A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z
DELARUE

Nom : DELARUE
Prénom : Jean-Baptiste, François*
Date : 28/03/1851

Adresses professionnelles

10, rue Jean-Jacques Rousseau (1838)
8, rue Larrey (1854)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 5 novembre 1813 à Lingreville (Manche). Son père était négociant. Il commence très jeune comme commis chez un marchand d'estampes, Aumont. À la mort de son patron, en 1838,  il prend sa succession. Il possède un établissement considérable d'estampes et de gravures dont il est l'éditeur seul ou en association avec Bulla, un autre marchand d'estampes. En 1851, son affaire est estimée, d'après le rapport de Gaillard, à 100 000 F, dont 1 100 pierres ou planches dont il est propriétaire.

 

Informations professionnelles

Il vend des gravures et des lithographies, noires ou coloriées dont le titre parfois trilingue indique la volonté d'exportation. Ses lithographies sont des portraits historiques ou de célébrités contemporaines, des paysages pittoresques (La France monumentale et pittoresque, Voyages en Russie, Souvenirs des Pyrénées...), des suites illustrant des oeuvres littéraires connues, des reproductons de tableaux (Le Musée de l'amateur, suite de 87 reproductions), des sujets militaires et religieux, des modèles d'écriture et d'ornements, des jeux et albums comiques... Sa production est sans originalité et vise un public large, international. En 1851, il décide  de se faire lui-même imprimeur lithographe, trouvant excessif les 5 000 F qu'il dépense annuellement pour le tirage  des lithographies  qu'il possède.

 

 

Voir la fiche


DELARÜE

Nom : DELARÜE
Prénom : Pierre, *Théophile
Date : 03/07/1829

Adresses professionnelles

16, rue Notre-Dame-des-Victoires (1828)

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 3 décembre 1799 à Amiens (Somme)  ; son père était négociant. Il a travaillé pendant  neuf ans  "dans l'une des premières masions de la capitale", et, depuis trois ans, il est l'associé du lithographe Bernard, son beau-père. Leurs lithographies sont signées de leurs deux noms jusqu'à l'obtention du brevet de Delarue.

Informations professionnelles

Il est spécialisé dans "l'impression de toutes écritures relatives au commerce et aux administrations". Parmi ses premiers clients, on trouve, en effet, les Messageries du commerce qui ont besoin d'imprimer circulaires et instructions ; l'administration de la Librairie leur a refusé d'avoir une presse dans leurs locaux  pour ne pas léser les intérêts des lithographes, mais elle autorise un lithographe breveté à installer une de ses presses chez elles. C'est donc Delarue qui obtient le 31 mai 1830 cette autorisation. Il  travaille aussi pour l'Office-Correspondance pour les journaux français et étrangers, mais, dans ce cas, il fait ces travaux d'autographie chez lui. Parallèlement, il poursuit la collaboration entamée avec Henry Monnier. Du temps de son association avec son beau-père, ils avaient imprimé une série de 24 illustrations des chansons de Béranger, venant après l'ensemble de satires de moeurs du Paris vivant. Il imprime donc les Distractions (1832) de Monnier, mais aussi, profitant du libéralisme des débuts de la monarchie de Juillet, des estampes plus politiques avec les Pasquinades (1831), dont 7 planches sur 12 sont dues à Monnier.  Comme beaucoup de ses confrères, il imprime aussi des portraits d'artistes et de musiciens donnés en prime avec le journal Le Voleur. Autre spécialité : les cartes et plans ( L'entrepôt à TivoliPlan de la Ville, du Port et des Environs d'Oporto, Ville de Lyon...) avec d'originales cartes du trajet des nouveaux chemins de fer ou bateaux à vapeur. À la fin des années 1830, sa production évolue vers des applications de la lithographie plus originales ou plus techniques car il est avant tout un inventeur. D'ailleurs, annonçant en février 1845  l'ouverture de son nouvel atelier, il se présente comme lithographe, artiste, éditeur et expert.
 Dès 1834, il a demandé l'autorisation d'avoir une presse typographique car il pense avoir trouvé un moyen d'imprimer en même temps textes et dessins obtenus par la taille-douce, la lithographie et l'autographie ; il joint  un superbe exemple à sa demande, apostillée par des membres de la Société d'encouragement, Lasteyrie, Mérimée, le baron Thénard et plusieurs artistes...  Si cette invention ne se répand pas, en revanche, à la demande de la Banque de France, il invente un nouveau procédé pour empêcher la fabrication de faux billets par la lithographie, puis par la photographie. À partir de 1842, il se dit donc "Imprimeur de la Banque de France" ou fait figurer sur ses productions "Lith de la Banque". Il fait ensuite profiter de ses compétences diverses autres banques. Il participe à l'impression de billets de 10 drachmes infalsifiables pour le compte de la Banque de Grèce, ce qui l'oblige à demander l'autorisation de transporter une de ses presses à Belleville où sont imprimés les billets. L'autorisation accordée en 1847 doit être renouvelée en 1849 car divers événements ont retardé son travail ; il va pouvoir enfin appliquer le procédé qu'il a inventé : une couche graisseuse étendue avant impression des billets sur le papier qui après une dessication de six semaines à l'air libre, rend le décalquage impossible. En 1843, il a aussi fait la démonstration de son habileté de lithographe  en imprimant le troisième volume de l'Isographie des hommes célèbres, ou Collection de fac-similés de lettres autographes et de signatures.. Ses productions et ses recherches lui ont valu des récompenses : mention Honorable en 1827,  médaille de bronze en 1834  aux expositions industrielles ; médaille d'argent en 1833  de la Société d'encouragement. Il ne semble pas qu'elles l'aient enrichi : on le dit proche de l'indigence en 1847.
Il vend aussi des fournitures pour la lithographie (crayons, encres et papiers autographiques), s'engageant à expédier des pierres lithographiques de Châteauroux et Münich,  et des articles à décor lithographié (abat-jours, écrans à main et à cheminée).
.
 

