A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
GERMAIN

Nom : GERMAIN
Prénom : *Auguste, Jean-Baptiste
Date : 18/06/1860

Adresses professionnelles

 

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 9 juin 1812 à Besançon (Doubs). Son père était perruquier. Il est marié. Il a été clicheur au journal La Presse et a travaillé chez Curmer.

Informations professionnelles

Il veut faire l'essai d'un nouveau procédé de reproduction sur métaux de cartes et gravures, avant d'en déposer le brevet.

Voir la fiche


GERMAIN

Nom : GERMAIN
Prénom : Pascal
Date : 17/07/1839

Ville : Le Havre (Seine-inférieure)

Informations personnelles

Il est né à Rouen (Seine-inférieure) le 5 octobre 1795 ; son père était couvreur en ardoises. Il a servi pendant 25 ans et il a teerminé sergent-major dans la 12e compagnie de cannoniers. Il avait été envoyé  chez Engelmann en 1818, sur ordre du ministre de la Guerre pour apprendre la lithographie et transmettre ses connaissances dans son corps d'armée.

Voir la fiche


GERMAIN dit SIMIER

Nom : GERMAIN dit SIMIER
Prénom : Louis
Date : 19/12/1846

Adresses professionnelles

245, rue Saint-Honoré (1846)
20, rue Poissonnière (1850)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 26 octobre 1800 au Mans (Sarthe). Son père était journalier. Il a été correcteur et compositeur,  puis, pendant 10 ans, relieur et libraire. Il est "marié à une dame Simier dont il a pris le nom en 1825, époque à laquelle il s'est établi relieur et ce parce que le sieur Simier, relieur du Roi était alors fort connu." En 1834, à la suite de sa faillite, il avait demandé une place à la direction de la Librairie, expliquant qu'il pouvait tenir n'importe quel emploi, vu son expérience ; il lui fut répondu qu'il n'y avait pas de place.
Il meurt en 1855.

Informations professionnelles

Il fait faillite en tant que relieur en 1832, et obtient un concordat qui ne laisse que 20% à ses créanciers. Il reprend donc son métier de relieur, mais il cherche à devenir aussi lithographe. Il s'associe avec Salomon qui lui vend son matériel, mais ils se fâchent et Salomon lui intente un procès  pour défaut de paiement. Sans brevet, Germain loue celui de Mondrion pour 25 F par mois en attendant d'avoir un brevet à son nom. Il attire l'attention de l'administration car, en 1846, il met son nom sur une affiche du magasin Aux villes de France. Il est menacé de poursuites mais comme il est l'auteur  d'une Consolation pieuse, offerte à la reine Marie-Amélie, qui a été bien reçue, il est seulement mis en demeure d'obtenir son brevet.
Il veut travailler avec son fils aîné et développer une production d'actions de sociétés industrielles et de compagnies de chemin de fer qu'il confie jusqu'ici à divers imprimeurs. Cette production le mène à une invention pour éviter la falsification des billets de banque qu'il propose au gouverneur de la Banque de France en 1850.
Il fait faillite en tant que lithographe en 1847 avec un actif de 16 517,40  F et un passif  de19 626 F. Il fait une nouvelle faillite en 1851 et ses 3 presses en taille-douce et ses 5 presses lithographiques sont vendues le 15 octobre 1851.

 

Voir la fiche


GERMAIN, veuve GOUJON

Nom : GERMAIN, veuve GOUJON
Prénom : Symphorose
Date : 11/08/1834

Ville : Saint-Germain (Seine-et-Oise)

Informations personnelles

Elle a épousé l'imprimeur Goujon en 1824 ; elle est mère de deux enfants.

Voir la fiche


GERMAIN-GRASSIN

Nom : GERMAIN-GRASSIN
Prénom : Jean-Baptiste, Joseph
Date : 01/01/1877

Adresses professionnelles

83, rue Saint-Laud
40, rue du Cornet et rue Saint-Laud (1890)

Ville : Angers (Maine-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né le 20 juin 1849. Il est associé avec Auguste Charles Geirges, né le 29 mars 1855 à Angers.

Informations professionnelles

Lithographes et libraires, ils remplacent Eugène Barassé. Ils ont une très importante production où dominent les ouvrages de médecine, mais ils impriment aussi des ouvrages de droit, d'histoire locale, de religion (ils se disent en 1899  imprimeurs de Mgr l'évêque, du Grand Séminaire et du Clergé), de botanique... jusqu'en 1909.

Voir la fiche


GERMINET

Nom : GERMINET
Prénom : Georges, *Auguste
Date : 30/03/1864

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 27 août 1821 à Baugy (Cher). Son père était maître boulanger. Il est marié et père de famille. Il travaille comme contremaître chez Guesnu.

Informations professionnelles

Il veut faire des décalques à reporter sur porcelaine. Le transfert du brevet de Second est compliqué : Second a fait faillite et ne travaille plus depuis plusieurs mois ; son matériel a été vendu et l'administration a engagé la procédure d'annulation du brevet ,mais le liquidateur la prévu de le céder à Germinet. Encore faut-il que Second retrouve ou obtienne un duplicata de son brevet dont il ne sait plus s'il date de 1849 ou 1850...

