A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
DEFARGE

Nom : DEFARGE
Prénom : Auguste, Joseph, Armand
Date : 14/02/1848

Ville : Mézières (Ardennes)

Informations personnelles

Il est né à Toulouse (Haute-Garonne) le 17 février 1811. Son père était négociant à Saint-Petersbourg (Russie).

Informations professionnelles

Il ne réside que depuis quelques mois à Mézières quand il s'associe à Trécourt, puis demande à reprendre ses brevets d'imprimeur en lettres et de lithographe.

Voir la fiche


DEFOILHOUX

Nom : DEFOILHOUX
Prénom : Ambroise, Pierre
Date : 02/07/1841

Adresses professionnelles

50, rue Beaubourg (1841)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 1er octobre 1799. Il est marié. Il a joint à son dossier de demande un petit texte consacré aux rapports de la lithographie et de la taille-douce, "écrit sous [sa] dictée" ; cette mention comme sa signature sont très malhabiles.

Informations professionnelles

Imprimeur en taille-douce depuis 20 ans, il pense que "par suite de l'extension que prend chaque jour cette industrie surtout dans l'impression de la vignette, il lui serait très nécessaire d'y joindre l'impression lithographique comme plus expéditive que la taille-douce, ainsi que l'ont déjà fait baucoup de ses confrères".
Son brevet est annulé en 1856 car il habite Moulins "depuis  environ dix ans".

 

 

Voir la fiche


DEFOREST

Nom : DEFOREST
Prénom : Charles
Date : 23/08/1858

Ville : Saint-Étienne (Loire)

Informations personnelles

Il est né le 8 mai 1832 à Saint-Étienne ; son père était veloutier. Il a six ans d'expérience comme ouvrier lithographe.

Informations professionnelles

En 1864, il est mis en demeure d'exploiter son brevet pour éviter son annulation. Avant de devenir employé dans une papeterie de la ville, il a d'abord été établi 11,  rue de Paris. Il explique :  "J'ai cessé la lithographie  car les affaires marchaient mal et une saisie judiciaire avait été faite à mon domicile où l'on a vendu une partie de mes meubles  et de mes marchandises à la requête de mes créanciers. Néanmoins j'ai pu conserver deux presses que j'ai remisées dans mon grenier et que j'espère pouvoir utiliser".  Il demande un délai et, en mai, le commissaire constate qu'il a repris son activité. En 1876, il n'exerce plus.

Voir la fiche


DEFRENNE, veuve BEGHIN

Nom : DEFRENNE, veuve BEGHIN
Prénom : Hyacinthe, Joseph
Date : 09/08/1852

Ville : Roubaix (Nord)

Informations personnelles

Elle est née le 27 mars 1805 à Roubaix. Elle a épousé l'imprimeur Beghin dont elle a eu quatre enfants dont le dernier est déjà émancipé quand elle se retrouve veuve.

Informations professionnelles

Elle tient une librairie pour laquelle elle a reçu un brevet le 11 juillet 1826 ; elle vend surtout des livres de piété. À la mort de son mari en 1851, elle reprend ses brevets.

Voir la fiche


DEGEORGE

Nom : DEGEORGE
Prénom : Jean
Date : 25/05/1840

Adresses professionnelles

88, rue du Bloc (1835)
Rue du 29 juillet (1845)

Ville : Arras (Pas-de-Calais)

Informations personnelles

Il est né le 2 janvier 1805 à Toulon (Var) ; son père était militaire. Il est le frère cadet de Frédéric Degeorge (1797-1854), adversaire déterminé des Bourbon, qui joue un grand rôle à Arras en 1830 pour soutenir les insurgés parisiens. Néanmoins, le journal qu'il dirige, Le Propagateur du Pas-de-Calais, bascule dans l'opposition au nouveau régime dès 1831. Sa popularité locale, et bientôt nationale, est telle que, entre 1830 et 1838, des 25 procès dont il est l'objet, deux seulement se termineront par des condamnations.

Informations professionnelles

Il obtient un brevet d'imprimeur en lettres le 9 juillet 1833 grâce auquel il imprime le journal de son frère, Le Propagateur, devenu Le Progrès du Pas-de-Calais. Il imprime aussi l'éphémère Union, journal des intérêts populaires du nord de la France (1834), vite interdit. En août 1838, sa  première demande d'un brevet de lithographe est repoussée à cause de ses opinions "hostiles au gouvernement et à la monarchie de Juillet". Il l'obtient néanmoins deux ans plus tard. L'engagement dans l'opposition au régime et dans la défense des idées socialistes de son frère Frédéric n'est pas sans répercussion sur la vie de l'imprimerie et Jean Degeorge partageait certainement ses idées. Il est l'imprimeur de beaucoup de brochures ayant trait aux déboires judiciaires du Progrès, aux débats politiques et sociaux locaux, à l'occasion des élections notamment, à l'organisation de la loge franc-maçonne, mais il est aussi l'imprimeur de la mairie d'Arras, de la Préfecture, de la Chambre de commerce, du Conseil général...Il publie aussi un Calendrier puis Guide des postes et des messageries (1837-1838), l'Almanach du Pas-de Calais (1838-1842), puis Almanach-annuaire qui paraît jusqu'en 1852. L'administration semble s'être accommodée de cette situation, ne renonçant pas toutefois à engager régulièrement des poursuites contre le Progrès dont les positions se modèrent après 1840, peut-être en raison des amendes qu'il encourt.
À sa mort, sa veuve reprend ses deux brevets et poursuit l'impression du Progrès du Pas-de-Calais.

