGRET
Prénom : Nicolas, Aimable
Date : 20/10/1836

Adresses professionnelles

5, rue Vivienne, terrasse Vivienne

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 2 juillet 1809.

Informations professionnelles

Il a exercé la profession d'écrivain lithographe.

Voir la fiche


MÉJEAT

Nom : MÉJEAT
Prénom : Charles, Victor, Joseph
Date : 15/01/1877

Ville : Rambervillers (Vosges)

Informations professionnelles

Il prend la succession de son père comme libraire, typographe et lithographe.

Voir la fiche


MÉJEAT

Nom : MÉJEAT
Prénom : Louis, François
Date : 17/03/1843

Adresses professionnelles

Rue du Puits (1842 ; 1875)

Ville : Rambervillers (Vosges)

Informations personnelles

Il est né à Rambervillers le 25 août 1819 ; son père était libraire, comme plusieurs générations avant lui, et vendait notamment des livrets de colportage, comme L'anabaptiste ou le cultivatreur par expérience, almanach nouveau pour l'an de grâce .....(1811-1828).

Informations professionnelles

Le 13 mai 1842, il reprend le brevet de libraire détenu  depuis 1838 par son frère qui poursuit son activité d'imprimeur sous le nom de Méjeat fils ou fils aîné. Louis François devient, peu de temps après, le premier lithographe à Rambervillers, puis obtient à son tour un brevet d'imprimeur en lettres le 31 août 1843. Cela lui permet d'imprimer (sous le nom de Méjeat jeune) et vendre une importante production d'abécédaires, de livrets d'éducation religieuse et de courts récits destinés à la jeunesse. Progressivement, la part de cette production destinée au colportage diminue, remplacée par des publications plus diversifiéees (discours, textes officiels...)
 À sa mort, son fils Charles Victor Joseph Méjeat lui succède et poursuit cette évolution : bien que l'imprimerie "Ch. Méjeat jeune" imprime encore en 1880 Le véritable messager vosgien, almanach intéressant, instructif et utile, elle travaille aussi pour les sociétés savantes locales et publie des ouvrages de médecine, de droit, d'histoire.

Voir la fiche


MELIN

Nom : MELIN
Prénom : Victor, Jean-Baptiste
Date : 20/09/1859

Adresses professionnelles

17, rue Chapon

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 16 mars 1826 à Paris.

Informations professionnelles

Il veut se spécialiser dans les chromolithographies et les étiquettes.

Voir la fiche


MELLINET-MALASSIS

Nom : MELLINET-MALASSIS
Prénom : François, Camille
Date : 21/05/1823

Adresses professionnelles

4, place Bourbon (1823)
5, place du Pilori (1853)

Ville : Nantes (Loire-inférieure)

Informations personnelles

Il est né le 28 janvier 1795 à Nantes dans une famille d'imprimeurs libraires du côté maternel ; après avoir divorcé, son père est parti pour mener une carrière militaire aventureuse et sa mère a pris la direction de l'imprimerie qu'elle avait héritée de sa mère ; pour marquer la continuité, son nom de jeune fille, Malassis, a été joint  à celui de son mari. Après ses études au collège impérial de Nantes, Camille Mellinet entre dans l'imprimerie pour seconder sa mère  qui emploie huit ouvriers sur quatre presses. En 1820, elle lui cède l'entreprise en échange d'une rente pour elle et son fils cadet. Sous la monarchie de Juillet, il est capitaine de la Garde nationale et membre du conseil municipal. Il est aussi membre de plusieurs sociétés savantes et notamment président de la Société académique de Nantes. Il écrit plusieurs ouvrages sur divers sujets dont le plus important est  La Commune et la milice de Nantes, étude en 12 volumes publiés de 1839 à 1843. Il participe aussi activement à la rédaction des journaux qu'il imprime : le Journal de Nantes et de la Loire-inférieure,  héritier du Journal du département fondé par son grand-père en 1797, et qui absorbera Le Breton  (1826-1828), mais s'arrêtera en 1830 ; une revue d'informations culturelles qui se donne pour mission de valoriser le patrimoine breton,  Le Lycée armoricain (1823-1830),  La Lyre armoricaine  (1826-1827),  La Revue de l'Ouest  (1829-1830) qui se fondra dans Le Lycée. Il meurt le 8 août 1843.