Voir la fiche


GERVAL

Nom : GERVAL
Prénom : Jean-Baptiste, François, *Auguste
Date : 07/09/1841

Adresses professionnelles

380, rue du Faubourg Saint-Denis (1852)
253, rue Saint-Martin (1832)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 18 avril 1798 à Verfeil (Haute-Garonne). Son père était propriétaire. Il est marié. Il travaille dans l'imprimerie depuis 1822. Il rend, pour l'attribution de son brevet, une page d'écriture parfaite.

Informations professionnelles

Il est installé graveur en taille-douce depuis 1832. En juillet 1841, la direction de la Librairie découvre chez lui 2 presses lithographiques en pleine activité pour l'impression de cartonnages et papiers fantaisie. Il ne faisait aucune publicité visible pour cette activité. À l'administration qui constate l'infraction, il répond qu'il travaille sous le brevet de Dezauche qui lui a vendu son matériel, et produit une lettre de celui-ci, datée du 23 juin 1838 et demandant le transfert de son brevet  en faveur de Gerval. L'inspecteur Truy le met en demeure de faire immédiatement une demande officielle de brevet. Il obtiendra aussi, en 1852, son brevet de taille-doucier.
Il  possède 5 presses en taille-douce et 2 presses lithographiques. Il imprime des feuilles d'éventail guillochés, dorés et argentés et des gravures de mode. Son produit annuel net pour la taille-douce est de 5 000 F et son loyer de 1 000 F.

 

Voir la fiche


GIACOBI

Nom : GIACOBI
Prénom : Barthélémy
Date : 10/08/1875

Adresses professionnelles

5, rue de l'Arc
18, rue des Ponchettes

Ville : Nice (Alpes-maritimes)

Informations professionnelles

Après cette première déclaration, il en fait une seconde annonçant qu'il s'associe avec Philippe Gandini et déménage.

Voir la fiche


GIARD

Nom : GIARD
Prénom : Georges,Édouard
Date : 02/03/1869

Ville : Valenciennes (Nord)

Informations personnelles

Il est né à Valenciennes le 1er mars 1840 ; son père était libraire.
 

Informations professionnelles

Il reprend les brevets de libraire et de lithographe de son père. Il avait déjà demandé en 1868 un brevet d'imprimeur en lettres qui lui avait été refusé, l'administration craignant que ce ne soit l'occasion de faire naître un journal d'opposition. Il lui est finalement attribué le 8 mars 1870.

Voir la fiche


GIARD

Nom : GIARD
Prénom : Louis, Jules, Bernard
Date : 13/04/1835

Adresses professionnelles

51, place d'Armes

Ville : Valenciennes (Nord)

Informations personnelles

Il est né à Valenciennes le 16 août 1808 ; son père était libraire

Informations professionnelles

Il reprend le brevet de libraire de son père le 15 décembre1834. S'il obtient son brevet de lithographe l'année suivante, il a beau multiplier les demandes de 1836 à 1860, il ne peut obtenir de brevet d'imprimeur en lettres. Le motif officiel est toujours la crainte que les imprimeurs ne puissent vivre de leur métier à cause d'une trop forte concurrence, alors que la peur est surtout qu'ils ne cèdent, par manque de travail, à la tentation d'imprimer des écrits légitimistes (en 1842) ou socialistes (1853). Giard a beau souligner qu'à Valenciennes il y  a un imprimeur pour 20 000 habitants alorsqu'à Saint-Lô, il y en  a 4 pour 8 000, il n'obtient pas satisfaction.

Voir la fiche


GIBELIN

Nom : GIBELIN
Prénom : Joseph, André
Date : 05/04/1830

Ville : Draguignan (Var)

Informations personnelles

Il est né le 25 février 1791 au Cannet-du-Luc (Var). Son père était négociant. Son brevet est annulé pour inexploitation en 1860.

Voir la fiche


GIBERT

Nom : GIBERT
Prénom : Jean-Baptiste
Date : 31/08/1876

Adresses professionnelles

7-11, rue de Jerusalem (1873)

Ville : Tours (Indre-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né à Vallères (Indre-et-Loire) le 24 juin 1832. Il épouse le 9 février 1863 Constance Clarey, fille des libraires et lithographes Pierre Clarey et Jeanne Martineau de Tours.
Il meurt à Tours le 22 avril 1902.

