École des chartes » ELEC » Correspondance et états de situation » 1824 » 1824, 3 décembre. Préfecture du département de la Seine.[Solde des dépenses.]

1824, 3 décembre. Préfecture du département de la Seine.[Solde des dépenses.]

. Paris

Église Saint-Germain-des-Prés. Travaux exécution 1823 et 1824 pour la restauration générale de l’église.

  • Arch. nat., F 3 (II) Seine 32 nos 27 et 28

Monseigneur,

Votre Excellence, par sa décision du 16 avril 1823, en approuvant les dépenses déjà faites pour la reprise des piliers de l’église de Saint-Germain-des-Prés, a autorisé, en même temps, l’exécution des travaux restant à faire pour compléter cette restauration, travaux qui d’après les devis mis sous les yeux de votre Conseil des Bâtiments civils, étaient évalués à la somme de 100 764,95 F

Savoir :
Pour la démolition de la tour au nord de l’édifice et rétablissement de la couverture en plomb 20 468,49 F
Pour les mêmes travaux à la tour du midi 54 574,49 F
Et pour la reprise en sous-œuvre des murs et contreforts de l’édifice 25 721,97 F
Total égal 100 764,95 F

Mais comme cela arrive souvent dans de semblables entreprises, les devis n’ont pu comprendre tous les travaux, de telle sorte que, soit dans le cours de la démolition des tours, soit de la reprises en sous-œuvre des murs et contreforts, l’architecte a été obligé de pourvoir à des ouvrages de consolidation nécessités par la nature des anciennes constructions et par la vétusté de l’édifice.

Il résulte des mémoires réglés à la Direction que le montant des travaux faits en 1823 s’élève à la somme de 119 386,26 F, et des états de situation fournis par M. le Directeur, que ceux exécutés pour le même objet en 1824 pourraient monter à environ 54 000 F ; de manière que les premières évaluations se trouvent dépassées d’environ 73 000 F

Comme il importe aujourd’hui de pourvoir au paiement de cette dépense et notamment de la portion applicable à l’exercice 1823, qui doit être clos avant le 31 décembre courant, j’ai l’honneur de prier votre Excellence de vouloir bien m’autoriser à prélever sur les fonds extraordinaires affectés à l’amélioration des édifices des cultes des exercices 1823 et 1824, les sommes qui seront nécessaires pour solder le montant des travaux dont il s’agit.

Je suis avec respect, Monseigneur, de votre Excellence, le très humble et très obéissant serviteur.

Le conseiller d’État, préfet,
Chabrol