École des chartes » ELEC » Correspondance et états de situation » 1802 » 1802, août ? Demande d’attribution d’une Descente de Croix de Girardon

1802, août ? Demande d’attribution d’une Descente de Croix de Girardon

MM. les curé desservant et marguillers de la succursale Saint-Germain-des-Prés, prient son Excellence de leur accorder pour la décoration de cette église, une Descente de Croix de Girardon, qui existe dans le musée des Monuments français.

  • Arch. nat., F 21-586 nos 4 et 5

Monseigneur

Avant d’être rendue à l’exercice du culte catholique, l’église de Saint-Germain-des-Prés servait d’atelier à la fabrication et au raffinage du salpêtre.

Plus de détails seraient sans doute inutiles pour convaincre votre Excellence de l’état de dégradation et de nudité dans lequel se trouvait alors cette église.

Le zèle des paroissiens, les soins de M. le préfet du Département, l’activité de l’administration ont fait disparaître en grande partie les traces de dégradation : mais le dénuement reste entier dans ce temple dont l’ancienne destination rappelle des souvenirs chers à la Religion, à l’Histoire et aux Lettres.

Il n’est point en notre pouvoir de lui rendre son antique splendeur. Votre Excellence peut y concourir comme déjà son prédécesseur a daigné le faire.

Il existe au musée des Monuments français une Descente de Croix de Girardon, morceau de sculpture propre à orner et décorer un temple. Le plus grand soin serait apporté à sa conservation.

Les desservant et marguilliers de la succursale de Saint-Germain-des-Prés supplient votre Excellence de vouloir bien le mettre à leur disposition.

Nous avons l’honneur d’être avec un profond respect, de votre Excellence, Monseigneur, les très humbles et très obéissants serviteurs.

Lévis, curé

De Colonia

[illisible]

Defaucomprez, secrétaire

Guénon, président