 

Voir la fiche


DELARUELLE

Nom : DELARUELLE
Prénom : Louis, Paul
Date : 20/11/1854

Adresses professionnelles

6, rue Saint-Spire (décembre 1854)
3, rue de Tracy

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né  le 14 mars 1827 à Pont-Sainte-Maxence (Oise). Son père était perruquier. Il est marié, père de trois enfants ; sa femme dirige une importante maison de modes rue du Caire. Ses opinions politiques  "acquises au parti avancé après 1848, se sont beaucoup améliorées depuis son mariage". Écrivain lithographe, il a travaillé chez Badoureau, Pinard et Dantan.

Informations professionnelles

Il a repris à André 3 presses et son local rue de Tracy, mais il déménage bientôt  rue Saint-Spire avec 7 presses.

 

Voir la fiche


DELAS

Nom : DELAS
Prénom : Honoré
Date : 21/01/1852

Adresses professionnelles

133, rue Saint-Honoré

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 13 février 1808. Il est marié et père de famille. Le rapport de police le juge "dessinateur habile et entrepreneur intelligent".

Informations professionnelles

Il se déclare entrepreneur d'affiches colorées. Il paie un bail de 1 150 F pour son atelier. Il a une très importante production d'affiches pour les magasins populaires (Paradis des dames, À Mazarin, Au beau JardinierAu grand Condé,  , Au grand Saint-Louis), les lectures et divertissements populaires (journal de romans La Lecture, quotidien Le Peuple, spectacle  Les vrais Chinois à l'Hippodrome, La prière des naufragés à l'Ambigu comique...), les produits alimentaires et objets usuels (absinthe, chocolat, potage Gluten, papier à cigarettes Job, tire-bouchons Dordet, Bois et charbons Austerlitz, Charbon de bois Achard ...). Cette production est contemporaine de la multiplication des catégories de produits faisant appel à la publicité par affiches.  Il propose plusieurs types d'affiches : typographiques dont il ne fait que l'illustration lithographique ; entièrement lithographiées, texte et image en noir sur fond uni, blanc (Aux deux Pierrots) ou de couleur (À l'union des écoles) ; colorées pour certaines zones (À la tour Saint-Jacques). Elles sont évidemment moins onéreuses que les affiches contemporaines resplendissantes de couleurs imprimées par Rouchon comme celle de 1856 pour le même Palais des dames ou À Mazarin.
Les deux derniers brevets sont pris au nom de Louis-Charles Delas domicilié aussi au 133, rue Saint-Honoré. Un frère ?
Il est remplacé le 7 juillet 1872 par son gendre Casset.

Voir la fiche


DELATOUR

Nom : DELATOUR
Prénom : Cyr, Ludovic
Date : 04/01/1877

Adresses professionnelles

1, rue du Fort

Ville : Meulan (Seine-et-Oise)

Informations personnelles

Il est né à Lattainville (Oise) le 18 novembre 1839.

Informations professionnelles

Il ouvre d'abord une librairie papeterie (13 octobre 1874), puis un atelier de typographie et lithographie.

Voir la fiche


DELATRE

Nom : DELATRE
Prénom : Auguste

Adresses professionnelles

303, rue Saint-Jacques

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né en 1822.

Voir la fiche


DELAUNAY

Nom : DELAUNAY
Prénom : Jean, *Henry
Date : 22/06/1863

Ville : Paris

Informations personnelles

Né le 14 juillet 1826 à Tours. Son père est tapissier. marié sans enf

Informations professionnelles

Il est graveur sur métaux (timbres et cachets) et écrivain lithographe. Il obtient un 1er brevet en 1849 qu'il exploite jusqu'en 1851.

il reprend le brevet de merville décédé le 14 mars 1863 à paris successeur Dusson ?

Voir la fiche


DELAUNAY

Nom : DELAUNAY
Prénom : Jean, *Henry
Date : 24/11/1849

Adresses professionnelles

3, rue Pirouette (1850)
13, rue Saint-Merry

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 14 juillet 1826 à Tours (Indre-et-Loire). Son père était tapissier. Il est marié  et sa femme lui apporte les 1 500 F qui doivent lui permettre de s'installer.  Il a fait son apprentissage de graveur sur métaux (cachets, timbres) et pratique la taille-douce. Il est aussi écrivain lithographe.

Informations professionnelles

 Il obtient son brevet de lithographe par création,  mais il cherche à le céder dès 1851 ; le transfert est refusé une première fois car le candidat est accusé de débauche. Il le cède finalement à Janvier.

Il obtient un brevet de taille-douce en 1863.

 

Voir la fiche


DELAUNAY

Nom : DELAUNAY
Prénom : Pierre, Nicolas
Date : 07/02/1845

Adresses professionnelles

26, rue de la Poterne (1848)

Ville : Rouen (Seine-inférieure)

Informations personnelles

Il est né à Glos-sur-Risle (Eure) le 16 avril 1815 ; son père était charpentier. Il est écrivain lithographe et, en 1838, vit à Elbeuf chez ses parents. En 1842, il épouse Julie Harel, veuve  de l'imprimeur Charles Bloquel ; celui-ci avait acquis antérieurement la propriété de l'imprimerie paternelle dont elle hérite. Toutefois son beau-père est toujours titulaire des brevets..