Informations professionnelles

Il est associé avec son beau-frère Alfred Clarey dans la société Clarey-Martineau et Gibert, le 28 mai 1865.  Cette société est dissoute le 31 août 1876 ; Jean-Baptiste Gibert  reste à la tête de l'imprimerie tourangelle, tandis qu'Alfred Clarey  s'installe à Asnières.
L'imprimerie prend donc le nom d'Imprimerie Gibert-Clarey. Elle fait des travaux de ville et imprime des étiquettes en plusieurs couleurs et or, notamment pour la Société coopérative (Cèpes à l'huile, Petits pois au naturel, 1875), mais aussi pour des clients plus lointains, notamment parisiens (Eau végétale de roses Monpelas à Neuilly, 1876 ; Pommade de Figaro, 1876 ; encre L'Inaltérable, 1877...) qu'elle touche grâce à son représentant dans la capitale. Elle a aussi une abondante production de chromos pour cartes publicitaires, bons points... Elle obtient une médaille de bronze en chromolithographie à l'Exposition des Arts appliqués à l'industrie  de 1876, un premier prix et une médaille de vermeil à celle d'Angers en 1877.
René Gibert, son fils, lui succède et poursuit l'expansion de la société qui fera une large place à la typographie après la guerre de 1914.

Voir la fiche


GIBOT

Nom : GIBOT
Prénom : Maximilien, Joseph
Date : 24/09/1841

Adresses professionnelles

Rue Saint-Merri (1843)
9, rue Beaurepaire (1844)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 24 septembre 1798 à Villers-Outréaux (Nord). Son père était mulquinier, c-à-d fabricant de tissus de lin.Lui-même a travaillé une quinzaine d'années, d'abord dans les châles et tissus, puis dans l'imprimerie lithographique, chez Renard à Reims, puis à Paris, chez Converset, à Tours, Marseille et Draguignan ; il est revenu à Paris comme contremaître dans une imprimerie. Il est marié et père de famille.

Informations professionnelles

En 1844, sans doute à cause de difficultés financières, il a cédé son matériel à Adam, lui laissant son brevet, dit-il, le temps que son acquéreur en obtienne un à son nom. Il cherche à le récupérer en 1846. Adam, qui a obtenu son propre brevet et rendu celui de Gibot, ne fait donc pas opposition à cette restitution mais la procédure est longue ; il ne retrouve son brevet qu'en 1849.

Voir la fiche


GIBRAT

Nom : GIBRAT
Prénom : Pierre, Edmond
Date : 30/07/1857

Adresses professionnelles

75, rue de Ménilmontant (1857)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 17 mars 1824. Il  a servi dans l'armée, puis a travaillé dans diverses imprimeries comme ouvrier lithographe.

Informations professionnelles

Il veut un brevet pour la fabrication d'éventails et d'étiquettes de luxe. Il semble avoir fait de mauvaises affaires et avoir vendu son matériel au bout d'un an.

Voir la fiche


GIÉLY

Nom : GIÉLY
Prénom : François, Hilaire
Date : 19/02/1866

Adresses professionnelles

326, rue Saint- Martin
Impasse de la Planchette
78, rue du faubourg Saint-Martin (1876)
24, rue d'Enghien
25, rue Saint-Martin (1865)
11, rue du faubourg Saint-Martin (1868)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 27 novembre 1836 à Vaison (Vaucluse).. Il a été exempté de service militaire pour faiblesse de constitution.  Il est venu à Paris en 1863 après avoir travaillé dans des imprimeries de province comme graveur et écrivain lithographe. Il a été employé comme écrivain lithographe pendant 1 an chez les frères Seringe.

Informations professionnelles

Il s'est associé à  Regnoul, que l'administration juge  "assez incapable et dont les travaux n'ont pas été fructueux", puis reprend le brevet et le fond. Il possède deux presses.
Il fait faillite en 1872 avec un actif de 5 200 F et un passif de 21 233,95 F.

Voir la fiche


GIGAULT

Nom : GIGAULT
Prénom : Frédéric, Jacques Eugène, Alexandre
Date : 29/04/1828

Adresses professionnelles

9, rue du Coq (1830)
19, rue Rousseau (1832)
55, rue Rousseau (1841)

Ville : Bar-le-Duc (Meuse)

Informations personnelles

Il est né à Douai (Nord) le 5 septembre 1797. Son père, officier du génie, organisa l'arpentage et le cadastre du nord de la Belgique, puis, revenu en France, prit en charge le même travail pour le département de la Meuse, entre 1815 et 1838, comme ingénieur géomètre en chef.
Il se fait appeler Gigault d'Olincourt ou simplement d'Olincourt, écrit parfois Dolincourt. Il a travaillé comme géomètre cadastral, a été nommé architecte de la 1ère circonscription de la Meuse en 1827 et ingénieur civil en 1830.
Il a  illustré d'un portrait (et peut-être rédigé) une  Notice historique sur Louis-Philippe Ier, roi des Français, brochure à la gloire de Louis-Philippe en 1830 et, en 1847, publie  un Bayard des temps modernes, ou Actions héroïques et faits d'armes du maréchal Oudinot, duc de Reggio, très bonapartiste.
Il est membre d'un très grand nombre de sociétés savantes  et se vante de nombreuses distinctions.

