École des chartes » ELEC » Correspondance et états de situation » 1827 » 1827, 3 novembre. Ministère de l’Intérieur

1827, 3 novembre. Ministère de l’Intérieur

. Paris, Seine

Conseil des Bâtiments civils. Rapport du Conseil. Par M. Rohault, Inspecteur général. [Approbation des comptes].

  • Arch. nat., F 3 (II) Seine 32 nos 33 à 35

En 1820, les points d’appui de l’église Saint-Germain-des-Prés menaçant d’une ruine prochaine, M. Godde architecte proposa une reprise générale en sous-œuvre. Les travaux autorisés successivement pendant les années 1820, 1821 et 1822 devaient coûter 219 080 F, mais, à mesure qu’on avançait dans ces travaux, on apercevait de nouvelles causes de dépenses obligées et qui ne pouvaient avoir été prévues, et, en 1823, son Excellence autorisa la démolition des tours, que, malgré tout le désir témoigné par le clergé, on ne pouvait conserver.

Cette démolition fut évaluée à 100 764 F
Total des autorisations 319 844 F
Les mémoires liquidés se sont montés à 389 322 F
Ce qui donnait un excédent de dépenses de 69 478 F

Cette somme n’avait pas suffi pour rendre l’église propre au service divin, on n’avait prévu que les grosses réparations ; il fallait réparer les chapelles, faire une chapelle à la Vierge, placer convenablement des tombeaux et autres objets d’art, dépenses pour lesquelles l’architecte ne reçut que des autorisations verbales ou sans caractère officiel, mais qui étaient réellement indispensables.

Ces dépenses non autorisées se sont élevées en 1824, 1825 et 1826 à 176 966 F
Total des dépenses 566 288 F
dont 319 844 F sont autorisées et 246 444 F ne l’ont pas été 346 444 F
M. le Préfet demande la régularisation de cette dépense et, de plus, l’autorisation de dépenser pour les travaux nécessaires à l’orgue et à la grille
du chœur
7 775 F
Somme totale à autoriser 254 219 F
Somme totale de 574 064 F

La somme totale de 574 064 francs ne suffira pas encore pour achever entièrement l’église. Il restera à faire le maître-autel et une réparation générale aux murs extérieurs et surtout aux contreforts, et M. le Curé s’est chargé particulièrement de plusieurs autres articles, notamment des stalles autour du chœur. En supposant que ces dépenses s’élevent à plus de 100 000 F, on n’aura donc dépensé pour conserver et remettre cette église dans le meilleur état qu’une somme de 700 000 F. Si on l'avait démolie et construit une église neuve de mêmes dimensions, on eût dépensé au-delà de 2 millions.

Je crois donc qu’il y a lieu d’approuver les dépenses faites et les devis présentés et montant à 7 775 F et même de demander promptement à l’architecte de s’occuper des devis de ce qui reste à faire au maître-autel et aux contreforts.

En faisant la visite des travaux faits dans cette église et pour lesquels je crois qu’on doit des éloges à M. Godde, j’ai remarqué que plusieurs carreaux de dallage en liais sont de mauvaise qualité, et même ne sont pas en liais. Je crois qu’il y a lieu d’en demander réparation aux frais de l’entrepreneur, avant de liquider entièrement les mémoires.

Rohault

Le Conseil adopte le rapport et pense avec M. le Rapporteur que M. Godde mérite des éloges pour la manière remarquable dont il a dirigé ces travaux extrêmement difficiles.

Paris, le 3 novembre 1827

Le pair de France, conseiller d’État, président,
Tournon