Informations professionnelles

Il a d'abord demandé un brevet pour Elbeuf en reprenant celui de Loiseleur.  L'administration le lui refuse, considérant qu'il ne pouvait ignorer que celui-ci avait préalablement escroqué son propre cessionnaire Lépine. Après son mariage avec Marie Harel, il travaille dans l'imprimerie qui prend le nom de Delaunay-Bloquel ; puis, il demande à reprendre les brevets de Bloquel père qui démissionne. Ayant repris ces brevets d'imprimeur en lettres et de libraire, il obtient le même jour la création d'un brevet de lithographe.
En 1856, séparé de corps et de biens d'avec Julie Harel, il obtient que lui soit confirmée la propriété de ses trois brevets que lui réclame son épouse et l'imprimerie garde la raison sociale Delaunay-Bloquel.

Voir la fiche


DELAUNAY, veuve SIMON

Nom : DELAUNAY, veuve SIMON
Prénom : Anne, Élisabeth, Amélie
Date : 26/07/1844

Adresses professionnelles

12, rue des Poulies Saint-Honoré (1844)
12, rue du Louvre (1857)

Ville : Paris

Informations personnelles

Elle est née à Saint-Pétersbourg le 21 février 1804 de parents français. Venue en France à l'âge de 3 ans, elle a été pensionnaire à Brest jusqu'à 15 ans, puis elle a étudié la peinture à Paris. Elle s'est mariée le 14 août 1825 avec un imprimeur en taille-douce, Bernard Simon. À l'époque de son mariage, elle enseigne le dessin et son père est concierge de l'Imprimerie royale.Elle a 2 enfants dont un fils qui deviendra enseigne de vaisseau. Elle est veuve depuis le 30 mars 1843.

Informations professionnelles

Son mari imprimait de la musique et, en mai 1840, il avait obtenu un brevet de lithographe. Elle dessinait des petits sujets pour les couvertures des partitions, mode qui commençait à se répandre. À sa mort, il possédait 12 presses en taille-douce et 2 presses lithographiques. Sa veuve reprend la direction de l'imprimerie, aidée par son frère, un ancien marchand de papier, et par un contre-maître. Elle abandonne l'une des presses lithographiques qui ne servait que pour les travaux de ville et se concentre sur l'impression  en taille-douce des partitions et des couvertures sobrement décorées ; les couvertures illustrées de scènes lithographiées le sont par d'autres imprimeurs comme Bertauts, Barbier ou Mansard (Polka des lanciers, Rivoli,  Rêve d'Orient,  Les plaisirs de Paris...) Elle a la clientèle des éditeurs de musique importants comme H. Lemoine, Chabal, Heinz, Schlosser... En 1852, elle fait donc la demande de régularisation pour ses 12 presses "constamment occupées" et obtient son brevet pour la taille-douce le 14 juillet 1852.  Elle garde pour son entreprise le nom Imprimerie Simon puis Imprimerie Veuve Simon.
Elle cède son brevet pour la taille-douce en mars 1861. Elle a encore 9 presses.

Voir la fiche


DELAUNOIS

Nom : DELAUNOIS
Prénom : Nicolas, Louis
Date : 17/11/1830

Adresses professionnelles

19, rue du Bouloi

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 5 février 1805 à Reims (Marne). Il s'est formé chez son oncle, imprimeur dans cette ville, dont il était devenu le prote. Son père était praticien (?).

Informations professionnelles

Il est arrivé à Paris en juillet 1830. Il a racheté le fonds Ratier pour 40 000 F avec les pierres, et aurait dû être breveté en juin 1830. Les événements et les incertitudes sur l'application de la loi retardent son obtention jusqu'en novembre tandis que Delaunois essaie de faire annuler la vente, tablant sur la diminution de la valeur de l'imprimerie si l'obligation de brevet est supprimée et la concurrence accrue.
Si Ratier avait en cours quelques estampes pour le compte d'Aubert que Delaunois déposera, jusqu'à la fin de 1833, les lithographies politiques qu'il imprime sont de sensibilités diverses. En 1832, il commence l'impression d'une série légitimiste autour de la duchesse de Berry (Caroline ; Mort du duc de Berry...) pour le compte de Fonrouge, d'estampes bonapartistes pour Ostervald (La Colonne et la Statue), et de quelques portraits pour Désesserts (Cabet, Raspail...) qui préfigurent la série des "Prévenus d'avril 1834". Il prend un vrai tournant en acceptant  de prendre le relais de Delaporte, plusieurs fois condamné, pour l'impression de La Caricature et du Charivari de Philipon et Aubert. Il imprime donc , pendant les années 1834 et 1835,les lithographies de Daumier, Grandville, Roubaud, Traviès.... C'est à lui que l'on doit  la célèbre "Rue Transnonain, le 15 avril 1834". À côté de cette production satirique et politique, il imprime aussi portraits et reproductions de tableaux pour L'Artiste ( Diane de Turgis et Mergy par Camille Roqueplan ; Judith et Julie Grisi dans les rôles de Roméo et de Juliette),  Le Musée ( Portrait de Rabelais, 1834), la Revue des peintres  (Vue prise dans les Vosges par Roqueplan ; Soldats jouant aux dés par Nanteuil), de classiques scènes de théâtre pour diverses publications et des illustrations pour des livres (Histoire générale des anomalies  de Geoffroy Saint-Hilaire, 1832) .
En juillet 1832, il a demandé la faveur du titre d'mprimeur lithographe du Roi (!). Il lui est répondu que le roi n'accorde pas ce genre de distinction honorifique.