Voir la fiche


DEGLOS

Nom : DEGLOS
Prénom : Jacques
Date : 14/12/1837

Adresses professionnelles

47, rue d'Enfer (1841)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 5 novembre 1789 à Manthelon (Eure).  Son père était  homme de confiance. Il a  huit frères et soeurs. Il est devenu maire de sa commune. Après quelques années dans l'armée, il a travaillé comme chef d'atelier lithographique pendant 16 ans, à Rouen et Paris.

Informations professionnelles

Il fait des travaux de ville et Dentu juge, en 1841, qu'il "n'a pas été heureux en afffaires depuis qu'il est breveté". Il fait l'objet d'une contravention pour une couverture et une planche de L'art de préparer et de conserver les insectes (1841), édité par Dentu, sur lesquelles manquent ses nom et adresse.
Il fait aussi office de concierge rue du Bac.

Voir la fiche


DEGOUY

Nom : DEGOUY
Prénom : Adolphe
Date : 20/04/1832

Ville : Saumur (Maine-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né le 25 avril 1798 à Saumur, dans une famille où l'on était imprimeur de père en fils depuis 100 ans.

Informations professionnelles

Il travaille depuis sept ans avec son père quand il obtient le 25 mai 1824 un brevet d'imprimeur en lettres. Son père s'est démis en sa faveur de ce brevet tandis qu'il réservait son brevet de libraire à son gendre. Malheureusement, la candidature du gendre au transfert de ce brevet est refusée pour des raisons politiques : "c'est un vrai jacobin", selon le Préfet,  alors que, en revanche, "le jeune Degouy a eu des liaisons suspectes  mais, depuis qu'on lui en a fait connaître le danger, il a rompu tout pacte avec l'iniquité dont il n'a jamais été complice". La preuve en est qu'il "a parfaitement voté aux dernières élections". C'est donc lui qui fera la demande d'un brevet de libraire qu'il recevra le 4 septembre 1829. En 1839, il démissionnera de ses brevets de lithographe et typographe.

Voir la fiche


DEHARBE

Nom : DEHARBE
Prénom : Jules, Ernest
Date : 30/07/1869

Adresses professionnelles

2, rue Saint Spire

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 4 février 1833 à Docelles (Vosges). Son père est employé dans une papeterie. Il est marié avec 2 enfants.

Informations professionnelles

Ouvrier lithographe il demande un brevet pour se spécialiser dans les travaux commerciaux.

Voir la fiche


DEHU

Nom : DEHU
Prénom : Jean-Baptiste
Date : 11/02/1833

Informations personnelles

Né le 1er novembre 1801, c'est un ancien sous-officier au 1er régiment de ligne, sous-lieutenant dans la Garde nationale de Neuilly. Il est marié à une mercière.

Informations professionnelles

Il a fait son apprentissage chez le sieur Desportes, 41 rue de la Barillerie. Son brevet est annulé car Dehu est mort le 18/9/1837 et aucun membre de sa famille n'en a demandé le transfert .

Voir la fiche


DEIFFEL

Nom : DEIFFEL
Prénom : *Édouard, Jean-Baptiste
Date : 01/07/1851

Adresses professionnelles

38, rue Michel Le Comte (1851)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 16 avril 1825 à Montrouge (Seine). Son père était cordonnier. Après février 1848, il a fréquenté des clubs et s'est lancé dans la propagande démagogique ;"il a figuré parmi les membres de la commssion, instituée en dehors de celle du Luxembourg, pour élaborer les questions relatives à la profession qu'il exerce". Toutefois,  il ne s'occupe plus de politique ; le mouvement révolutionnaire seul l'avait entrainé "dans une mauvaise voie" ; ses opinions politiques appartiennent désormais au parti de l'ordre..  Le préfet de Police, interrogé par deux fois, émet donc un avis favorable à sa demande (19 juin 1851)
 

 

 

 

Informations professionnelles

Il a travaillé chez Lebrec, puis est entré le 1er mars 1840 comme ouvrier lithographe chez Recouvreux avec qui il s'associe, avant que celui-ci ne lui cède son brevet.  Il occupe une seule presse et travaille exclusivement pour les éventaillistes.
 Il a fait faillite (voir le dossier D10 U3 32).

 

Voir la fiche


DEJERNON

Nom : DEJERNON
Prénom : Jacques
Date : 31/12/1833

Adresses professionnelles

Rue du Faubourg du Temple, 157 
Rue Saint Germain de l'Auxerrois n°26 (Etablissement Polymatique
Rue Montmartre n°15
Rue du Grenelle Saint Honoré n°19
Rue du Bouloi n°23.

Ville : paris

Informations personnelles

Il est né à Pau le 22 août 1780. Son père était un militaire. Il est marié et père de deux filles, mais se retrouve veuf en 1830 .