Informations professionnelles

Après son brevet de lithographe, il obtient un brevet d'imprimeur en lettres le 25 avril 1831, puis un brevet de libraire le 13 juillet suivant. Le 3 septembre 1852, il échange ce dernier contre un brevet de libraire pour Paris.
Pour ses premières productions, il fait appel à ses confrères typographes (Laguerre pour sa Notice sur Louis-Philippe)  ou recourt à l'autographie pour sa proposition d'une étude statistique des manifestations du choléra (Choléra-morbus, 1832) et autres brochures. L'obtention de ses deux autres brevets lui permet de se lancer dans des impressions plus ambitieuses. Outre quelques cartes géographiques, il se lance dans deux entreprises importantes, abondamment illustrées par la lithographie. Il édite, en association avec J.-B. Baillière, le grand éditeur médical parisien, les ouvrages des orthopédistes Humbert , père et fils, et Jacquier, intitulés  De l'emploi des moyens mécaniques et gymnastiques dans les traitements des difformités du système osseux  (7 volumes dont 2 de planches, 1831-1836) et l'Essai et observations sur la manière de réduire les luxations spontanées (1835). Il y exploite ses qualités de dessinateur d'architecture que l'on retrouve aussi dans le Traité de géométrie, de trigonométrie, d'arpentage et de géodésie pratique  de Jeannet, mais surtout dans son Choix d'édifices publics et particuliers construits ou projetés dans les départemens (1839-1843), très lié à ses fonctions d'inspecteur des travaux communaux de la Meuse. L'ouvrage vendu par livraisons, rassemble les plans commentés d'ouvrages divers où la part belle est faite à ses propres projets et à ceux d'Achille Gigault d'Olincourt, son père ; sans doute la proposition d'y faire figurer les travaux d'autres architectes n'a-t-elle pas rencontré le succès et la publication semble s'être arrêtée bien avant les 10 tomes prévus. Il y présente notamment un projet d'aménagement pour les écoles, depuis l'architecture des bâtiments jusqu'au dessin du mobilier scolaire. Il publie aussi Le Père de famille, journal progressif de l'instruction populaire, mémorial des intérêts, des droits et des devoirs des instituteurs et des institutrices (1836-1838).
Pour les illustrations de l'Essai et observations sur la manière... qui ne sont pas des plans d'instruments orthopédiques, mais des planches d'anatomie, il dit avoir utilisé un instrument de son invention, l'horamagraphe, dont on ignore le principe.
 

Voir la fiche


GIHAUT

Nom : GIHAUT
Prénom : Jean, François
Date : 28/01/1829

Adresses professionnelles

5, boulevard des Italiens (1839)

Ville : Paris

Informations personnelles

 Antoine Gihaut, originaire de Linverville, commune de Gouville-sur-Mer (Manche), a fondé un commerce d'estampes vers 1815, à l'angle de la rue Le Pelletier et du boulevard des Italiens ; il y travaille avec son fils Jean François, né le 14 septembre 1798, bientôt rejoint par le second, Michel Ange, âgé de 15 ans ; la boutique s'installe ensuite au 5-7 du boulevard des Italiens.
Jean François Gihaut meurt en 1854. Son frère, Michel Ange,  qui a épousé en 1829 la nièce de Bénard aîné, marchand d'estampes, meurt le 22 décembre 1871.

Informations professionnelles

Le 5 novembre 1822, les deux frères rachètent à leur père son commerce dont son important stock d'estampes : paysages, portraits, sujets militaires, caricatures, costumes du Journal des modes, musique, feuilles d'écriture, images pour enfants. S'y joint un stock de pierres lithographiées par Pigal ou Charlet. Leur commerce est prospère ; ils sont éditeurs et marchands d'estampes qu'ils font imprimer par Langlumé, Senefelder, Villain... En 1829, Jean François demande un brevet de lithographe pour ajouter la production à la commercialisation. Les deux frères s'associent pour dix ans dans cette entreprise. Encore célibataires, ils ont le projet de séparer leurs activités quand l'un des deux sera marié, l'un prenant la boutique de gravures, l'autre l'imprimerie lithographique. La demande de brevet comporte de flatteuses apostilles, les comparant avec Delpech. En 1839, il prévient l'administration qu'il cesse d'imprimer ses estampes, confiant ce travail à Auguste Bry, pour la plus grande partie, ainsi qu'à divers autres imprimeurs. Ils redevienent éditeurs et marchands.
Ils sont à l'origine, dans les années 1820, de la mode des albums lithographiques, souvent livres d'étrennes, qui rassemblent, après un frontispice humoristique, 10 à 15 planches signées de Bellangé, Raffet ou Charlet. Ils impriment aussi quelques oeuvres de Delacroix, Géricault, Vernet. Toutefois, leurs spécialités sont la satire de moeurs et les sujets militaires. Ils abordent peu la caricature politique, même si la révolution de 1830 suscite quelques estampes montrant la violence des combats et celle de 1848 quelques fêtes populaires, mais, dans ces deux périodes de liberté, ce sont Philipon et Aubert qui dominent avec éclat la production, avec les risques judiciaires qu'elle entraîne. Très prolifiques durant la Restauration dans le domaine de la satire de moeurs, grâce à Pigal, Monnier, Bellangé, Charlet, le débutant Phlipon..., les frères Gihaut ne peuvent rivaliser avec les caricaturistes soudés autour d'Aubert par leur combat politique quand ceux-ci doivent se reconvertir dans la caricature sociale. Ils ne partageront presqu'aucun dessinateur avec Aubert sauf collaboratoin très ponctuelle de Benjamin Roubaud pour son Album d'Afrique  et quelques estampes de Decamps. En revanche, Charlet et surtout Raffet leur fournissent, sous la monarchie de Juillet, une très abondante production d'estampes militaires  (costumes, scènes de la vie militaire, engagements armés en Algérie, et plus tard, en Italie) genre lui aussi très prisé. Ils s'intéresseront très peu aux portraits et les quelques paysages, à l'exception de ceux de Marvy (1841) seront souvent ceux des expéditions militaires.
.