 

 

Voir la fiche


DELAVAU

Nom : DELAVAU
Prénom : Nicolas, Christophe
Date : 03/07/1829

Adresses professionnelles

Rue des Boyaux (1831)

Ville : Nevers (Nièvre)

Informations personnelles

Il est né à Moraches (Nièvre) le 2 octobre 1795.

Informations professionnelles

Il a déjà été typographe à Lons-le-Saunier où était établi son beau-père, puis à Clamecy et Nevers où il est breveté le 29 avril 1828. Il cède ses brevets à Duclos pour reprendre des brevets à Paris où il ne connaîtra pas davantage la réussite, non plus qu'à Loudéac.
 Il est l'imprimeur de la Préfecture et publie l'Annuaire statistique, administratif et commercial du département.  Il imprime aussi le Journal judiciaire qui devient en 1830 Le Garde national, puis, en 1831, le Journal de la Nièvre et, enfin,  La Sentinelle de la Nièvre..

Voir la fiche


DELAVAU

Nom : DELAVAU
Prénom : Nicolas, Christophe
Date : 26/07/1838

Ville : Loudéac (Côtes d'Armor)

Informations personnelles

Il est né à Moraches (Nièvre) le 2 octobre 1795. Il est marié et père de 7 enfants. Il a été officier d'infanterie.

Informations professionnelles

Son beau-père Claude Delhorme, imprimeur à Lons-le-Saunier depuis 1789, avec qui il travaille depuis deux ans, se démet en sa faveur de son brevet d'imprimeur en 1818. Il déclare vouloir imprimer le journal du département du Jura et réclame le titre d'imprimeur du Roi, mais en 1819, il vend son imprimerie, et quitte avec femme et enfants Lons-le-Saunier pour Clamecy (Nièvre) où il a obtenu le transfert de son brevet d'imprimeur. Il y imprime, entre autres, les Affiches, annonces et avis divers de Clamecy et fait la demande d'un brevet de libraire en 1823. Cinq ans plus tard, après l'échec d'un déménagement à Auxerre, il rachète l'imprimerie Lefèvre à Nevers et obtient le transfert de son brevet  qu'il complète le 3 juillet 1829 d'un brevet de lithographe. En 1833, il vend son imprimerie nivernaise et cherche à s'établir à Paris en reprenant l'imprimerie Carisey (brevets du 31 décembre 1833) dont il se sépare bientôt. Des revers de fortune lui font néanmoins souhaiter d'obtenir un brevet pour Bercy. Sa demande ayant été refusée, il demande, en désespoir de cause, Loudéac. Les possibilités locales sont jugées limitées par le sous-préfet  ; quant aux ressources pécuniaires de Delavau, elles sont, selon le préfet de police, restreintes et son intérieur n'annoncerait pas l'aisance. Le soutien de Dupin, président de la Chambre des députés, lui fait néanmoins obtenir ses trois brevets pour Loudéac mais "il n'y a pas de travail ni d'école pour ses enfants", il renouvelle donc sa demande pour Bercy et démissionne de Loudéac.

Le préfet de la Nièvre éclaire bien la carrière et le caractère de ce personnage : " Il a assez mal conduit ses affaires. A Nevers, il avait acquis une imprimerie qui prit de l'importance entre ses mains et qui devait prospérer, mais manquant d'ordre et d'économie, il fut bientôt accablé de dettes et vendit son établissement dont, par un rare bonheur, il trouva un prix très élevé à cause de la clientèle de la Préfecture. Il satisfit ses créanciers au moyen de cette vente et partit pour Paris où il acheta et vendit  bientôt encore après avec avantage un établissement typographique. On avait répandu le bruit  qu'ayant obtenu une perception aux environs de Paris, il avait eu à se reprocher  quelques malversations et avait fui  pour se soustraire aux poursuites. C'est du reste un homme de relation facile et qui savait se faire aimer à Nevers où il était parvenu au grade de chef de bataillon de la garde nationale." Il a su  aussi cultiver des amitiés politiques. Il est condamné en 1827 à 2 000 f d"amende pour avoir imprimé et diffusé une brochure dans laquelle un pot-pourri dialogué, "Le diner ministériel " est une "critique amère du dernier projet sur la presse" et met en cause Villèle. En revanche, de 1830 à 1834, il imprime à Nevers un journal de soutien au gouvernement, est décoré de la Légion d'honneur et obtient la protection de Dupin.

Voir la fiche


DELAVIGNE

Nom : DELAVIGNE
Prénom : Jean, Joseph, Raphaël
Date : 30/12/1843

Ville : Marseille (Bouches-du-Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 20 octobre 1818 à Livourne (Toscane) de parents français. Il a été exempté de service militaire comme fils aîné de veuve.

Voir la fiche


DELAVIGNE

Nom : DELAVIGNE
Prénom : Marc, Miltiade, Palmyre
Date : 25/11/1853

Ville : Marseille (Bouches-du-Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 15 avril 1821 à Marseille. Son père était commis. Il est père d'une nombreuse famille. En 1859, il n'habite plus Marseille. Son brevet est annulé.

Voir la fiche


DELECROIX

Nom : DELECROIX
Prénom : Clément, Didier
Date : 13/03/1846

Ville : Loudun (Vienne)

Informations personnelles

Il est né le 22 mai 1824 à Poitiers (Vienne) ; son père était menuisier. Il est écrivain lithographe.

Informations professionnelles

Il a reçu en même temps ses brevets de lithographe et de libraire.En juin 1846 il fait une demande de brevet d'imprimeur typographe, demande rejetée. Il cède son brevet de libraire le 25 juin 1860, mais non celui de lithographe. En 1876, l'administration constate que son brevet de lithographe n'est plus exploité.