Informations professionnelles

Il était maître de pension à Bordeaux. Il quitte la ville en 1815 et devient professeur au Collège royal Saint-Louis à Paris. Il a travaillé toute sa vie dans des imprimerie lithographiques. Il a inventé et veut perfectionner un procédé qui consiste à reproduire l'écriture et qu'il nomme lui même «  l'autographie ». Il demande un brevet d'imprimeur lithographe pour utiliser ce procédé et pouvoir publier des fac-similés et des reproductions d'écritures de toutes espèces. Ce brevet lui est refusé parce qu'il y a un trop grand nombre de lithographes à l'époque et que le ministre ne veut pas créer un poste en plus pour la ville de Paris. Il obtient le brevet le 30 mai 1828 mais, l'ayant trop attendu, il a mûri un système d'enseignement populaire qui inclurait l'enseignement de la lithographie et de l'autographie ;  il veut lancer un système de souscription qui semble échouer et il renonce à sn brevet en 1829. Il quitte la capitale en 1830 suite à la mort de sa femme. Il obtient un brevet d'imprimeur lithographe à Bordeaux en 1830 mais revient à Paris en 1833 où il espère tirer meilleur profit de son industrie. Il demande un échange de brevet, celui qu'il a à Bordeaux contre un pour la ville de Paris. Le 23 mai 1834, le journal qu'il publie est interdit et il demande des indemnités. Dans un acte du 17 juin 1833, on le soupçonne de se livrer à un trafic de brevets d'imprimeur lithographe, en offrant successivement sa démission à ceux qui se proposent d'exercer sa profession. Le 5 décembre 1835, Dejernon demande un brevet de libraire pour pouvoir ouvrir un cabinet littéraire rue Montmartre n°149. Ce brevet lui est refusé et on apprend qu'il a été condamné à une peine d'emprisonnement d'un mois pour escroquerie. Il a tenu des bureaux de placement, à Paris, rue Jean-Jacques Rousseau n°3 et rue de la Jussienne.
Son brevet est annulé car il est décédé.

Voir la fiche


DEJEY

Nom : DEJEY
Prénom : *Jean, Agarithe
Date : 01/06/1870

Adresses professionnelles

18, rue de la Perle (1872)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 30 mai 1844 à Reyrieux (Ain). Son père était rentier.

Informations professionnelles

Il est  ingénieur civil attaché à l'École impériale centrale des Arts et Manufactures en qualité de dessinateur et imprimeur lithographe. Il a  d'abord bénéficié d'une autorisation pour utiliser 4 presses autographiques  en mars 1870. Le but étant la reproduction  de cours et de dessins pour l'enseignement, la demande a été signée du directeur de l'École et il n'y a pas eu d'enquête. En juin, il fait une demande de brevet, soulignant que les travaux qu'il effectuera seront destinés à l'École et exécutés dans ses locaux. Il obtient donc un brevet de lithographe par création. Il prend ensuite son autonomie et dirige l'Imprimerie et librairie de l'École centrale / J. Dejey éditeur. Il déclare une activité de  libraire le 21 mars 1872 ainsi que d'imprimeur en lettres le 30 juillet 1872 et se met en société en 1874..
Il devient l'éditeur des professeurs de l'École pour leurs cours de construction mécanique, résistance des matériaux, thermodynamique, etc. La Société des anciens élèves des écoles d'Arts et Métiers et l'Association polytechnique lui confient aussi des publications tandis que son expertise pour les dessins techniques et les plans lui permet de travailler aussi pour des clients plus divers.

 

Voir la fiche


DEJUSSIEU

Nom : DEJUSSIEU
Prénom : Jules
Date : 10/06/1839

Ville : Chalon (Saône-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né le 10 octobre 1803 à Chalon. Son père était imprimeur. Il a travaillé avec sa mère, devenue veuve, dès 1834.

Informations professionnelles

Il reprend l'imprimerie et les trois brevets que lui cède sa mère pour 3 000 F.

Voir la fiche


DEJUSSIEU

Nom : DEJUSSIEU
Prénom : Michel, Anne
Date : 06/05/1818

Ville : Chalon (Saône-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né le 2 octobre 1772 à Autun où son père était imprimeur libraire. Il a épousé Anne Gabrielle Delorme-Delatour, fille d'un imprimeur de Chalon, et il est père de huit enfants. Il meurt le 27 mai 1834.

Informations professionnelles

Il a succédé à son père qui exerçait depuis 1780. Son brevet d'imprimeur en lettres, accordé le 6 février 1815, lui est confirmé le 20 novembre 1818 tandis qu'il reçoit son brevet de libraire le 5 août de la même année.
Il aurait souhaité, en 1824, qu'un brevet soit attribué à l'un de ses fils pour Saint-Étienne. Le préfet juge que la famille Dejussieu est déjà suffisamment présente dans les villes de la région et qu'il y a assez de lithographes à Saint-Étienne ; il refuse.
 

Voir la fiche


DEJUSSIEU

Nom : DEJUSSIEU
Prénom : François, Claude
Date : 22/09/1818

Ville : Autun (Saône-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né à Autun le 19 septembre 1778. C'est la famille d'imprimeurs la plus importante de la région : succédant à son père, il cèdera l'entreprise d'Autun à son fils. Son frère, quant à lui, a épousé la fille de l'imprimeur du Roi à Chalon, auquel il succède ; après sa mort, l'un de ses fils prendra la tête de cette imprimerie chalonnaise tandis qu'un autre créera son entreprise à Mâcon. Les Dejussieu seront donc présents à Autun, Chalon et Mâcon.
Sous la monarchie de Juillet, il est jugé par le Préfet "un peu sous l'influence des légitimistes et du clergé".

Informations professionnelles

Ayant repris l'imprimerie familiale, il obtient ses brevets de libraire le 5 mai 1818 et d'imprimeur en lettres le 20 novembre de la même année. Il est le principal imprimeur d'Autun.

Voir la fiche


DEJUSSIEU

Nom : DEJUSSIEU
Prénom : Michel, Pierre, Philippe
Date : 12/02/1847

Ville : Autun (Saône-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né à Autun le 2 février 1820. Son père y est imprimeur. Après avoir travaillé quatre ans à Paris, il est revenu travailler dans l'entreprise familiale qu'il dirige depuis quelques années. Il est notamment responsable de l'édition de l'Histoire d'Autun d'Edme Thomas publiée en 1846.

Informations professionnelles

Il reprend les trois brevets de son père.