Informations professionnelles

Bien que sa mère soit à ses côtés dans l'imprimerie, c'est à son nom qu'ont été faites les demandes de brevet. Il reçoit donc un brevet d'imprimeur en lettres le 8 août 1816 et un brevet de libraire le 18 juillet 1818. Depuis 1813, l'imprimerie Mellinet-Malassis possède une presse pour la taille douce et acquiert dès 1819 une presse lithographique ; il demande alors à l'administration s'il doit obtenir un brevet ; n'en faisant pas un usage commercial, il sursoit, jusqu'à ce qu'on lui enjoigne, en 1823, de le faire à l'occasion du dépôt d'un "Lancier et son cheval" d'après Vernet, même si l'estampe n'est pas destinée à la vente. Le rapport du Préfet signale que "le pétitionnaire possède le plus bel établissement d'imprimerie qui existe à Nantes. Il en sort chaque année des travaux importants sur la littérature, les arts et les antiquités. Sous ce rapport, il mérite d'être encouragé. Comme éditeur du Journal du département, on n'a qu'à se louer  de la sagesse de ses principes et de la direction  qu'il cherche à donner à l'esprit public. Il est le seul de cette ville qui se soit livré au travail de la lithographie ; après des essais longs et dispendieux, il a atteint le but qu'il s'était proposé." Il obtient donc son brevet et il est le seul jusqu'en 1829 à pratiquer la lithographie à Nantes. Imprimeur attitré de l'évêché et de la préfecture, il a les faveurs de l'administration d'autant qu'il "neutralise avec  son journal du département  les funestes effets de la feuille révolutionnaire du sieur Mangin qui a pour titre L'Ami de la Charte". Il semble surtout qu'il ait choisi la modération, indépendamment de ses convictions personnelles.  L'imprimerie a pris un très grand développement puisqu'elle compte au début de la monarchie de Juillet 69 ouvriers. De ses presses sortent des ouvrages religieux mais aussi littéraires pour une part importante, des travaux d'histoire et de géographie, des almanachs... Outre les revues qu'il anime, Camille Mellinet imprime aussi les revues de sociétés savantes locales. Enfin, sa librairie à laquelle est jointe un cabinet de lecture est l'une des rares en Bretagne à offrir un choix d'éditions parisiennes récentes. La lithographie est mise à contribution pour les illustrations des livres et des revues qu'il imprime, notamment Le Lycée armoricain.
Après la mort de Camille Mellinet, la direction de l'entreprise est assumée par sa veuve puis, à partir de 1884,  par sa fille Lucie, secondée à partir de 1900 par son beau-frère Jules Biroché. La raison sociale devint "Imprimerie veuve Mellinet",  puis "L. Mellinet et cie, successeurs", enfin "Imprimerie Jules Biroché et Pierre Dautais". Devenue "Ancienne imprimerie Mellinet", elle ferme ses portes en 1982.

Voir la fiche


MELON de PRADOU

Nom : MELON de PRADOU
Prénom : Émile
Date : 18/02/1856

Adresses professionnelles

14, boulevard Poissonnière

Ville : Paris

Informations professionnelles

Il possède l'autorisation de faire usage d'une presse autographique car il est président du Cercle du commerce et de l'industrie et souhaite imprimer des listes d'acheteurs étrangers.

Voir la fiche


MELOT, veuve CHEVALLIER

Nom : MELOT, veuve CHEVALLIER
Prénom : Marie, Victoire, Félicité
Date : 14/12/1829

Ville : Beauvais (Oise)

Informations personnelles

Elle est née à Paris le 25 décembre 1789 ; son père était pharmacien. Elle a épousé Constant Chevallier dont elle dit avoir financé sur sa dot l'installation comme lithographe à Beauvais. Elle est mère d'un enfant.

Informations professionnelles

Elle supplée son mari durant les deux ans de sa maladie  et reprend, après sa mort, le brevet et l'entreprise qu'elle gère en s'appuyant sur son prote, Cochefert. Elle emploie plusieurs ouvriers et travaille pour les administrations locales. En 1834, elle se retire et vend l'imprimerie à Cochefert.

Voir la fiche


MELOTTE

Nom : MELOTTE
Prénom : Jules, Michel, Isidore
Date : 21/04/1866

Adresses professionnelles

56, rue St Sauveur

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 17 avril 1826.