 

Voir la fiche


GILBERT

Nom : GILBERT
Prénom : Martin
Date : 12/09/1876

Ville : Bordeaux (Gironde)

Informations professionnelles

Il utilise une presse autographe pour son travail au journal Le Don Quichotte.

Voir la fiche


GILBERT

Nom : GILBERT

Adresses professionnelles

3, quai Malaquais

Ville : Paris

Informations professionnelles

Il fait la demande d'une presse autographique rejetée le 2 décembre 1857. Il est alors président de la Société des Architectes et souhaite faire des impressions de lettres et circulaires

Voir la fiche


GILBERTON

Nom : GILBERTON
Prénom : François
Date : 20/12/1844

Ville : Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)

Informations personnelles

Il est né le 28 octobre 1803 à Clermont-Ferrand ; son père était cultivateur. Il a fait divers métiers, travaillant notamment chez des notaires et des avoués, mais il a aussi fait de la lithographie pendant dix ans environ. Il a été amputé de la jambe gauche à la suite d'un accident.

Informations professionnelles

Il est papetier et  s'occupe de réglure d'où la nécessité d'un brevet de lithographe pour développer la fabrication  de registres commerciaux.

Voir la fiche


GILLARD

Nom : GILLARD
Prénom : Louis, Étienne, Alphonse
Date : 27/04/1877

Ville : Senonches (Eure-et-Loir)

Informations personnelles

Âgé de 32 ans, il est propriétaire.

Informations professionnelles

Il a acquis une presse lithographique pour son usage personnel et celui de ses amis.

Voir la fiche


GILLARD

Nom : GILLARD
Prénom : Alexandre, Léon
Date : 28/04/1852

Ville : Abbeville (Somme)

Informations personnelles

Il est né à Drucat (Somme) le 17 juin 1827 ; son père était chevalier de la Légion d'honneur. Il est écrivain lithographe.

Informations professionnelles

En 1873, l'administration constate qu'il a cessé d'exercer.

Voir la fiche


GILLES

Nom : GILLES
Prénom : Jean, Louis
Date : 30/05/1832

Ville : Soissons (Aisne)

Informations personnelles

Né le 20 février 1794 à Cys dans l'Aisne. Son père était marchand de vin et échevin.

Informations professionnelles

Il a été greffier du tribunal de commerce pendant près de sept ans puis il a travaillé dans les Messageries du commerce dans lesquelles il avait des intérêts. Il est breveté en 1832 imprimeur lithographe et imprimeur en lettres, et libraire le 12/10/1840. Il justifie cette dernière demande par un projet  d’éducation et d’instruction sociales, lancé en 1836,qui a pour but de rendre facile « la propagation des bons livres et l’institution de bibliothèques communales populaires, d’instituteurs et de prisons ». Approuvé par le conseil du Roi le 10 mai 1839, ce projet est sur le point de recevoir une première application dans l’arrondissement de Soissons par l’établissement de bibliothèques d’instituteurs primaires avec l’appui du Conseil général du département.

Voir la fiche


GILLET

Nom : GILLET
Prénom : Joseph, Adolphe
Date : 10/09/1869

Adresses professionnelles

82, passage du Caire

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 25 janvier 1833 à Hymont (Vosges). Son père était manouvrier. Il a travaillé cinq ans chez la dame Augros, puis chez Plaideux qui le paie 2 F 50 par jour, comme contre-maître. Il dit posséder un capital de 5 000 F.
 

Informations professionnelles

Il se spécialise en travaux de ville.
En juillet 1876, il acquiert l'établissement du graveur imprimeur Perrochon au 14 rue du Caire

Voir la fiche


GILLET

Nom : GILLET
Prénom : Louis, Sixte
Date : 12/02/1836

Adresses professionnelles

Passage des Panoramas, Galerie Saint-Marc

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 6 mai 1812 à Paris. Il est marié et père de famille. Il travaille chez Brégeaut.

Voir la fiche


GILLET de GRANDMONT

Nom : GILLET de GRANDMONT
Prénom : Claude, Jean, Alfred
Date : 08/07/1865

Adresses professionnelles

20, rue de  Montmorency
3, rue de Montmorency
80, rue du faubourg Saint-Denis ( 1865)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 2 novembre 1824 à Paris. Il est marié et  père de famille. Il est dessinateur lithographe, spécialisé dans la fabrication d'étiquettes et travaille avec Bouquet.