Voir la fiche


DEJUSSIEU

Nom : DEJUSSIEU
Prénom : Pierre, Philippe
Date : 06/05/1818

Ville : Mâcon (Saône-et-Loire)

Informations personnelles

Il est né  le 31 juillet 1795 à Chalon où son père, Michel Dejussieu, ayant succédé à son beau-père, est imprimeur. Il a fait ses études au collège de Chalon jusqu'à la classe de rhétorique, puis il a travaillé chez des imprimeurs parisiens et dans l'imprimerie paternelle. Il est membre du Tribunal de commerce.

Informations professionnelles

Il a obtenu le 29 mars 1817 le brevet d'imprimeur en lettres en remplacement de l'imprimeur Moiroux. Il est l'imprimeur de la Préfecture et le propriétaire du conservateur Journal de la Saône-et-Loire. Le 13 janvier 1844, il est condamné à 4 000 F d'une amende, réduite ensuite à 50 F, pour un délit de presse. En 1849, il cède le Journal de Saône-et-Loire aux frères Protat, avant de leur céder définitivement  l'imprimerie en 1852.

Voir la fiche


DEJUSSIEU

Nom : DEJUSSIEU
Prénom : Françoise
Date : 25/01/1877

Adresses professionnelles

24, rue Saint-Amâtre

Ville : Langres (Haute-Marne)

Informations personnelles

Elle est née à Autun (Saône-et-Loire) le 3 mars 1806. Elle a épousé l'imprimeur François Dejussieu, issu d'une famille d'imprimeurs installés à Chalon et Autun.

Informations professionnelles

À la mort de son mari, décédé le 25 août 1870, elle a pris sa succession et fait une tardive déclaration de ses activités de libraire, typographe et lithographe.

Voir la fiche


DELABARUSSIAS

Nom : DELABARUSSIAS
Prénom : André, Louis
Date : 22/10/1842

Adresses professionnelles

6, rue Martel (1844)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 25 août 1790 à Rouen (Seine-inférieure). Il est marié et père de famille.
Il meurt le14 avril 1855.

Informations professionnelles

Breveté lithographe pour Rouen en décembre 1830, il obtient le tranfert de son brevet pour Paris. Il a pris pour associé un ancien négociant nommé Cesselin qui prend en charge le loyer du local (9 000 F) et lui apporte un financement. Son beau-frère lui sert de prote. Il est ensuite breveté imprimeur en lettres en août  1844. Il a repris pour cela le brevet de Caubet  à qui il a payé 23 000 F, investissement sans doute hasardeux  "alors que Caubet n'a jamais fait ses affaires", remarque l'enquêteur.
Il est l'inventeur d'une presse mécanique lithographique ; cette presse à vapeur a un rendement  supérieur de 25% à celui des presses traditionnelles. Bailleul lui consacre un long rapport le 26 juillet 1844 qu'il complète ensuite: "Il paraît que les sieurs Delabarussias et cie ont le projet de fonder dans chacune des principales villes du royaume un journal qui serait fait  avec la rédaction des journaux de Paris. Une personne chargée de ce soin choisirait dans les feuilles parisiennes les articles ou nouvelles susceptibles d'intéresser la localité ; on les reporterait  de l'exemplaire même du journal arrivant, sur des pierres lithographiques où toutes les matières viendraient se classer pour former un journal complet ; on imprimerait rapidement au moyen de la presse à vapeur et l'on distribuerait dans la ville et les environs en concurrence avec les feuilles de Paris". L'idée, techniquement,  est de faire le report sur pierre lithographique des textes typographiés. Ce projet qui aurait concurrencé les agences de presse en plein essor ne semble pas avoir trouvé sa réalisation.
Il a été condamné à 3 000 F d'amende  le 6 mars 1845  pour défaut de nom sur un prospectus ; il plaide l'étourderie et l'amende est  réduite à 25 F le 22 juillet suivant.
Il fait faillite en 1844. Il obtient un concordat, mais une partie de son matériel est vendu  le 30 juin 1845 et il cède son brevet de typographe le 20 mai 1846, ne gardant que la lithographie. À sa mort, il est devenu insolvable et laisse sa famille dans une situation financière très difficile. il est remplacé comme lithographe par sa veuve.

Voir la fiche


DELABARUSSIAS

Nom : DELABARUSSIAS
Prénom : André, Louis
Date : 14/12/1830

Adresses professionnelles

47, rue des Charettes (1842)

Ville : Rouen (Seine-inférieure)

Informations personnelles

Il est né à Rouen (Seine-inférieure) le 24 août 1790. Il a travaillé pour l'administration des prisons et des hospices, puis dans le commerce des graisses et des plombs. Il est, parallèlement, artiste lithographe.
Il signe "De Labarussias" ou "de Labarussias" et l'administration orthographie son nom Delabarussias

Informations professionnelles

Pour l'attribution d'un brevet, il a  essuyé plusieurs refus, dont le dernier en avril 1830,  malgré de nombreuses apostilles. Le préfet de Seine-inférieure, en décembre 1830, donne un avis favorable,  considérant que désormais il n'y a plus "d'entrave administrative". 
Il obtient le transfert de son brevet pour Paris le 22 octobre 1842.

