École des chartes » ELEC » Correspondance et états de situation » 1824 » 1824, 2 octobre. Direction des travaux de Paris. Travaux exécutés à l’église Saint-Germain-des-Prés. [Maçonnerie.]

1824, 2 octobre. Direction des travaux de Paris. Travaux exécutés à l’église Saint-Germain-des-Prés. [Maçonnerie.]

État de situation à l’époque du 1er septembre 1824 des travaux exécutés à l’église Saint-Germain-des-Prés.

  • Arch. nat., F 13-919B nos 33 à 36

Le montant des dépenses comprises dans les précédents états de situation s’élève, pour les mois écoulés de l’exercice courant, à : 36 969,26 F

SITUATION DES TRAVAUX

Maçonnerie :

Refouillement et incrustement dans la pierre de roche et reprise des contreforts. La taille des parements. Le refouillement et incrustement à la masse et au poinçon. Morceaux de pierre de roche rapportés par incrustement.

DÉTAIL DES OUVRAGES

Indiquant ceux effectués depuis le 1er septembre 1824, date du précédent état de situation, jusqu’au 30 dudit mois.

1° Par le sieur Bercioux, entrepreneur de maçonnerie
Résumé en argent des travaux exécutés 6 482,25 F
Journées et dépenses 348,15 F
Total 6 830,40 F

TOTAL des travaux exécutés depuis le 1er septembre jusqu’au 30 dudit 6 830,40 F
Et à reporter 36 969,26 F
TOTAL GÉNÉRAL 43 799,66 F

Le présent état a été dressé conjointement par l’Inspecteur et le Vérificateur soussignés, et le montant des ouvrages et approvisionnements faits au premier septembre jusqu’au 30 dudit mois arrêté par eux à la somme de six mille huit cent trente francs quarante centimes

À Paris, le 2 octobre 1824?

Ch. Bienaimé

De la Chaussée

Je soussigné, architecte de l’église Saint-Germain-des-Prés, certifie l’exactitude du présent état de situation, comprenant d’une part, l’énoncé des changements opérés dans les travaux et dans l’état des approvisionnements, depuis le 1er septembre 1824 jusqu’au 30 dudit mois et d’autre part les détails, montant à la somme de quarante-trois sept cent quatre-vingt-dix-neuf francs soixante-six centimes des ouvrages et approvisionnements faits par la totalité des entrepreneurs, également depuis le 1er janvier 1824 jusqu’au 30 septembre suivant.

À Paris, le 3 octobre 1824,

Godde

Vu par l’Inspecteur général, membre du Conseil des Bâtiments civils, soussigné,

Mazois