Informations professionnelles

Il exploite une fabrique spéciale d'étiquettes en tous genres.

Voir la fiche


GILLETTA

Nom : GILLETTA
Prénom : Jean, André
Date : 31/05/1861

Ville : Nice (Alpes-maritimes)

Informations personnelles

Né le 29 mars 1826.

Informations professionnelles

Il exerce depuis 15 ans et possède deux ateliers, pour la lithographie et la typographie, au moment de la régularisation des brevets, à la suite de l’annexion du comté de Nice.

Voir la fiche


GILLIET

Nom : GILLIET
Prénom : Louis, Pierre, François
Date : 08/10/1839

Ville : Moulins (Allier)

Informations personnelles

Louis Caberloin dit Gilliet est né le 26 juin 1809 "dans le comté de Ham[p]shire" en Grande-Bretagne. Son père était un officier français alors prisonnier. Il a été prote chez Enaut et joint à sa demande de brevet un certificat  d'un écrivain lithographe qui dit lui avoir donné des leçons pendant deux ans.

Voir la fiche


GILLOT

Nom : GILLOT
Prénom : Firmin
Date : 22/03/1843

Adresses professionnelles

8-10, rue du Chevalier du Guet (1850)
23, quai Saint-Michel (1858)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 11 octobre 1819 à Combres (Eure-et-Loir) ; son père était tonnelier. Il a fait un mariage "avantageux".
Il meurt le 22 juin 1872.

Informations professionnelles

Écrivain lithographe et dessinateur,  il a travaillé avec d'autres imprimeurs lithographes : Goyer pendant 2 ans, puis Loire dont il est l'associé avant de reprendre son brevet.
Il met au point le procédé panéiconographique qui permet de pallier le principal inconvénient de la lithographie : obtenu par ce procédé à plat, le dessin ne peut être directement intégré pour tirage à une planche typographique, en relief ; grâce au procédé de Gillot, le dessin est reporté à l'encre grasse sur une plaque de zinc, puis protégé  d'une morsure à l'acide de  la plaque, ce qui le laisse en relief pour prendre l'encre de la presse typographique. Ce procédé a l'avantage sur la gravure sur bois de bout qu'il concurrence, d'éviter la technicité de la gravure, sa lenteur et son coût. Il intéresse tous ceux qui veulent mêler, dans une même page, texte et image, pour un prix modique. Les journaux, notamment les revues satiriques publiant textes amusants et caricatures (La Vie parisienne, le Journal amusant, Le Drôlatique...), les publicités de spectacles, de magasins ou de publications, sont ses principaux clients. Il peut aussi faire des reproductions de travaux antérieurs.
À sa mort, son fils Charles lui succède et poursuit ses recherches qui aboutissent, en 1876, à la création du premier atelier de photogravure au trait.

Voir la fiche


GILLOT

Nom : GILLOT
Prénom : Georges, Ernest, Marie
Date : 26/10/1880

Adresses professionnelles

13, place Saint-Maclou

Ville : Mantes (Seine-et-Oise)

Informations personnelles

Il est né à La Flèche (Sarthe) le 31 octobre 1852.

Informations professionnelles

Il crée une librairie et un atelier de typographie et lithographie.

Voir la fiche


GILLY

Nom : GILLY
Date : 11/05/1876

Ville : Trigance (Var)

Informations personnelles

Il est instituteur et secrétaire de mairie.

Informations professionnelles

Il possède une presse autographique pour ses besoins professionnels.

Voir la fiche


GILQUIN

Nom : GILQUIN
Prénom : Paul, Napoléon
Date : 18/03/1869

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 15 décembre 1840 à Paris. Il est fils d'un imprimeur en taille- douce. Il est marié et paie 1 500 F de loyer.

Informations professionnelles

Ne pouvant ouvrir une succursale, le père a choisi de faire breveter son fils avec qui il est associé ; le brevet est accordé le 13 juin 1863. Leur spécialité est la gravure de mode, mais l'activité périclite à cause de la concurrence de la lithographie et de "tous les procédés  économiques récemment inventés". Avec la lithographie, il veut faire des travaux de ville : factures, prospectus... Il avait 8 presses en taille douce et n'en garderait que 2 ou 3.

Voir la fiche


GIMELLE, veuve SUCHET

Nom : GIMELLE, veuve SUCHET
Prénom : Marie, Marthe
Date : 28/02/1861

Ville : Nice (Alpes-maritimes)

Informations personnelles

Née le 6 octobre 1808 à Nice dans les Alpes-maritimes.

Informations professionnelles

Son mari est libraire depuis 30 ans et lithographe depuis 20 ans. Elle veut garder ces deux brevets, transférés en même temps, mais vendre celui d’imprimeur en lettres.

Voir la fiche


GINOT-DESROIS

Nom : GINOT-DESROIS
Prénom : Marie
Date : 24/01/1829

Ville : Paris

Informations personnelles

Née le 22 septembre 1792 à Chambéry, elle était institutrice chez Lady Cadogan après avoir été reçue maîtresse de pension. Elle est l'auteur d'un calendrier astronomique  et elle aurait travaillé pour la lithographie de Sèvres.