 

Voir la fiche


DELACODRE de la GRELIÈRE

Nom : DELACODRE de la GRELIÈRE
Prénom : Jean, Claude, *Félix
Date : 30/11/1852

Adresses professionnelles

25, rue du Faubourg du Temple (juin 1853)
88, rue du Faubourg Saint-Martin (décembre 1852)
16, rue Ponceau (novembre 1852)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né à Monétay-sur-Allier (Allier) le 13 novembre 1817 ; son père était propriétaire terrien. Il est marié et père d efamille. Une note anonyme dans son dossier le signale comme "républicain connu", mais l'enquête le considère comme "parfaitement guéri de sa maladie politique qui lui a duré depuis 1848 jusqu'à décembre 1851" et devenu bonapartiste après le 2 décembre, peut-être sous l'influence de l'un de ses frères qui travaille à l'Élysée. Il est écrivain et dessinateur lithographe.

Informations professionnelles

Au moment où il fait sa demande de brevet, il travaille à façon  avec l'aide de deux apprentis. En juin 1853, il s'associe avec l'imprimeur Large sous la raison sociale Large et Delacodre.

Voir la fiche


DELACOUR

Nom : DELACOUR
Prénom : Eugène, Jérémie
Date : 01/06/1870

Adresses professionnelles

3, rue du Manoir

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 25 décembre 1819 à Cany (Seine-inférieure) ; son père était brigadier de gendarmerie. Il a fait son service militaire, a été  ouvrier lithographe chez Lender et Barban, puis marchand de vin, mais il n'a pas réussi dans cette profession. .

Informations professionnelles

En 1869, il renonce à son commerce et loue un local pour faire des travaux de ville ; il a 800 F d'économies. Il obtient un brevet par création.

Voir la fiche


DELACOUR

Nom : DELACOUR
Prénom : Laurent, Théodore
Date : 20/04/1844

Adresses professionnelles

94, rue de Sèvres, Vaugirard

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 11 avril 1769 à Molliens (Somme). Il est marié depuis 18 mois, à l'âge de 70 ans. C'est un ancien instituteur et professeur de dessin ; il a été "dessinateur calligraphe sur pierre". Il paie un petit loyer de 80 F à Belleville.

Informations professionnelles

Il a repris, à la demande de Jules Delacour, son neveu, ses trois brevets attribués en 1831. Celui-ci travaille comme sous-chef à l'administration des Postes  et il a été mis en demeure de renoncer à son brevet. Son établissement, dont il a laissé la direction à sa femme, est, selon le rapport de Bailleul, prospère et il souhaite  que sa femme et  son fils âgé de 16 ans puissent le garder s'il venait à mourir. Le brevet pris par son oncle permettrait  de garder le même nom et poursuivre le travail de l'imprimerie. Il ne fait que des travaux de ville et quelques impressions pour les administrations locales.
Il fait faillite en 1846. Son matériel est vendu aux enchères et racheté par le marchand de matériel Lorilleux.

 

Voir la fiche


DELACOUR

Nom : DELACOUR
Prénom : Jules
Date : 15/04/1831

Adresses professionnelles

70, rue de l'Ecole, Vaugirard

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 2 juillet 1798.

Informations professionnelles

Il a été breveté libraire, imprimeur en lettres et lithographe en 1831. Toutefois, depuis 1836, il est employé par l'administration des Postes, plus particulièrement comme sous-chef chargé des paquebots à vapeur depuis 4 ans. La marche de l'imprimerie "repose entièrement sur sa femme, laquelle reçoit les clients, tient les écritures et dirige la maison avec l'aide d'un prote.Celui-ci est dans la maison depuis dix ans. Il paraît ne  manquer ni d'intelligence ni d'éducation". L'imprimerie travaille pour la sous-préfecture, les mairies environnantes, le Carmel, mais elle n'a que peu d'activité de labeur.
Sa promotion dans l'administration des Postes étant subordonnée à l'abandon de son activité d'imprimeur, Jules Delacour a imaginé se désister en faveur de son oncle qui a été graveur en lettres et  viendrait habiter dans la maison qui abrite déjà sur trois étages le logement de son neveu et son imprimerie. Cet arrangement permettrait en outre de préparer la succession de l'entreprise en faveur de son fils âgé de 16 ans, qui y fait son apprentissage. Bailleul fait un rapport favorable.

Voir la fiche


DELACOURT

Nom : DELACOURT
Prénom : Albert
Date : 10/04/1873

Ville : Bohain (Aisne)

Informations professionnelles

Il prend la succession de son père Ferdinand Delacourt dans ses activités de lithographe, imprimeur en lettres et libraire.

Voir la fiche


DELACOURT

Nom : DELACOURT
Prénom : Jean-Baptiste, Joseph, Alexis
Date : 19/10/1855

Adresses professionnelles

21, rue du Vert- Bois (1855)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 16 juillet 1829. Il est marié et vit à Paris depuis 1849. Il a été longtemps imprimeur sur étoffes.

Informations professionnelles

Il imprime des étiquettes pour la parfumerie et veut utiliser la lithographie. Il a pour cela racheté les 3 presses de Malenfant. Son orthographe très incorrecte n'a pas, semble-t-il, été décelée par l'enquête.

Voir la fiche


DELACOURT

Nom : DELACOURT
Prénom : Robert, Thubéreuse
Date : 19/08/1833

Ville : Givet (Ardennes)

Informations personnelles

Il est né le 23 août 1794 à Givet. Son père était un ancien colonel de cavalerie.

Informations professionnelles

Breveté libraire à Givet le 28 juin 1819, il souhaitait fonder aussi une imprimerie et obtenir un brevet d'imprimeur en lettres pour cumuler les deux activités comme son prédécesseur, parti  s'installer à Rocroi, mais cette imprimerie n'était que tolérée et le brevet lui est refusé en 1827. En février 1856, il se démet de son brevet de libraire en faveur de son gendre qui meurt ; c'est donc son fils Louis Pierre qui reprend le brevet en octobre de la même année.