Informations professionnelles

Dessinateur lithographe, il était breveté lithographe à St Quentin (Aisne).

Voir la fiche


MELOTTE

Nom : MELOTTE
Prénom : Jules, Michel, Isidore
Date : 27/04/1853

Ville : Saint-Quentin

Informations personnelles

Né le 17 avril 1826.

Informations professionnelles

Il est dessinateur lithographe de formation. Il sera breveté pour Paris en 1866.

Voir la fiche


MÉNARD

Nom : MÉNARD
Prénom : Henry, Cyprien
Date : 13/11/1851

Ville : Angers (Maine-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né le 13 juillet 1825 à Sepmes (Indre-et-Loire) où son père était percepteur des contributions directes. Il est écrivain dessinateur lithographe. Depuis 1844, il a travaillé chez Martineau puis chez Lecesne.

Informations professionnelles

Il a demandé un brevet de libraire en même temps que son brevet de lithographe mais ne l'a pas obtenu, le nombre des libraires ayant été jugé suffisant. Il fait de mauvaises affaires et quitte la ville. Son brevet de lithographe est annulé.

Voir la fiche


MENARD

Nom : MENARD
Prénom : J.
Date : 16/03/1871

Adresses professionnelles

Rue du Marché / Rue Nationale

Ville : Firminy (Loire)

Informations professionnelles

Il a une librairie-papeterie à Saint-Étienne, et ouvre une succursale à Firminy. Il déclare y posséder une presse typographique  le 13 décembre 1873.

Voir la fiche


MENDES

Nom : MENDES
Prénom : Arnaud, Marie, Oscar
Date : 02/12/1840

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 13 février 1817 à Bordeaux, son père était marchand.

Informations professionnelles

Il a travaillé 7 ans comme ouvrier lithographe chez le Sieur Potot, fabricant de papiers pour confiseurs.

Voir la fiche


MENDOUZE

Nom : MENDOUZE
Prénom : Barthélémy, Louis
Date : 06/05/1828

Adresses professionnelles

10, rue St Pierre Montmartre (1828)

68, rue de Seine (1824)

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 13 octobre 1775 à Paris, son père était orfèvre, il a été victime de la Révolution.

Informations professionnelles

Il est peintre et dessinateur. Il a fait une première demande en 1824 mais le nombre de lithographes était suffisant (en 1828: 28 lithographes à Paris et 54 dans les départements).

Voir la fiche


MENESSON

Nom : MENESSON
Prénom : Antoine, Charles, Philippe
Date : 06/11/1834

Ville : Laon (Aisne)

Informations personnelles

Né à Neufchâtel dans l'Aisne. Son père était notaire.

Informations professionnelles

Il reprend les trois brevets de Leblan-Courtois et publie un journal local.

Voir la fiche


MENET

Nom : MENET
Prénom : Henri
Date : 17/09/1851

Adresses professionnelles

13, rue des Petites Ecuries

Ville : Paris

Informations personnelles

Né en octobre 1790 à Privas.

Informations professionnelles

Marchand papetier, il souhaite exploiter cinq presses.

Voir la fiche


MENET

Nom : MENET
Prénom : Henry
Date : 27/08/1874

Adresses professionnelles

2, place de la Bourse

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est agent de change.

Informations professionnelles

Il utilise une presse autographique pour imprimer "les cotes de la Bourse et divers travaux de bureau".

Voir la fiche


MENU abbé

Nom : MENU abbé
Date : 29/10/1872

Ville : Château-Thierry (Aisne)

Informations professionnelles

Il déclare acquérir une presse lithographique pour son usage personnel.

Voir la fiche


MENUT

Nom : MENUT
Prénom : Léon, Théophile, Albert
Date : 11/02/1881

Adresses professionnelles

50, faubourg Montmailler

Ville : Limoges (Haute-Vienne)

Informations personnelles

Il est né à Vallon (Ardèche) le 23 mai 1843.

Informations professionnelles

Il est imprimeur typographe et lithographe.

Voir la fiche


MÉOT, veuve DALLEMAGNE

Nom : MÉOT, veuve DALLEMAGNE
Prénom : Anne, Sophie
Date : 09/09/1864

Adresses professionnelles

206, rue St Martin

Ville : Paris

Informations personnelles

Née le 12 octobre 1809 à Paris.