Informations professionnelles

Elle a l'intention de s'installer près de Versailles et son projet est très vague. Elle n'a jamais fait usage de son brevet obtenu sur la recommandation de l'évêque de Beauvais. L'administration voit d'un mauvais oeil son désistement rapide pour Cluis, ce qu'elle assimile à un trafic :  "Un pareil trafic est sans doute blâmable et l'adminsitration dans son intérêt propre ne saurait le tolérer" Toutefois, les bons témoignages apportés par Cluis  portent l'administration  à autoriser le transfert.

Voir la fiche


GINOUX, veuve VEIRUN

Nom : GINOUX, veuve VEIRUN
Prénom : Marie, Rose
Date : 01/05/1848

Adresses professionnelles

97, Grand'Rue

Ville : Alais (Gard)

Informations personnelles

Elle est née à Alès le 14 novembre 1805 ; son père était cordonnier.  Elle a épousé l'imprimeur et libraire breveté Veirun qui imprime L'Écho d'Alès et un certain d'ouvrages et de brochures.  Quand il meurt en 1847, ses deux fils sont encore mineurs.

Informations professionnelles

Elle reprend les deux brevets de son mari en juillet 1847  et demande un brevet de lithographe par création. Son fils lui succèdera.

Voir la fiche


GIRARD

Nom : GIRARD

Adresses professionnelles

59, rue Bourbon Villeneuve

Ville : Paris

Informations personnelles

Né en 1828 à Mauvezin (Gers).

Informations professionnelles

Il est agent d'affaires pour la vente et la prise des brevets d'invention en France et à l'étranger. Il souhaite imprimer des circulaires mais sa demande de presse autographique est rejetée le 16 novembre 1854.

Voir la fiche


GIRARD

Nom : GIRARD
Prénom : Antoine
Date : 03/11/1865

Adresses professionnelles

127, passage du Caire

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 26 juillet 1837 à Tournus (Saône-et-Loire). Son père était négociant. Arrivé en 1855 à Paris avec sa famille, il a d'abord travaillé chez un coulissier de courses, puis chez Létang, avec qui son père est associé, pendant 8 ans.

Voir la fiche


GIRARD

Nom : GIRARD
Prénom : Hubert
Date : 09/12/1857

Adresses professionnelles

34, rue des Bernardins (1857)
90, rue de la Harpe (1858)
39, rue Quincampoix (1858)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 1er juin 1823 à Lyon. Son père était teinturier pour chapeaux.Il a dirigé quelques temps l'établissement de la veuve Marcilly, avant de travailler pour Laurant.

Informations professionnelles

 Il rachète pour 3 100 F le fonds et le matériel de Laurant dont il était l'associé et le reste jusqu'en mai 1858. il veut faire de la litho au crayon et en couleurs.

Voir la fiche


GIRARD

Nom : GIRARD
Prénom : Marie, Florentine
Date : 24/06/1851

Adresses professionnelles

36, passage du Caire (galerie Sainte-Foi)

Ville : Paris

Informations personnelles

Elle est née le 10 avril 1819 à Mertrud (Haute-Marne). Son père était marchand de bois. Elle vivait depuis plusieurs années avec un imprimeur lithographe, Louis Bonnaire, qui attendait d'être veuf pour l'épouser et, depuis 8 ans, elle pratique la lithographie. 

 

Informations professionnelles

 Louis Bonnaire est décédé deux mois avant le mariage (?) et laisse de nombreuses dettes qu'elle veut rembourser en continuant ses affaires. Bien que leur concubinage fasse juger que "sa conduite laisse à désirer", son expérience et le but qu'elle poursuit lui valent l'indulgence de l'administration qui lui accorde son brevet. Elle possède deux presses.

Voir la fiche


GIRARD

Nom : GIRARD
Prénom : Joseph
Date : 25/08/1870

Ville : Beaujeu (Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 19 seprembre 1809 à Chomelix (Haute-Loire) ; son père était maréchal-ferrant. Il a été libraire à Lyon pendant huit ans. il est père de deux enfants.

Informations professionnelles

La décision a été prise de lui accorder son brevet de lithographe en août 1870, mais le jour est incertain, ayant été gratté et  il ne semble pas que les circonstances aient permis son envoi.

Voir la fiche


GIRARD

Nom : GIRARD
Prénom : Auguste
Date : 30/08/1876

Ville : La Mure (Isère)

Informations professionnelles

Il pratique typographie et lithographie comme son prédécesseur Chapot.

Voir la fiche


GIRARD

Nom : GIRARD
Prénom : Joseph
Date : 05/04/1871

Ville : Beaujeu (Rhône)

Informations personnelles

Il est libraire.

Informations professionnelles

Il crée une imprimerie typographique et lithographique.