Voir la fiche


DELACOURT

Nom : DELACOURT
Prénom : François, Ferdinand, Auguste
Date : 19/05/1864

Ville : Bohain (Aisne)

Informations personnelles

Né le 15 mars 1812 à Bohain dans l'Aisne. Son père était menuisier.

Informations professionnelles

Breveté libraire en mai 1840, il est installé comme libraire-papetier quand il fait sa demande de brevet de lithographe. Il obtient aussi en 1868 un brevet d’imprimeur en lettres, après un premier refus en juin 1864, car le développement industriel de la région de Bohain et de son industrie textile semble le justifier.

Voir la fiche


DELAFOND, veuve LEFÈVRE

Nom : DELAFOND, veuve LEFÈVRE
Prénom : Nicole, Sophie
Date : 30/05/1851

Adresses professionnelles

50, Rue Rambuteau

Ville : Paris

Informations personnelles

Née le 4 mai 1810 à Boran-Morancy - Oise, son père est cultivateur. Elle est veuve et élève seule ses 5 enfants.

Voir la fiche


DELAGRANGE

Nom : DELAGRANGE
Prénom : Charles
Date : 06/07/1872

Adresses professionnelles

7, rue Morand

Ville : Besançon (Doubs)

Informations personnelles

Il a été typographe à Beaucourt (Haut-Rhin).

Informations professionnelles

Il pratique lithographie et typographie.

Voir la fiche


DELAHAYE

Nom : DELAHAYE
Prénom : Louis, Alexandre
Date : 28/01/1874

Adresses professionnelles

1, quai des Baigneuses

Ville : Château-Thierry (Aisne)

Voir la fiche


DELAHAYE

Nom : DELAHAYE
Prénom : Louis, Désiré
Date : 13/07/1858

Ville : Lille (Nord)

Informations personnelles

Il est né à Lambersart (Nord) le 16 avril 1823 ; son père était jardinier. Il a travaillé 8 ans chez Danel, 5 ans chez Reboux, 3 chez Lecomte, 6 chez Lefebvre où il est encore.

Voir la fiche


DELAHAYE

Nom : DELAHAYE
Prénom : Joseph, Luc
Date : 04/06/1852

Ville : Bougival (Seine-et-Oise)

Informations personnelles

Il est né à Paris le 6 décembre 1810 ; son père était employé chez un marchand de vins. Il est peintre d'histoire naturelle.

Informations professionnelles

Après avoir obtenu son brevet, il s'aperçoit que les institutions qui le font travailler  (Museum d'histoire naturelle, faculté de médecine, Collège de France) réclament sa présence à Paris et qu'il n'a pas besoin de son brevet à Bougival. Il y renonce donc et le brevet est annulé. Certians de ses dessins sont imprimés par Lemercier.

Voir la fiche


DELAHAYE

Nom : DELAHAYE
Prénom : Armand, Robert
Date : 28/12/1860

Ville : Louviers (Eure)

Informations personnelles

Il est né le 12 octobre 1808 à Louviers. Son père était papetier et libraire. Il a travaillé dans sa librairie pendant six ans, avant de demander son brevet le 18 mars 1834 pour exploiter sa propre librairie-papeterie.

Informations professionnelles

En 1835,  il fait une demande de brevet de typographe qu'il n'obtient qu'en décembre 1836.  Il cède son entreprise à son neveu Robert Léonce Delahaye.

Voir la fiche


DELAHODDE

Nom : DELAHODDE
Prénom : Pierre, Henry
Date : 16/03/1854

Ville : Boulogne (Pas-de-Calais)

Informations personnelles

Il est né à Wimille (Pas-de-Calais) le 19 mars 1817 ; son père était cultivateur.

Informations professionnelles

Il reprend le brevet d'imprimeur en lettres de Griset le 18 octobre 1842. Coffre ayant traité avec Bourdel pour reprendre son brevet de lithographe le 1er décembre 1848, il s'associe avec lui et, finalement, lui reprend le brevet.

Voir la fiche


DELAIRE

Nom : DELAIRE
Prénom : Jacques
Date : 12/11/1838

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 31 décembre 1787 à Cervières (Loire) ; son père était maître chapelier.

 

Informations professionnelles

Il est associé avec Charles Havas ; il est le gérant de l'agence d'information et le titulaire du brevet permettant l'acquisition de presses lithographiques pour l'impression des feuilles de la Correspondance envoyées aux préfets et aux journaux de province, par autographie. En 1840, ils possèdent 4 presses.
Il est mort depuis plus de 3 ans quand Charles Havas, qui possède 8 presses lithographiques, 3, rue Jean-Jacques Rousseau, se décide à se mettre en règle et demander le transfert de son brevet.

Voir la fiche


DELAISTRE

Nom : DELAISTRE
Prénom : Louis, Alexandre
Date : 18/11/1840

Ville : Saint-Quentin

Informations personnelles

Né le 18 décembre 1801 à Reims dans la Marne, son père était libraire. En 1859, le commissaire de police constate qu'il est décédé en Afrique il y a plusieurs années sans qu'il en connaisse précisément le lieu et la date.

Informations professionnelles

Il a été militaire puis commis de négociant. Il obtient un brevet de libraire à la même date.

Voir la fiche


DELALONDE

Nom : DELALONDE
Prénom : Jacques, Aimé
Date : 25/11/1861

Ville : Montmédy (Meuse)

Informations personnelles

Il est né à Tour (Calvados) le 31 octobre 1837 ; son père était écrivain. Il fait sa demande de brevet alors qu'il habite encore Saint-Lô où il fait faire une partie de ses attestations.