Voir la fiche


DELECROIX

Nom : DELECROIX
Prénom : Louis, Célestin
Date : 12/08/1854

Adresses professionnelles

Rue de la Sous-Préfecture

Ville : Ribérac (Dordogne)

Informations personnelles

Il est né le 18 mai 1823 à Poitiers (Vienne). Son père était tisserand. Il a été ouvrier imprimeur à Poitiers où il a toujours habité jusqu'à sa demande de brevet.

Informations professionnelles

Il obtient les trois brevets de libraire, lithographe et imprimeur en lettres à la même date.

Voir la fiche


DELERMOY

Nom : DELERMOY
Prénom : Auguste, Ferdinand
Date : 01/06/1854

Adresses professionnelles

14, rue Saint-Aspais

Ville : Melun (Seine-et-Marne)

Informations personnelles

Il est né à Versailles (Seine-et-Oise) le 21 février 1831 ; son père était papetier.

Informations professionnelles

Déjà installé papetier lui-même, il obtient en même temps ses brevets de lithographe et de libraire.

Voir la fiche


DELETAIN

Nom : DELETAIN
Prénom : Henri, Joseph, Ferdinand
Date : 06/04/1821

Ville : Château-Thierry (Aisne)

Informations personnelles

Il est né le 13 mars 1780 à Rebasi dans la Marne ; son père était notaire et procureur.

Informations professionnelles

Il prend comme dépositaire pour ses travaux lithographiques un papetier relieur du centre de la ville (15, Grande rue à Château-Thierry) puis demande un brevet de libraire en mars 1837. 

Voir la fiche


DELETTRÉ, épouse PIERRE

Nom : DELETTRÉ, épouse PIERRE
Prénom : Élisa
Date : 01/11/1875

Ville : Cateau (Nord)

Informations professionnelles

Elle s'est d'abord déclarée libraire le 18 février 1874, avant de se déclarer typographe et lithographe.

Voir la fiche


DELEUZE

Nom : DELEUZE
Prénom : Claude, Antoine, Auguste
Date : 29/06/1861

Ville : Auxonne (Côte-d'or)

Informations personnelles

Il est né le 15 mars 1826 à Auxonne ; son père était marchand de vin en gros. Il est propriétaire, membre du Conseil municipal.

Informations professionnelles

Il a déjà un brevet d'imprimeur en lettres  obtenu le 26 septembre 1859. En reprenant ce brevet au typographe Saunié, il a aussi repris l'impression de L'Écho bourguignon, "hebdomadairedes intérêts politiques, agricoles et commerciaux des cantons d'Auxonne..."  Le rétablissement en novembre 1860 de l'École d'artillerie lui semble justifier la création à Auxonne d'une imprimerie lithographique.

Voir la fiche


DELEVOYE

Nom : DELEVOYE
Prénom : Émile
Date : 12/01/1874

Ville : Dieppe (Seine-inférieure)

Informations professionnelles

Il exploite une librairie place de la Bourse qu'il cède le 16 mai 1878, et un atelier de lithographie et typographie, rue des Tribunaux.

Voir la fiche


DELEVOYE

Nom : DELEVOYE
Prénom : Joseph, André
Date : 04/05/1831

Adresses professionnelles

108, Grande Rue

Ville : Dieppe (Seine-inférieure)

Informations personnelles

Il est né à Paris le 3 mars 1790 ; son père était perruquier. Il est typographe, mais tient aussi une maison garnie à Paris.
Il meurt le 23 janvier 1840.

Informations professionnelles

Il reprend le brevet de typographe d'Enouf dit Marais qui vient de mourir en même temps que son brevet de lithographe et devient imprimeur sous le nom de Delevoye-Barrier. Il imprime beaucoup de livres et de plaquettes ainsi que des cartes et plans pour lesquels il utilise la lithographie. Il imprime aussi le Mémorial dieppois, une feuille d'annonces locale qui devient journal politique en juillet 1831 et affiche des opinions républicaines : il reproduit des articles du quotidien parisien Le National et entretient des polémiques souvent violentes avec le journal constitutionnel La Vigie. Dans les années 1834-1835, des lithographies (plans, monuments), sont insérées hors texte dans le journal.
À sa mort, son fils demande que son brevet d'imprimeur en lettres lui soit transmis, mais néglige son brevet de lithographe dont il ne demandera le transfert qu'en 1844.

Voir la fiche


DELEVOYE

Nom : DELEVOYE
Prénom : Louis, Émile
Date : 20/04/1844

Adresses professionnelles

104, Grande Rue
3, rue Duquesne (1847)
7, rue des Tribunaux (1857)

Ville : Dieppe (Seine-inférieure)

Informations personnelles

Il est né à Paris le 8 mai 1818 ; son père était ouvrier typographe. Fils unique de Joseph André Delevoye, il a déjà dirigé pendant deux ans l'imprimerie paternelle.
Il meurt le 24 août 1893.

Informations professionnelles

À la mort de son père en janvier 1840, il demande le transfert de son brevet d'imprimeur qu'il obtient le 12 février suivant, mais "n'ayant pas depuis cette époque exploité la lithographie, [il] avait négligé de faire la demande" d'un brevet de lithographe. C'est chose faite en 1844, ce qui lui permet d'illustrer dorénavant les ouvrages d'archéologie ou de tourisme.
Il a poursuivi l'impression du Mémorial, mais l'attribution des annonces légales à son concurrent constitutionnel La Vigie porte un coup fatal au journal : il disparaît en janvier 1842. Delevoye le remplace par une feuille non politique Le Courrier dieppois qui ne dure qu'un an et disparaît à son tour le 7 février 1843. L'Étoile, lancée le 13 avril 1843, ne connaît pas plus de succès et sombre  en juillet  de la même année. Il faut attendre le 1er novembre 1845 pour que sorte de l'imprimerie Delevoye un nouveau journal d'opposition,  Le Pilote de Dieppe. Il imprime aussi plusieurs journaux d'informations locales (L'Aurore, L'Éclair, L'Asmodée...) dont certaines  destinées aux touristes (Journal des baigneurs, Paris-Dieppe).