Informations professionnelles

Elle est brevetée imprimeur en taille-douce en 1864 et exploite ces deux brevets avec ses fils.

Voir la fiche


MÉRANTIER

Nom : MÉRANTIER
Prénom : Pierre, Hyacinthe
Date : 26/11/1847

Adresses professionnelles

17, rue Chapon

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 31 août 1812 à Vimoutiers (Oise) ; son père était maréchal des logis. Clerc d'huissier, il a été agent d'affaires impliqué dans une banqueroute frauduleuse et placé sous mandat d'arrêt  le 11 décembre 1840, mais immédiatement relâché, ce qui prouve qu'il n'avait aucune responsabilité dans cette affaire.

Informations professionnelles

 Il tient également un magasin de papiers fantaisie. Il a acheté l'établissement de Berle, le 30 avril 1843 pour 24 000 F rue Transnonain. Sa spécialité est le papier pour éventails, impression en or et argent et cartonnages fins.

Voir la fiche


MERCADIER

Nom : MERCADIER
Prénom : Jean, *François
Date : 01/04/1833

Adresses professionnelles

18, rue des Filatiers (1845)
38, rue des Filatiers (1826)

Ville : Toulouse (Haute-Garonne)

Informations personnelles

Il est né le 2 juillet 1797 à Toulouse ; son père était graveur. Il est le frère de Jean-Baptiste Joseph Mercadier, dit Mercadier aîné.

Informations professionnelles

Il est graveur et propose aux amateurs un choix de médailles commémoratives et de jetons et médailles de mariage à graver avant  de posséder son imprimerie en taille-douce à partir de 1827 ; il souhaite avoir un brevet de lithographe à cause de la concurrence que lui fait ce nouveau procédé. Il a déjà souvent travaillé avec le lithographe Gantier dont il reprend finalement le brevet. Il est associé au graveur Delor.
Comme son frère aîné, il est à la fois graveur et, à partir de 1833, lithographe. Le rapport de l'Expositon des produits des Beaux-arts et de l'Industrie de 1835 constate que sa production ne se distingue guère de celle de son frère : cachets et cartes de visite gravés, vignettes lithographiées, et les juge "frères en talent et en industrie". C'est néanmoins son talent de graveur qui est récompensé en 1840 par une médaille d'argent de l'Exposition des produits des Beaux-arts.
En 1840, il est victime d'un escroc espagnol qui lui fait imprimer de faux titres au porteur en lui faisant miroiter le monopole des impressions financières de la couronne d'Espagne ; accusé de complicité, il est incarcéré mais sa bonne foi est reconnue et il est innocenté par le jugement du 8 août 1840.

Voir la fiche


MERCADIER

Nom : MERCADIER
Prénom : Jean-Baptiste, Joseph
Date : 08/07/1833

Adresses professionnelles

44, rue des Filatiers (1845)

Ville : Toulouse (Haute-Garonne)

Informations personnelles

Il est né de mère inconnue le 8 juillet 1793 à Toulouse ; son père était graveur. Graveur lui-même, il a exposé à l'Exposition des produits des Beaux-arts et et de l'Industrie en 1827 et , en 1829, il reçoit une médaille de bronze car "il se distingue par une manière habile et élégante de graver les cachets". Son frère cadet sera aussi  graveur et lithographe.
Il meurt le 12 juin 1866 à Paris.

Informations professionnelles

Il demande un brevet de lithographe pour faire des travaux de ville, mais sa demande est rejetée en avril 1832 car le rapport de police lui reproche d'avoir professé "des principes  politiques très exaltés et contraires au gouvernement". Il doit produire un certificat signé par 17 officiers et sous-officiers de la Garde nationales attestant que c'est faux. Néanmoins, en 1854, alors que Marquès, un de ses anciens ouvriers demande un brevet, l'enquête l'accuse encore d'être "d'une grande immoralité, d'une probité fort équivoque" et d'appartenir "à une fraction du parti légitimiste dangereuse par son exaltation".
Breveté lithographe en 1833, il continue à graver des cachets et des cartes de visite, mais il lithographie désormais des têtes de factures, et des vignettes ; il imprime un plan de Toulouse, annoncé dès janvier 1838 dans le Journal de Toulouse. Sa production est très proche de celle de son frère et le jury de l'Exposition des produits des Beaux-arts et de l'Industrie écrit en 1845 : "Toulouse compte ces deux frères parmi ses lithographes les plus distingués. Ils ont formé par leurs exemples comme par leurs leçons un grand nombre d'excellents élèves". Toutefois, ce sont ses talents de graveur qui lui valent, comme à son frère,  une médaille d'argent à l'Exposition de 1840.
En 1849, il est à la recherche "d'un élève déjà formé et qui voudrait se perfectionner afin de prendre la continuation de ses affaires comme successeur", offrant de rester avec lui un couple d'années, et passe une annonce dans le Journal de Toulouse (24 août 1849). Il est toujours en activité en 1853. Son brevet est annulé en 1860 pour cause d'inexploitation.

