École des chartes » ELEC » Correspondance et états de situation » 1820 » 1820, 4 juillet. Direction générale de l’Administration départementale et de la Police. Bureau des Bâtiments civils et prisons. [Débat sur la restauration.]

1820, 4 juillet. Direction générale de l’Administration départementale et de la Police. Bureau des Bâtiments civils et prisons. [Débat sur la restauration.]

. Paris

Paris, restauration de l’église de Saint-Germain-des-Prés. Proposition d’approuver le système adopté par le Conseil des Bâtiments civils.

  • Arch. nat., F 13-882 nos 12 et 13

Monsieur le directeur des travaux publics de Paris a transmis à M. le directeur général, par une lettre du 8 juin, présent mois, les procès-verbaux des délibérations du Conseil des Bâtiments civils sur les moyens de remédier à l’état de dégradation de l’église de Saint-Germain-des-Prés.

Le Conseil appelé à prononcer si l’édifice doit être reconstruit ou restauré, a été d’avis qu’on devait s’en tenir à la restauration d’après le projet présenté par M. Godde, architecte : il a pensé en outre qu’il était nécessaire d’autoriser de suite M. Godde à poursuivre ses opérations d’après le système de soutènement qu’il a déjà observé et amélioré.

M. le baron Hély d’Oissel partage entièrement les opinions du Conseil dans cette affaire.

On propose d’adopter les conclusions du Conseil et d’autoriser, vu l'urgence, la continuation des travaux d’étaiement commencés en attendant qu’il ait été pourvu aux moyens de paiement sur quoi M. le préfet de la Seine sera invité à faire délibérer prochainement le Conseil municipal.

Le chef du Bureau des Bâtiments civils et prisons