L'imprimerie d''Émile Delevoye connaît un grand essor : histoire régionale avec les ouvrages de P.-J. Féret et de l'abbé Cochet, guides touristiques liés à l'essor des bains de mer,  publications des institutions locales, professions de foi électorales pour les élections de 1869, oeuvres diverses de Dieppois... Les textes politiques perdent l'orientation républicaine et anti-cléricale de la période de la monarchie de Juillet ; encore d'inspiration socialiste en 1848, elles soutiennent l'Empire et de l'Église ensuite.
  En 1879, l'imprimerie  a pris pour raison sociale Delevoye, Levasseur et cie, en 1889, Delevoye frères, Levasseur et cie et, en 1896, Imprimerie centrale et Delevoye réunis, sans changer d'adresse.

Voir la fiche


DELFOUR

Nom : DELFOUR
Prénom : Léonard
Date : 08/02/1855

Adresses professionnelles

23, rue des Écouffes

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 23 août 1819 à Périgueux (Dordogne) ; son père était chapelier.  Il est  marié à une blanchisseuse et il est père de 2 enfants. Il vit à Paris depuis 1823 ; son loyer est de 160 F.

Informations professionnelles

Il est contremaître et transporteur chez Sapène depuis 11 ans.

Voir la fiche


DELHALT

Nom : DELHALT
Prénom : Jean, Jules
Date : 26/11/1860

Ville : Metz (Moselle)

Informations personnelles

Il est né le 9 décembre 1819 à Metz. Son père était cocher.

Informations professionnelles

Il a d'abord acquis l'imprimerie Alcan et obtenu son brevet d'imprimeur en lettres le 25 juin 1858. Il annonce son intention d'utiliser la lithographie pour faire des images.

Voir la fiche


DELHAYE

Nom : DELHAYE
Prénom : Louis, Émile, Jules
Date : 30/09/1864

Adresses professionnelles

11, rue des Lombards

Ville : Compiègne (Oise)

Informations personnelles

Il est né le 17 octobre 1839 à Bailleval (Oise) ; son père était meunier. Il habite Compiègne depuis 1857 où il est rédacteur à L'Écho de l'Oise.

Informations professionnelles

Il obtient les deux brevets de lithographe et d'imprimeur en lettres de Vol. Il devient, par la même occasion, propriétaire-gérant de L'Écho de l'Oise.

Voir la fiche


DELIÈGE

Nom : DELIÈGE
Prénom : Marc, Antoine
Date : 03/04/1834

Adresses professionnelles

8, place du Parlement (1851)
 

Ville : Bordeaux (Gironde)

Informations personnelles

Il est né à Bordeaux le 3 octobre 1786 ; son père était portier de la Porte Dijeaux.

Informations professionnelles

Il reçoit en même temps que son brevet de lithographe, qui est une création, celui d'imprimeur en lettres que lui transmet son beau-père, le typographe Brossier. Il se démet de son brevet de typographe, pour lequel il avait un associé,  en 1842, mais il conserve celui de lithographe. Il délègue assez vite la direction de l'imprimerie à Januszkiewicz qui souhaite la reprendre à son compte ; toutefois, n'étant pas naturalisé français, il ne peut être breveté et continue donc à exploiter l'imprimerie sous le couvert du brevet de Deliège. Le transfert sera effectué dès la naturalisation de Januszkiewicz obtenue.

Voir la fiche


DELIGNE

Nom : DELIGNE
Prénom : Edmond, Alexandre, Henri
Date : 29/10/1864

Adresses professionnelles

Grand'Place
 

Ville : Cambrai (Nord)

Informations personnelles

Il est né à Cambrai le 30 avril 1832 ; son père était chapelier.

Informations professionnelles

Il obtient ensemble les brevets de libraire, d'imprimeur en lettres et de lithographe. Les deux premiers lui viennent de son oncle qui se démet en sa faveur, le troisième est une création rendue posible à la suite de l'annulation du brevet de Lepage.

Voir la fiche


DELINE

Nom : DELINE
Prénom : Démophile
Date : 02/12/1833

Ville : Batignolles (Seine)

Informations personnelles

Né le 17 janvier 1794 à Paris. Son père était gendarme.

Informations professionnelles

Il a fait son apprentissage chez un imprimeur puis lithographe. Il a fait un riche mariage et renoncé à son emploi au ministère de la Guerre à partir de 1820. Il a inventé un procédé de reproduction sur procelaine.

Voir la fiche


DELIS

Nom : DELIS
Prénom : E.
Date : 08/08/1874

Ville : Bordeaux (Gironde)

Informations personnelles

Il est instituteur et secrétaire de mairie à Carbon Blanc (Gironde).

Informations professionnelles

Il utilise une presse autographique dans ses deux activités.

Voir la fiche


DELISLE

Nom : DELISLE
Prénom : A.

Adresses professionnelles

 

Ville : Bordeaux (Gironde)

Informations personnelles

Il est négociant.

Informations professionnelles

Il acquiert une presse autographique, système Abat, pour un usage professionnel dans sa maison de commerce.