Voir la fiche


MERCEREAU

Nom : MERCEREAU
Prénom : Charles, Alphonse
Date : 27/04/1853

Ville : Rochefort (Charente-inférieure)

Informations personnelles

Il est né le 10 décembre 1822  à Rochefort où son père était sous-inspecteur de la marine en retraite. Il est artiste peintre.

Voir la fiche


MERCIER

Nom : MERCIER
Prénom : Charles, Joseph, Tranquille
Date : 07/01/1840

Adresses professionnelles

50, rue Quincampoix (1853)
198, quai de Jemmapes (1853)

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 30 novembre 1808 à Meaulte dans la Somme, son père était ménager.

Informations professionnelles

Il est marchand papetier 10 rue St Martin. Sa femme fait des registres à l'usage d'industries en autographie.

Voir la fiche


MERCIER

Nom : MERCIER
Prénom : François, Joseph, Émile
Date : 27/09/1866

Adresses professionnelles

9, rue de la Ville-l'Evêque

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 3 novembre 1833 à Choisy-le-Roi.

Informations professionnelles

Il a été ouvrier lithographe mais aussi dessinateur et écrivain chez Collet pendant 13 ans.

Voir la fiche


MERCIER

Nom : MERCIER
Prénom : Nicolas
Date : 11/08/1834

Adresses professionnelles

7, rue Geoffroy l'Angevin (1855)
Quai des Augustins

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 8 avril 1812 à Poinson le Graney (Haute-Marne), son père était tisserand.

Informations professionnelles

Il a travaillé 12 ans comme ouvrier lithographe chez le Sieur Langlumé, puis chez Raverot à Tours puis chez Delaunay (pour 5 francs par jour). Il veut faire imprimer des dessins pour les marchands d'estampes.

Voir la fiche


MERCIER

Nom : MERCIER
Prénom : Jean-Baptiste, Benoni
Date : 21/01/1843

Adresses professionnelles

39, rue Saint-Michel (1842)
28, rue de la Tonnellerie (1854)

Ville : Chartres (Eure-et-Loir)

Informations personnelles

Il est âgé de 25 ans quand il épouse, le 24 septembre 1843, Marie Gabrielle Fouju. Il meurt à Chartres le 7 octobre 1867.

Informations professionnelles

Le 24 novembre 1842, Mercier officialise son acquisition de l’imprimerie lithographique de Dolléans, en faillite, par cette annonce du Glaneur : « Mercier, successeur de M. Dolléans, imprimeur-lithographe, rue Saint-Michel, à Chartres, prévient tous les commerçants qui ont des compositions de factures, billets, etc., qu’il conservera leurs pierres, et qu’ils n’auront à l’avenir que les tirages à payer. Il se charge aussi, comme le faisait son prédécesseur, des impressions d’affiches pour notaires, et des cartes de visite. » Dès l'obtention de son brevet, il annonce dans Le Glaneur la publication des trois premières livraisons des Vues pittoresques d'Eure-et-Loir, soit douze lithographies "confiées au crayon de M. Léopold Leprince", sans doute préparées par son prédécesseur Dolléans. En juin 1845, il décide d'échanger son brevet avec celui de Lange à Orléans.
Il revient ensuite s'établir à Chartres,  après avoir repris le 30 août 1853 le brevet du libraire Louis René Hébert. La librairie Mercier-Fouju fait aussi le commerce de la papeterie et prend la commission "d'impressions en tout genre" qu'elle fera exécuter par d'autres imprimeurs.
Après sa mort, sa veuve poursuit cette activité de librairie  papeterie.

Voir la fiche


Pages