École des chartes » ELEC » Correspondance et états de situation » 1862 » 1862, 22 novembre. Préfecture du département de la Seine. Attachement n° 9. [Décoration.]

1862, 22 novembre. Préfecture du département de la Seine. Attachement n° 9. [Décoration.]

.

Travaux de décoration exécutés à l’église Saint-Germain-des-Prés en décembre 1861 et janvier 1862 par le sieur Denuelle.

  • Arch. de Paris, V19M32-1 nos 270 et 271

Travail autorisé :

Travail nécessité par la dépose des échafauds de M. Flandrin dans la nef et les bas-côtés

Bas-côtés

- 9 dessous d’arcs, terminés composés de 2 tores rouge et jaune ensemble 3,60 m

- 16 tores verts parsemés de rosaces et losanges, les rosaces sont composées de lavis tons jaune, rouge et blanc le tout redessiné ensemble 6,80 m

- 8 tores verts parsemés de pois blancs redessinés ensemble 9,40 m

- 39 bases, redessinées

- 29 piédroits sertis d’un filet noir

- 18 piédroits sertis de deux filets noirs.

Nef

- 20 bases redessinées

- 28 piédroits redessinés

- 6 colonnes, achever le filet brun qui arrête la bande jaune et verte

- 3 colonnes, achever les bandes vertes, serties d’un filet brun et le filet brun entre chaque bande verte

- 6 tores verts à pois blancs redessinés 7,20

- 5 dessous d'arcs fond or, couché et mixtion, jeu de fond ton or et ornement redessiné

- Redessiné un griffon sur fond bleu

- 8 tympans, terminés et redessinés

- 3 arcs doubleaux, terminé les deux filets noirs contournant la bande rouge

- 10 arcs doubleaux, glacé les pois or se trouvant au milieu des rosaces bleues.

À ce travail une journée de décorateur.

Entrée du chœur

Jeu de fond sur l’or autour 2 tableaux de M. Flandrin, ensemble 1,25 m de jeu de fond.

Denuelle

Vu par l’architecte

Paris, le 22 novembre 1862,

[Péron ?]

Relevé et certifié véritable par l’inspecteur soussigné

Paris, le 22 novembre 1862,

[Lobe ?]