Voir la fiche


DELMAS

Nom : DELMAS
Prénom : Jean, Élisée, Léon
Date : 26/05/1853

Ville : Avignon (Vaucluse)

Informations personnelles

Il est né le 26 avril 1820 à Roquemaure (Gard) ; son père était instituteur. Il est écrivain lithographe et il a travaillé plusieurs années chez Magny.

Voir la fiche


DELMAS

Nom : DELMAS
Prénom : Hippolyte
Date : 02/06/1863

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 26 octobre 1828 à Paris ; son père était pharmacien. Il a travaillé comme clerc de notaire à Ablis, à Limours, puis dans diverses études parisiennes ; il travaille depuis trois ans chez Mousse dont il rachète l'imprimerie. Il est célibataire.

Voir la fiche


DELMAS

Nom : DELMAS
Prénom : Louis, Nicolas, Alexandre
Date : 11/02/1842

Adresses professionnelles

30, rue Saint-André-desArts

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 26 octobre 1808 ; son père était pharmacien. Il est marié et  père de famille. Il a travaillé comme  ouvrier lithographe.  Il meurt le 11 septembre 1868.

Informations professionnelles

Il est graveur depuis 1830 et possède, en 1842, deux presses en taille-douce ; il demande alors un brevet de lithographe, mais n'obtient qu'une simple autorisation, le  11 février 1842, pour l'utilisation d'une seule presse. Sa situation est florissante puisque, en 1852, il paie 900 F de loyer et  son chiffre d'affaires s'élève à 6 000 F. Il possède 6 presses en taille-douce pour l'emploi desquelles il reçoit un brevet en juin, et, avec une autorisation, 3 presses lithographiques.Il fait des lettres de commerce et des étiquettes de parfumerie, certaines dorées ou argentées.

Voir la fiche


DELMAS

Nom : DELMAS
Prénom : Casimir
Date : 06/04/1877

Adresses professionnelles

4, rue Borrel

Ville : Castres (Tarn)

Informations professionnelles

Sa déclaration de 1877 semble être faite à la suite d'un rappel de l'administration car il dit "vouloir continuer comme par le passé".

Voir la fiche


DELOLME

Nom : DELOLME
Prénom : Louis, Marie, Augustin
Date : 18/10/1842

Ville : Yssingeaux (Haute-Loire)

Informations personnelles

Il est né le 28 octobre 1818 à Yssingeaux ; son père était propriétaire. Lui-même se dit rentier avant de reprendre l'imprimerie de Venet.

Informations professionnelles

Il obtient ensemble les brevets de typographe et de lithographe de son prédécesseur. En 1854, mis en demeure d'exploiter le second, il préfère y renoncer, avouant qu'il ne possède aucune presse lithographique et n'envisage pas d'en faire l'achat. Le brevet de lithographe est donc annulé ; en revanche, il obtient le 28 avril 1856 un brevet de libraire.

Voir la fiche


DELON

Nom : DELON
Prénom : Eugène
Date : 22/04/1875

Adresses professionnelles

18, rue Lafayette

Ville : Toulouse (Haute-Garonne)

Informations personnelles

Il est photographe.

Informations professionnelles

Il veut appliquer un nouveau procédé d'impression des photos.

Voir la fiche


DELORIEUX

Nom : DELORIEUX
Prénom : François, Nicolas
Date : 14/02/1829

Ville : Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)

Informations personnelles

Il est né à Paris le 17 février 1791 ; son père était officier de marine. Il est peintre et enseigne le dessin. A sa mort, son brevet passe à Veysset.

Voir la fiche


DELORME-DELATOUR, veuve DEJUSSIEU

Nom : DELORME-DELATOUR, veuve DEJUSSIEU
Prénom : Anne, Gabrielle
Date : 11/08/1834

Ville : Chalon (Saône -et-Loire)

Informations personnelles

Elle est née le 22 octobre 1776 à Chalon où son père était imprimeur du Roi. Elle a épousé Michel Dejussieu, fils d'un imprimeur d'Autun. Elle a eu huit enfants. Trois de ses quatre fils sont imprimeurs.

Informations professionnelles

À la mort de son mari, elle reprend l'imprimerie et ses trois brevets. Ses fils François Augustin, qui était à Langres, et Jules  viennent travailler avec elle.

Voir la fiche


DELOUME

Nom : DELOUME
Prénom : Antoine
Date : 17/12/1842

Adresses professionnelles

30, rue Paradis

Ville : Marseille (Bouches-du-Rhône)

Informations personnelles

Il est né le 6 août 1813 à Cocumont (Lot-et-Garonne) où son père était marchand de chapeaux. Il est graveur et lithographe depuis 9 ans chez son beau-père, l'imprimeur Pierre Poize.
Il meurt le 12 juin 1864.

Informations professionnelles

Il demande un brevet de lithographe à son nom alors qu'il pratique déjà la lithographie grâce au brevet de son beau-père chez qui il travaille et habite. Comme il n'était pas allé prêter serment en 1842, lors de l'obtention de son brevet, il se le voit retirer. Devant ses protestations, il obtient un nouveau brevet le 20 novembre 1854.

Voir la fiche


DELOUME, veuve DIEULAFOY

Nom : DELOUME, veuve DIEULAFOY
Prénom : Françoise, Pascale, Alexandrine
Date : 11/11/1850

Adresses professionnelles

1, rue Boulbonne
13, rue des Chapeliers

Ville : Toulouse (Haute-Garonne)

Informations personnelles

Elle est née le 27 février 1784.