Informations professionnelles

Il reprend en même temps les brevets de lithographe et d'imprimeur en lettres d'Henry.

Voir la fiche


DELAMBRE

Nom : DELAMBRE
Prénom : *Achille, Joseph
Date : 04/08/1863

Adresses professionnelles

16, rue des Deux-Ponts (1866)

Ville : Paris

Informations personnelles

 Il est né le 14 mars 1839 à Paris, enfant naturel d'une culottière vite reconnu par son père. Il est marié et père de famille. Il a travaillé chez Chaix  en 1857-1858  comme papetier,  et  chez Vial dont il vient d'épouser la fille.

Informations professionnelles

Sa première demande de brevet a été repoussée à cause de son manque d'instruction "jusqu'à ce qu'il eut les connaissances élémentaires qui lui manquaient. Aujourd'hui l'écriture et l'orthographe du sieur Delambre ne sont pas irréprochables, il est vrai,  mais on a tout lieu de croire, d'après les progrès qu'il a faits depuis deux mois, qu'avant peu son instructoin ne laissera rien à désirer", écrit le Préfet de police en août 1863. en réponse au rapport défavorable fait par Gaillard en mai ; il lui reprochait "une condiuite assez irrégulière, chose d'ailleurs assez commune parmi les ouvriers imprimeurs  lithographes de Paris. Son instruction s'en est beaucoup ressentie et c'est à peine s'il peut écrire un mot sans faute d'orthographe". (23/5/1863)
Il fait de mauvaises affaires et devient papetier, d'abord autorisé à vendre des paroissiens (23 mai 1866), puis breveté libraire (6 juillet 1866) jusqu'en juillet 1869.

Voir la fiche


DELANGLE-CELLERY

Nom : DELANGLE-CELLERY
Prénom : Jean, Jules
Date : 27/08/1875

Ville : Chalon (Saône-et-Loire)

Informations professionnelles

Il a d'abord remplacé  son beau-père comme libraire (1er novembre 1871) avant de s'adjoindre un atelier de lithographie.

Voir la fiche


DELANGRE

Nom : DELANGRE
Prénom : Laurent
Date : 05/01/1839

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 6 janvier 1816 à Troyes (Aube) ; son père était bonnetier. Il ets ùarié et père de famille ; il a un loyer de 200 F. Il a travaillé, de 1832 à 1834,  dans les bureaux de la mairie de Troyes comme surnuméraire. Il est artiste de formation et écrivain lithographe.

Informations professionnelles

 Il n''est pas venu retirer son brevet. L'enquête établit qu'il est "parti furtivement de son domicile, devant de l'argent à son propriétaire parisien".  Peut-être est-il devenu ouvrier ou écrivain. Le brevet est annulé.

Voir la fiche


DELAPLACE

Nom : DELAPLACE
Prénom : Augustin, François
Date : 30/08/1849

Adresses professionnelles

Rue de Provence

Ville : Gap (Hautes-Alpes)

Informations personnelles

Né le 24 juin 1799 à Paris, il est issu d'une famille de marchands de vins.

Informations professionnelles

Il est correcteur et prote à Grenoble chez Baratier, père et fils depuis trente ans quand il fait sa demande de brevet. Il a racheté l’établissement d’Allier et reçoit le même jour les trois brevets de lithographe, imprimeur en lettres et libraire de celui-ci. Il est condamné à 1 000f d’amende le 12/08/1852 (ramenée à 100F en novembre 1852) pour « impression sans déclaration ni dépôt d’une sorte de libelle électoral » émanant d’un candidat qui, « sans être hostile au gouvernement, n’avait pas les sympathies de l’administration ».

Voir la fiche


DELAPORTE

Nom : DELAPORTE
Prénom : Edmond, Alexandre
Date : 08/08/1833

Adresses professionnelles

8, rue des Lombards (1840)

Ville : Amiens (Somme)

Informations personnelles

Il est né le 12 novembre 1805 à Beauvais (Oise). Son père était tonnelier. Il est écrivain lithographe.

Informations professionnelles

Quand il fait sa demande de  brevet,  il vit à Châlons-sur-Marne où il travaille depuis 1831 chez Cornet-Paulus et sollicite un brevet pour Lille, Amiens ou Nantes. Cavé répond qu'il ne manque pas de lithographes dans ces trois villes, comme il le prétend   mais que s'il veut courir la chance d'une concurrence que la loi n'a point limitée, il faudrait qu'il choisisse une localité. Le mois suivant, il choisit Amiens. En 1840, il demande un brevet de typographe car il se plaint  de tirer peu de profit de son établissement. Demande repoussée car il y a déjà eu plusieurs refus en 1838 et 1839 à cause du nombre des imprimeurs et la situation n'a pas évolué. Après avoir cédé son brevet pour Amiens en 1846, il fera une nouvelle demande de brevet pour Paris en 1855.

Voir la fiche


DELAPORTE

Nom : DELAPORTE
Prénom : Edmond, Alexandre
Date : 06/07/1855

Adresses professionnelles

57, rue d'Enfer
5, rue de l'Entrepôt (avril 1857)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 12 novembre 1805 à Beauvais (Oise) ; son père était tonnelier. Il est père de 4 enfants. Il est dessinateur lithographe.

Informations professionnelles

Il a été breveté lithographe à Amiens de 1833 à 1846. Il est ensuite allé s'établir à Rouen où il était encore en décembre 1853 avant de faire une demande pour Paris.
À sa mort, le transfert de son brevet à sa veuve est refusé au motif que son mari n'a jamais exploité personnellement son brevet : il a simulé une association pour pouvoir en fait le louer à Decker qui était étranger. D'ailleurs personne ne connaît Delaporte  à l'adresse de l'imprimerie dont le local a été loué par Decker. Malgré sa position difficile, seule avec 4 enfants, la veuve, qui  ne possède aucune connaissance de la lithographie et ne demande le brevet que pour pouvoir le louer à son tour à Decker, est l'une des rares à ne pas obtenir ce transfert.

