École des chartes » ELEC » Correspondance et états de situation » 1827 » 1827, 31 janvier. Préfecture du département de la Seine. [Bilan des dépenses.]

1827, 31 janvier. Préfecture du département de la Seine. [Bilan des dépenses.]

. Paris

Église Saint-Germain-des-Prés. Compte-rendu des dépenses faites et envoi de pièces justificatives

Copie de la lettre écrite par M. le directeur des Travaux de Paris, à M. le préfet de la Seine.

  • Arch. nat., F 3 (II) Seine 32 nos 4 à 6

Monsieur le Comte,

Par votre lettre du 17 novembre dernier, vous m’avez invité à vous faire l’envoi des mémoires des travaux exécutés, en 1825, à l’Église Saint-Germain-des-Prés, et d’y joindre des rapports et devis dressés par l’architecte, pour l’explication et la justification des excédents de dépense.

J’ai l’honneur de vous adresser toutes ces pièces qui se composent des décomptes et mémoires réglés et d’un compte-rendu par M. Godde, à l’appui duquel sont seize devis contenant la description et l’estimation des ouvrages faits sous autorisation régulière.

A l’égard des travaux de 1823 et 1824, je vous ai transmis les mémoires réglés le 23 novembre 1824 et le 25 février 1826, en sorte que les liquidations antérieures à 1826 se trouvent complétées.
Il résulte de ces liquidations que les travaux faits en 1823, 1824 et 1825 s’élèvent ensemble à 258 508,87 F
Les frais de personnel sont de 19 589,47 F
Total 278 098,34 F
Les sommes payées étant de 181 711,00 F
Il reste dû pour solde 96 387,34 F

Les ouvrages faits montant, comme il est dit plus haut, à 258 508,87 F
Ceux autorisés, par votre arrêté du 22 avril 1823, n’étant que de 100 764,95 F
L’excédent de dépense à régulariser est de 157 743,92 F

Cet excédent se compose des travaux décrits dans les seize devis ci-joints : vous aviez chargé particulièrement M. Godde de les faire exécuter comme se rattachant aux grands travaux de restauration, suivant l’avis que vous lui avez donné, le 3 décembre 1824.

D’après votre intention de comprendre dans l’excédent à régulariser, les dépenses de 1826, j’ai demandé à M. Godde, l’état de situation des travaux de cet exercice  ; cet architecte vient de me répondre qu’ils consistent en objets d’art :

1° Dans la restauration des monuments de saint Casimir, montant, y compris la valeur du marbre statuaire, à

4 619,00 F
2° Dans la restauration en marbre du monument des Castellans 2 000,00 F
3° Dans la dorure de plusieurs chapelles 2 400,00 F
Total 9 019,00 F

M. Godde ajoute qu’il vous a adressé les mémoires de ces travaux d’art.

Les autres ouvrages comprennent le rétablissement des corniches de confessionnaux, ci 300,00 F 450,00 F
La fourniture de deux tabernacles 150,00 F
9 469,00 F
Des sculptures dans diverses chapelles, ci 700,00 F 3 250,00 F
La peinture d’une chapelle et dans l’église 1 500,00 F
Plusieurs réparations de maçonnerie et serrurerie, évaluées 1 050,00 F
Les frais de personnel 1 381,00 F
Le total de la dépense faite en 1826 est évaluée approximativement à 14 100,00 F
Il faut encore comprendre suivant votre lettre du 15 décembre dernier, les frais d’établissement d’une grille
de communion au devant
de la chapelle de la Vierge, laquelle serait en fer, et coûterait d’après le devis
4 154,00 F
Total général 18 254,00 F

J’ai l’honneur d’être avec la plus haute considération, etc.

Le conseiller d’État, directeur des Travaux de Paris,
Héricart de Thury

Pour copie conforme : le Secrétaire général de la Préfecture,

De Fresne