Informations professionnelles

Elle obtient un brevet d'imprimeur en lettres le 15 février 1839 et remplace son fils frappé de cécité. Elle imprime le journal légitimiste La Gazette du Languedoc, ce qui lui vaut  le rejet de son recours en grâce quand, en novembre 1846, elle est condamnée pour défaut de  dépôt du prospectus d'un journal La Voix de la vérité qui devait paraître sous les auspices du comité légitimiste de Toulouse ; elle est condamnée à 2 000 F d'amende. Elle a pris des associés avec qui, depuis juillet 1859, elle négociait la transmission de son brevet de typographe ; c'est chose faite en 1860, peu avant sa mort, mais le brevet de lithographe est annulé, faute de repreneur.

Voir la fiche


DELPECH

Nom : DELPECH
Prénom : François, Séraphin
Date : 16/06/1818

Adresses professionnelles

3, quai Voltaire

Ville : Paris

Informations personnelles

Il a étudié le dessin et la peinture. Il est soupçonné d'avoir des idées libérales mais n'a jamais donné prise dans sa production à des reproches politiques.

Informations professionnelles

Il est marchand d'estampes depuis 14 ans, d'abord installé à Sèvres en 1816. Il est l'éditeur de plus de 200 dessins lithographiques de Vernet, Thiénon, Bourgeois et autres. Pour soutenir sa demande de brevet, il écrit : "il m'est impossible  de me livrer avec succès à ces diverses spéculations, si je n'ai pas moi-même un certain nombre de presses dont je puisse disposer à tout moment et sans craindre aucune espèce d'interruption avantage que je ne trouverai jamais dans une imprimerie étrangère."
Il entreprend en 1823 une vaste série de portraits avec fac-similé de l'écriture, l'Iconographie des contemporains ou Portraits des personnes dont les noms se rattachent plus particulièrement, soit par leurs actions, soit par leurs écrits, aux divers événements qui ont eu lieu en France, depuis 1789, jusqu'en 1829, avec les fac-simile de l'écriture de chacune d'elles, publié par F.-S. Delpech ; [portraits] lithographiés par les plus habiles artistes [Mauzaisse, Grévedon, Belliard, Monanteuil, Bazin jeune], d'après les peintures, sculptures et dessins [...], et plusieurs lithographiés d'après nature par MM. Hesse, Dupré et Maurin... Sa femme, qui lui succède en 1825, en poursuivra l'impression et la vente.

Voir la fiche


DELPÉRIER

Nom : DELPÉRIER
Prénom : Pierre, Frédéric
Date : 25/11/1879

Ville : Cahors (Lot)

Informations professionnelles

Il a repris l'imprimerie typographique d'Henri Combarieu et lui adjoint la lithographie.

Voir la fiche


DELPIERRE

Nom : DELPIERRE
Prénom : Parfait, Casimir, Joseph
Date : 09/07/1858

Ville : Béthune (Pas-de-Calais)

Informations personnelles

Il est né à Saint-Omer (Pas-de-Calais) le 12 juillet 1820 ; son père était marchand de fer. Il a été ouvrier typographe chez Lefranc à Arras.

Informations professionnelles

Il a repris le brevet de libraire de la veuve Desavary, décédée, et le brevet d'imprimeur en lettres de son fils Alphonse, dont il racheté l'imprimerie lors de sa vente par adjudication pour un peu plus de 6 000 F.

Voir la fiche


DELPORTE

Nom : DELPORTE
Prénom : Henry, Joseph
Date : 28/03/1859

Ville : Brest (Finistère)

Informations personnelles

Il est né le 29 avril 1837 à Cuincy (Nord). Son père était jardinier. Il arrive de Paris où il a travaillé 3 ans  comme écrivain lithographe.

Voir la fiche


DELSART, veuve TERRIN

Nom : DELSART, veuve TERRIN
Prénom : Denise, Augustine, Louise, Joseph
Date : 09/03/1857

Ville : Le Cateau (Nord)

Informations personnelles

Elle est née à Quesnoy (Nord) le 1er janvier 1795 ; son père était marchand. Elle a épousé l'imprimeur Terrin dont elle a eu quatre enfants.

Informations professionnelles

A la mort de son mari, le 13 juin 1852, elle reprend son brevet de libraire. Elle demande un brevet de lithographe pour former celui de ses fils qui est militaire et bientôt libérable (l'autre est mécanicien à Paris). Elle se démet de son brevet de libraire en faveur de sa fille Henriette le 20 août 1860 et meurt le 6 septembre, laissant son brevet de lithographe à son fils.

Voir la fiche


DELSOL

Nom : DELSOL
Prénom : Joseph, Frédéric
Date : 13/05/1830

Ville : Narbonne (Aude)

Informations professionnelles

Il a un brevet de libraire obtenu le 20 avril 1829. Il est déjà imprimeur à Toulouse.

Voir la fiche


DELSOL

Nom : DELSOL
Prénom : Charles, Gabriel
Date : 24/12/1856

Adresses professionnelles

325, rue Saint-Martin

Ville : Paris

Informations personnelles

Il est né le 30 septembre 1823 à Senlis (Oise). Il est lithographe à son compte depuis plus de 15 ans et semble aussi travailler avec sa femme qui fabrique du papier dentelle.

Informations professionnelles

Il se dit aussi papetier.

Voir la fiche


DELVINCOURT

Nom : DELVINCOURT
Prénom : Jules, Nicolas, Joseph
Date : 24/12/1840

Ville : Cambrai (Nord)

Informations personnelles

Il est né à Troissy (Marne) le 1er octobre 1819 ; son père était commis négociant. Il a fait ses études au collège de Laon, puis il a été clerc d'avoué à Reims. Il est de la famille du doyen de la faculté de droit de Paris.

Voir la fiche


Pages