École des chartes » ELEC » Correspondance et états de situation » 1828 » 1828, 5 novembre. Vente d’une chaire à l’église de Montrouge.

1828, 5 novembre. Vente d’une chaire à l’église de Montrouge.

.

  • Arch. hist. diocèse de Paris, Z chemise 1 no 32

Entre les soussignés Monsieur de Kéravenant, curé de Saint-Germain-des-Prés, et Monsieur Armand Leullier, maire de Montrouge, près Paris, il a été convenu ce qui suit, savoir :

Monsieur de Kéravenant vend et s’engage de livrer à Monsieur Leullier la chaire à prêcher qui servait à son église avant l’érection de celle en marbre qu’on y a récemment placée : ladite chaire devant être en bon état avec l’escalier, son abat-voix, ses soutiens en ferrures, ses ornements sculptés et toutes ses parties ; moyennant la somme de mille francs.

Et Monsieur Leullier en sadite qualité, s’engage d’autre part à payer à Monsieur de Kéravenant dans les premiers six mois de l’année prochaine 1829, ladite somme de mille francs.

Fait double entre les soussignés au presbytère de Saint-Germain-des-Prés, le mercredi 5 novembre 1828, en présence de M. Lange, curé de Montrouge, et de MM. Vern, Gorguelin et Morère, membres du conseil et du bureau de la fabrique de Montrouge, lesquels signent avec les parties.

Vern,

Morère, trésorier,

Gorguelin,

Kéravenant, curé de Saint-Germain-des-Prés,

A. Leullier, maire

Je déclare qu’il n’y avait point de dossier à la chaire, le pilier était seulement garni en boiserie.

Kéravenant