Voir la fiche


GIRARD

Nom : GIRARD
Prénom : Frédéric
Date : 09/10/1866

Adresses professionnelles

Rue du Bois-Savary

Ville : Saint-Nazaire (Loire-inférieure)

Informations personnelles

Il est né le 7 mai 1835 à Breloux (Deux-Sèvres). Son père était menuisier.

Informations professionnelles

Il obtient ensemble les brevets de lithographe et d'imprimeur en lettres. Il déclare le 27 juin 1872 qu'il devient aussi libraire.

Voir la fiche


GIRARD

Nom : GIRARD
Prénom : Joseph
Date : 04/12/1850

Ville : Tarare (Rhône)

Informations personnelles

Il est né à Lyon (Rhône) le 26 juillet 1826 ; son père était tailleur. Il a été apprenti, puis ouvrier lithographe chez Brunet à Lyon. Quand il fait sa demande de brevet, il est écrivain lithographe à Bourg-en Bresse.

Informations professionnelles

Sa demande de brevet d'imprimeur en lettres est rejetée le 16 avril 1858.

Voir la fiche


GIRARDET

Nom : GIRARDET
Prénom : Charles, Samuel
Date : 23/09/1831

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 24 novembre 1780 au Locle, dans le canton de Neuchâtel (Suisse), de protestants français exilés qui ont retrouvé en 1790 la nationalité française. Son père était libraire. Il est le frère du graveur célèbre, Abraham Girardet (décédé en 1823), qui se rendit célèbre par ses vues d'actualité pendant la Révolution française, puis, sous l'Empire, par l'interprétation graphique de tableaux de grands maîtres du passé ; sa Transfiguration d'après Raphaël lui valut de nombreuses commandes. Charles Girardet est comme ses frères Abraham et Alexandre, dessinateur. Il rejoint son frère Abraham à Paris en 1805 pour se former, puis retourne au Locle où il grave de nombreux portraits. Il est de retour à Paris en 1823. Il  a eu pour élève Léopold Robert qui atteste de son génie inventif pour soutenir sa demande de brevet.
Il est marié, père de 4 enfants.
Il meurt en 1863.

Informations professionnelles

Il dit s'occuper de lithographie depuis 1809 et demande à avoir une presse chez lui pour pouvoir se perfectionner dans cette technique. Il avait en 1820 utilisé la lithographie pour copier la Transfiguration  de son frère Abraham. Sa première demande, en décembre 1829, est refusée.
Il semble qu'il ait poursuivi une carrière de dessinateur pour des gravures ou des lithographies (frontispice de La Henriade, éditée par Dubois en 1825). Il reçoit le premier de la Société d'encouragement à l'industrie nationale en 1831 et une médaille d'or  en 1832 pour ses travaux sur la lithographie.

Voir la fiche


GIRAUD

Nom : GIRAUD
Prénom : Jean, Joseph
Date : 20/12/1878

Adresses professionnelles

24, rue Pavillon

Ville : Marseille (Bouches-du-Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 15 juillet 1851 à Marseille. Il est typographe.

Informations professionnelles

Il s'est associé avec Marius Durbec, né le 2 janvier 1849 à Marseille, qui était commis. Ils reprennent l'imprimerie de Mathieu Bouisson .

Voir la fiche


GIRAUD

Nom : GIRAUD
Prénom : Louis, Michel
Date : 05/08/1865

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 14 janvier 1834 à Vienne (Isère) ; son père était cordonnier. Il est marié et père d'un enfant.

Voir la fiche


GIRAUD

Nom : GIRAUD
Prénom : Michel, Marie
Date : 08/04/1836

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né à Lyon le 17 février 1788 ; son père était graveur en taille-douce. Il est  lui-même imprimeur taille-doucier quand il fait la demande d'un brevet de lithographe. Il meurt le 3 juillet 1839.

Voir la fiche


GIRAUD

Nom : GIRAUD
Prénom : Jacques, Honoré
Date : 14/01/1854

Adresses professionnelles

380 puis 289, rue Saint-Denis (1854)

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 16 mai 1827 à Surgy (Nièvre). Son père était cordonnier. il a travaillé 4 ans chez Blot, chez Cliquet à Clamecy comme écrivain lithographe.

Informations professionnelles

 Il est vite dénoncé pour avoir vendu ses presses et déclarer préférer travailler au service des autres.Le commissaire constate qu'il n'a pas de presse et, mis en demeure d'exploiter son brevet, il prétend se réinstaller bientôt, mais finalement démissionne. Il semble associé à Taillardat.

Voir la fiche


GIRAUD

Nom : GIRAUD
Prénom : Marie, Joseph, Fortuné, Théophile
Date : 30/09/1880

Adresses professionnelles

12, rue de la Barre

Ville : Lyon (Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 6 janvier 1822 à Tarascon (Bouches-du-Rhône)

Informations professionnelles

Il est l'un des fondateurs, avec six autres confrères,de l'Association typographique lyonnaise. Il remplace Nicolas Célestin Riotor comme directeur de l'Association, qui pratique typographie et lithographie. Il laisse la place à François Plan en 1882.

Voir la fiche


Pages