Voir la fiche


DELAPORTE

Nom : DELAPORTE
Prénom : Victor, *Hippolyte
Date : 31/08/1830

Adresses professionnelles

4, rue de l'Abbaye (1830)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 29 janvier 1804. Il possède plusieurs maisons dans Paris.

Informations professionnelles

Il a travaillé plusieurs années avec Pierre Langlumé avant de s'associer avec lui et reprendre son brevet. Outre quelques lithographies représentant les événements les plus marquants des journées de Juillet (la Vue du Pont de la Grève est vendue au profit de Jean Fournier qui accrocha le drapeau tricolore à l'Hôtel de veille le 28 juillet), il imprime toutes les lithographies de La Caricature, le journal de Philippon, depuis le premier numéro (4 novembre 1830) jusqu'à celui du 8 mars 1832 ; une dernière paraît encore le 12 avril, caricature de moeurs sans doute prête depuis plusieurs semaines. Charlet, Monnier, Grandville,Traviès, Bellangé, V. Adam, Lami, Decamps, Philippon, Devéria, Raffet, Gavarni lui ont confié leurs caricatures pour plus de 140 lithographies.

Voir la fiche


DELAREUELLE

Nom : DELAREUELLE
Prénom : Pierre, Emmanuelµ
Date : 03/04/1834

Ville : Limoges (Haute-Vienne)

Informations personnelles

Delareuelle (ou Delaruelle) est né le 24 mai 1797 à Phalsbourg (Meurthe). Son père était capitaine en retraite. Il est peintre en miniatures et il a travaillé six ans à Paris comme lithographe.

Informations professionnelles

Il veut faire des modèles pour les fabriques de porcelaine et le Préfet appuie sa demande car cela répond aux besoins des porcelainiers en permettant la diffusion de modèles de décoration et  la formation d'élèves. Lui-même souligne  qu'un seul des deux  lithographes de Limoges travaille réellement, faisant de l'écriture et non des dessins. Il se propose donc de faire aussi des estampes et des vignettes religieuses. Il semble qu'il n'ait jamais fait que des dessins et, en novembre 1854, le commissaire enquêteur ne le trouve pas. Il est, en fait, employé chez Haviland pour le transfert des dessins sur porcelaine. Son brevet ne lui est pas supprimé, mais il est bientôt remplacé par Garjanne.

Voir la fiche


DELAROY

Nom : DELAROY
Prénom : Jacques
Date : 17/02/1844

Ville : Mont-de-Marsan (Landes)

Informations personnelles

Il est né le 3 février 1800 à Mont-de-Marsan. Son père était le seul imprimeur maintenu en 1811 à Mont-de-Marsan. Dès l'âge de 13 ans, il commence à travailler dans l'atelier de son père, puis il part compléter sa formation dans des imprimeries de Bordeaux et Paris. Revenu à Mont-de-Marsan, il travaille dans l'imprimerie paternelle dont il finit par prendre la direction. Il meurt le 28 décembre 1866.

Informations professionnelles

Il succède à son père qui a démissionné en sa faveur de son brevet d'imprimeur en lettres le 20 mai 1835. Il est l'imprimeur de l'administration et imprime le Journal des Landes.
En juillet 1842, une enquête est ouverte pour défaut d'adresse sur une lettre aux électeurs rédigée par deux candidats mais l'affaire est classée.

Voir la fiche


DELAROY

Nom : DELAROY
Prénom : Pierre, Victor
Date : 15/03/1867

Ville : Mont-de-Marsan (Landes)

Informations personnelles

Il est né le 24 février 1832 à Mont-de-Marsan.

Informations professionnelles

A l'issue du partage de l'héritage de son père mort, en décembre 1866, il hérite de l'imprimerie évaluée à 38 500 F dans l'actif de la succession. Il poursuit l'impression du Journal des Landes.

Voir la fiche


DELARUE

Nom : DELARUE
Prénom : *Eugène, Alexandre
Date : 08/07/1852

Adresses professionnelles

116, rue Faubourg St Honoré (1852)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 4 novembre 1818 à Tronquay (Eure). Son père était marchand sabotier. Il est marié et  père de famille. Il possède aux Batignolles 2 maisons qui lui procurent un revenu de  7 000 F par an.

Informations professionnelles

Il est papetier (avec un loyer de 2 200 F) et fabricant de registres depuis 12 ans. Il fournit l'intendance de la présidence de la République. Il aurait souhaité installer sa presse aux Batignolles, mais c'est impossible et il retire sa demande.

Voir la fiche


DELARUE

Nom : DELARUE
Prénom : Jean-Baptiste, Antoine
Date : 06/12/1832

Adresses professionnelles

31, rue de Bièvres
 

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 16 janvier 1810. Son père est taille-doucier. Il est peintre et dessinateur d'histoire naturelle. Son épouse, coloriste, occupe plusieurs ouvrières.

Informations professionnelles

Il évoque plusieurs motivations à sa demande de brevet de lithographe. Il a l'exemple de son père à qui la lithographie fait trop de concurrence. Il a personnellement la vue qui baisse et qui ne lui permet plus de faire des sujets d'histoire naturelle par la gravure. Il a le projet d'ouvrir avec son père et sa femme un atelier  d'imagerie.

Voir la fiche


Pages